Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , , ,

Triptides, So Many Days (Curation Records, 2022)

Après un détour chez Alive Records (Left Lane Cruiser, Beechwood) pour le disque précédent (Alter Echoes, 2021), les Californiens de Triptides rejoignent une autre écurie nord-américaine : Curation Records. Ils y côtoient désormais GospelbeacH ou Beachwood Sparks.  Comme ces derniers, la formation menée par Glenn Brigman, explore les voix célestes de la Cosmic American Music chère à Gram Parsons (The Byrds, Flying Burrito Brothers). Si au fil des années, le line-up a évolué, la musique de Triptides réconforte par sa régularité et sa précision. Triptides s’est trouvé, mais ne manque jamais de verve. Leur écriture délicate et intemporelle fait mouche à chaque fois. Continuer la lecture de « Triptides, So Many Days (Curation Records, 2022) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , ,

V/A : Revenge of the She-Punks – A Feminist Music History (Tapete Records / Bigwax)

Publié en 2019 le livre Revenge of the She Punk donne le la à cette compilation éclectique éponyme qui parcourt en 28 titres une historiographie du punk féminin. Le bilan, écrit par la « punk professor » Vivien Goldman, avait donné une perspective d’initiée puisque son travail, tant de musicienne (Chantage et The Flying Lizards) que de journaliste musicale pour la presse britannique (Sounds, NME, Melody Maker) retraçait les moments marquants d’émancipation du punk féminin. Autour de quatre thèmes – Identité, Argent, Amour et Protestation – Vivien Goldman revenait sur le rôle des femmes dans l’histoire du punk, de sa naissance à Londres dans les années 70 jusqu’aux groupes actuels propulsés par la scène internationale. Continuer la lecture de « V/A : Revenge of the She-Punks – A Feminist Music History (Tapete Records / Bigwax) »

Catégories Chronique en léger différéÉtiquettes , , , ,

Miel De Montagne, Tout Autour De Nous (Délicieuse Records)

Le français a l’injuste réputation de ne pas être une langue pop. Certains souhaitent en effet enfermer notre idiome dans un carcan et ne pas la laisser libre de ses mouvements. La légèreté ou la gentillesse ont heureusement autant le droit d’être que les textes incarnés et puissants. Miel De Montagne ne se pose pas ces questions. Il écrit des chansons pop en français. Ses textes sont emprunts de fantaisie et dérision, ils saisissent pourtant des fragments de notre époque. Continuer la lecture de « Miel De Montagne, Tout Autour De Nous (Délicieuse Records) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , ,

Alex G, God Save The Animals (Domino)

Alex G God Save« Je travaille dur sur la musique, beaucoup moins sur ma personnalité » confiait Alex Giannascoli à Pitchfork dans l’une de ses dernières interviews. A presque 30 ans, le Philadelphien reste un garçon discret, peu enclin à mettre des mots sur sa musique ou à éclairer ses textes, ce dont se charge sa communauté qui, particulièrement assidue sur Youtube et Reddit, s’empresse de retranscrire et de disséquer les paroles de chaque inédit capturé sur scène. Comme Kurt Cobain qui, en 1993, déclarait sans scrupules que ses chansons n’avaient aucune signification, Giannascoli, interrogé sur le sens du titre de son dernier album, God Save the Animals, répond que non, il ne croit pas particulièrement en Dieu, n’aime pas les animaux plus que quiconque, mais a simplement éprouvé quelque-chose en combinant ces termes. Ce qui donne envie, pour une fois, de prendre son exemple et de se fier à l’impression spontanée plutôt qu’à l’interprétation, au ressenti comme seul guide d’écoute de cette nouvelle sortie.

Continuer la lecture de « Alex G, God Save The Animals (Domino) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , ,

The Beths, Expert In A Dying Field (Carpark)

Les années passent et les vraies rencontres avec la nouveauté se font implacablement rares. Un ultime dimanche de fin d’été qui coïncide avec un demi-siècle de vie : la juxtaposition était trop flagrante et elle aurait pu se dérouler, sans surprise, bercée par les réminiscences des enthousiasmes adolescents. The House Of Love et Suede ont refait surface quelques jours auparavant : de l’avis consensuel et plutôt légitime de ceux qui les ont toujours aimés, leurs albums sont même réussis. Suffisamment en tous cas pour qu’on s’autorise à entretenir en leur compagnie une nostalgie raisonnable et débarrassée de culpabilité. La tentation était donc forte de consacrer les premières heures de la cinquantaine au confort et à la rumination – deux valeurs qu’il ne s’agit nullement de dénigrer. Et puis The Beths s’en est étrangement mêlé. Il y a forcément une certaine incongruité à souffler symboliquement cinquante bougies en écoutant le nouvel album d’un groupe dont aucun des quatre membres n’était né alors qu’on s’extasiait pour les premières fois à l’écoute de Babe Rainbow, 1992 ou Dog Man Star, 1994 . Continuer la lecture de « The Beths, Expert In A Dying Field (Carpark) »

Catégories chronique anniversaire, mardi oldieÉtiquettes , , , ,

Moose, …XYZ (Hut Recordings, 1992)

Depuis quelque temps – quelques années pour être honnête -, je m’aperçois que je reviens souvent vers les disques qui m’ont accompagné pendant les années d’adolescence – la peur de vieillir ou l’envie d’essayer de renouer avec l’insouciance des soucis de ces années-là (les filles, le match de foot du dimanche, le prochain concert, le prochain disque, Rumble Fish en boucle, la relecture de Kafka et/ou Camus et/ou Kerouac – et bientôt McInerney ET Easton Ellis). Et finalement, des années de la RPM – pour résumer, 20 ans menés tambour battant -, je ne réécoute pas tant d’albums que cela – mais quand même pas mal de chansons. Continuer la lecture de « Moose, …XYZ (Hut Recordings, 1992) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , ,

The Garden, Horseshit On Route 66 (Vada Vada)

Le nouvel The Garden est un marché, à prendre ou à laisser. À chaque nouvelle écoute, c’est direct 15 points de QI en moins, mais en échange, vous accélérez grandement votre transformation en gobelin halluciné et insouciant qui flotte à 500 pieds au-dessus du monde. Cinquième album en quasi une décennie et les frères jumeaux Wyatt et Fletcher Shears le tiennent enfin leur magnum opus, le résumé du raffut qui les a amenés ici, la somme de toutes les peurs : Horseshit On Route 66, 24 minutes du punk le plus jubilatoire, le plus insensé et le plus catastrophique que vous n’ayez jamais entendu.

Continuer la lecture de « The Garden, Horseshit On Route 66 (Vada Vada) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , ,

Youn Guv, GUV III & IV (Run For Cover Records)

Un double album hétéroclite. Vingt-quatre chansons qui flamboient dans tous les sens et une profusion de styles qui ne se laisse pas aisément replier sur une seule dimension. A défaut de prétendre avoir épuisé en quelques semaines d’écoutes l’ensemble des propositions et des pistes esquissées par le canadien Ben Cook sur ce diptyque passionnant, on se contentera donc de l’imiter un peu. Tourner autour de l’objet à dépeindre pour mieux observer, au passage, quelques-unes de ses facettes, renoncer à toute cohérence exhaustive, lâcher la signification globale au profit du plaisir partiel de l’instant : l’œuvre impose d’elle-même ses propres lois. Continuer la lecture de « Youn Guv, GUV III & IV (Run For Cover Records) »