Catégories affichage libreÉtiquettes , , , , , , ,

De beaux lendemains – Claude Sautet, Dark Tea, Joy Harjo

Collage sauvage et de mauvaise foi de l’actualité culturelle de la semaine

Nicole Garcia et Yves Montand dans Garçon ! de Claude Sautet (1983)
Nicole Garcia et Yves Montand dans Garçon ! de Claude Sautet (1983)

C’était le meilleur restaurant de Nantes. Deux frères. Le cadet – un fou – en cuisine, ayant exercé à Londres, en Espagne. Un génie. En salle, le grand. Un anxieux du vin, à la recherche des meilleurs domaines. Son regard bleu glacé voilait une certaine mélancolie. Il lui arrivait de servir, à mon amoureuse, de la bière dans une théière. Il s’interrompait dans une conversation lorsqu’il voyait traverser une jolie femme, place Canclaux. Continuer la lecture de « De beaux lendemains – Claude Sautet, Dark Tea, Joy Harjo »

Catégories affichage libreÉtiquettes , , , , , , ,

L’éternel retour – E.R. Jurken, Frédéric Boyer, Wong Kar-wai

Collage sauvage et de mauvaise foi de l’actualité culturelle de la semaine

Happy Together
“Happy Together” de Wong Kar Wai

J’attends, le soir, ton retour. Et pour conjurer la nuit qui tombe, j’écoute Morning Morgantown de Joni Mitchell. Chaque note ressemble à une tombée de glycines, à un dernier rayon de lumière sur le chemin de terre. Je vibre à imaginer tes pas prochains sur cette petite route. Cette attente de toi me fait écouter des tonnes de chansons, des tristes, des belles, quelques ordinaires et celles que je n’écoute pas vraiment, trop embarqué dans mes rêves. Continuer la lecture de « L’éternel retour – E.R. Jurken, Frédéric Boyer, Wong Kar-wai »

Catégories affichage libreÉtiquettes , , , , ,

La roue de la fortune – Cory Hanson, Rainer Maria Rilke, Pier Paolo Pasolini

Collage sauvage et de mauvaise foi de l’actualité culturelle de la semaine

Pasolini
Pier Paolo Pasolini

J’ai longtemps été fasciné par un tableau de Sir Edward Burne-Jones, La roue de la fortune (1883). Ce gris menaçant, ce cuivre étalé presque comme un regret et le pli de la robe, robe portée par un dessin sublime… Tout m’inquiète et me ravit dans cette œuvre. C’est figé à l’extrême et pourtant, un lourd mouvement se fait sentir. Lorsque le musée d’Orsay ouvrira de nouveau ses portes, j’irai le voir. J’irai trembler puis me perdre dans cette peinture. Continuer la lecture de « La roue de la fortune – Cory Hanson, Rainer Maria Rilke, Pier Paolo Pasolini »

Catégories affichage libreÉtiquettes , , , , ,

La grande librairie – Anne Brontë, André Téchiné, Cathedral Bells

Collage sauvage et de mauvaise foi de l’actualité culturelle de la semaine

Les sœurs Brontë d'André Téchiné  : Isabelle Huppert, Isabelle Adjani et Marie-France Pisier.
“Les sœurs Brontë” d’André Téchiné : Isabelle Huppert, Isabelle Adjani et Marie-France Pisier.

Si, pour diverses raisons, je ne mets plus un pied en librairie actuellement, la librairie vient jusqu’à moi. Cette librairie est de taille moyenne, a la peau blanche, des cheveux noirs bouclés et possède un délicieux profil. Et je ne sais comment ma bienfaitrice s’y prend, quel tour de magie elle connait pour s’arrêter à travers champs et dégoter un livre, chaque jour. De vieux bouquins épluchés, jaunis ou étonnamment frais encore, dénichés ça et là chez d’obscurs bouquinistes ou dans d’isolées boîtes à livres. Continuer la lecture de « La grande librairie – Anne Brontë, André Téchiné, Cathedral Bells »

Catégories affichage libreÉtiquettes , , , , , ,

L’école de la vie – Ryley Walker, Nathalie Quintane, Pascal Thomas

Collage sauvage et de mauvaise foi de l’actualité culturelle de la semaine

Ryley Walker
Ryley Walker

Le printemps offre ses disques. Il y a plus de vingt ans, je quittais une mansarde haut perchée, rue de Rome à Marseille. Une rue morne et folle à la fois où on trouvait, en longeant des trottoirs particulièrement amochés, des magasins de fringues ignobles, de grandes tablées de bijoux fantaisies et le temple des instruments de musique inaccessibles : Scotto. Je rêvais dans les rues marseillaises avec Tara, une canadienne mélancolique au regard noir fusain. Continuer la lecture de « L’école de la vie – Ryley Walker, Nathalie Quintane, Pascal Thomas »

Catégories affichage libreÉtiquettes , , , ,

Le parfum – William T. Vollmann, The Durutti Column, Terrence Malick

Collage sauvage et de mauvaise foi de l’actualité culturelle de la semaine

Vini Reilly / Durutti Column
Vini Reilly / Durutti Column

Je regardais, il y a peu, une braise en dehors du feu. C’était bien avant ces jours de printemps où l’air semble saturé de pollen et de tiédeur. Je regardais cette braise, éloignée de son foyer, continuer sa mission. Elle s’obstinait à se consumer, sans relâche. Continuer la lecture de « Le parfum – William T. Vollmann, The Durutti Column, Terrence Malick »

Catégories affichage libreÉtiquettes , , , , , ,

Sauvez Willie ! – Willie Dunn, Aurélien Bellanger, Kōji Wakamatsu

Collage sauvage et de mauvaise foi de l’actualité culturelle de la semaine

Willie Dunn
Willie Dunn

L’arrivée timide du printemps rend d’humeur baroque, forcément. Mes choix de lectures, les disques écoutés ou les films vus semblent se soumettre à un désir de papillonner. L’art de papillonner, c’est une joie que l’on crayonne, avec vivacité, sur le papier peint crasseux d’une période décidément blindée de noirceur. On est en mode Soulages depuis trop longtemps. Il est vrai que l’on peut s’habituer au sombre comme lorsque l’on doit se déplacer dans une pièce plongée de nuit et que, peu à peu, certains détails apparaissent. Détails essentiels. Continuer la lecture de « Sauvez Willie ! – Willie Dunn, Aurélien Bellanger, Kōji Wakamatsu »

Catégories affichage libreÉtiquettes , , , , , , ,

L’Ivresse Vaine – Damien Jurado, Leslie Jamison, Michel Lang

Collage sauvage et de mauvaise foi de l’actualité culturelle de la semaine

Damien Jurado
Damien Jurado

Il pense à lui chaque jour. Cette tristesse de perdre un ami. Un ami et un fou de l’éclairage musical, un mercenaire usant ses coudes, jour comme nuit, sur du zinc plus ou moins fameux. Saloperie de bouteille, d’ivresse. Saloperie d’alcoolisme. Richard Swift n’a jamais réellement dit adieu à Damien Jurado car Damien Jurado pense à lui chaque jour. Mais ce coma éthylique éternellement imposé n’offre que vide et absence. Il y avait déjà dans la voix de Jurado, ces petites miettes de fleur bleue créant les grandes interprétations et les vastes tristesses. Continuer la lecture de « L’Ivresse Vaine – Damien Jurado, Leslie Jamison, Michel Lang »