Catégories affichage libreÉtiquettes , , , , , , ,

Le Phare – Marco Martella, Gap Year, Jane Campion

Collage sauvage et de mauvaise foi de l’actualité culturelle de la semaine

Jane Campion
Jane Campion

J’observe un hêtre sculpté par le vent, le vert de ses feuilles semble voler dans l’air, presque se gommer. Le parfum iodé pénètre les coloris, les embaume de fadeur. Il y a pourtant, toujours, un éclat quelque part dans le paysage et cela, comme dans le tableau de William Strang qui nous montre une Vita Sackville-West coiffée d’un chapeau orange vif détonnant avec un vert de pénombre pour décor. Sackville-West a écrit un livre délicieux – Journal de mon jardin – pour les rêveurs comme moi qui n’ont pas la main verte et possèdent un jardin. Continuer la lecture de « Le Phare – Marco Martella, Gap Year, Jane Campion »

Catégories transmissionÉtiquettes ,

TRANSMISSION #58 Spéciale Brisbane

Emission du 02 mai 2021 sur Rinse France
Une émission présentée par Thomas Schwoerer et Viktor Der Panini Joe avec Stef de Polaks Records et Fred Paquet du Pop Culture Shop.

Continuer la lecture de « TRANSMISSION #58 Spéciale Brisbane »

Catégories station to stationÉtiquettes , , ,

The Great Divides dans le TGV Morlaix / Paris Montparnasse

Brignogan-Plage / Photo : Coralie Gardet
[Lamballe]

Ce train me ramène à Paris, après trois semaines passées dans le Finistère. Au début, cela ne devait être qu’une semaine, puis le séjour s’est prolongé, deux fois. Le temps passait plutôt vite là bas, ce qui m’allait bien. Trois semaines écoulées, c’est trois semaines de moins jusqu’à ce que les choses s’arrangent – car elles s’arrangeront. J’ai lancé cet EP à la gare de Lamballe, sur recommandation de Spotify.

Continuer la lecture de « The Great Divides dans le TGV Morlaix / Paris Montparnasse »

Catégories coverÉtiquettes , , ,

Matt Kennedy reprend “True Love Will Find You Into The End” de Daniel Johnston (inédit)

Depuis son adolescence et ses premiers groupes  Look!Pond et White Cop, Matt Kennedy a su saisir l’essence même de la violence du punk et une certaine mélancolie propre à des courants plus pop. Depuis 2009 et Loneliness is a Dirty Mattress, son premier album sous le nom de Kitchen‘s Floor pratique une musique rugueuse et désabusée, tantôt en groupe, tantôt en solo. Sans le vouloir, Matt et les diverses formations qui gravitent autour de lui ont contribué au son actuel caractéristique à Brisbane : pas trop propre, qui se fiche des conventions, parfois bruitiste, où se mélangent divinement bien colère et désenchantement. Un paradoxe dans une ville ensoleillée quasiment toute l’année. Le lien avec Daniel Johnston viendrait-il de sa présence au sein de Meat Thump, ce groupe formé par le regretté Brendon Annesley, dans lequel à gravité une poignée de musiciens du coin qui jouaient un rock lo-fi triste et bruyant ? Kitchen‘s Floor en solo ravira nos oreilles avec une version du classique True Love Will Find You Into The End, enregistrée en solo dans son salon, lieu ou bon nombre de concerts – on pense notamment à Blank Realm, Royal Headache ou Circle Pit – ont eu lieu.

Catégories borne d'écouteÉtiquettes , ,

“Several souvenirs”, nouveau single inédit des australiens Exek

Pochette de l'album d'Exek à venir, "Good Thing They Ripped Up The Carpet" (Lulu's Sonic Disc Club)
Pochette de l’album d’Exek à venir, “Good Thing They Ripped Up The Carpet” (Lulu’s Sonic Disc Club)

A Melbourne, depuis 2014 sévit une formation singulière et inclassable nommée Exek. Trois albums et une tripotée d’EP’s sur des labels aussi pointus que éclectiques tels que Anti Fade, SDZ records, Homeless et W.25th, la filiale actuelle de Superior Viaduct. Tout cela en équilibre sur une ligne à haute tension, tantôt froide et caverneuse, tantôt expérimentale. Au fil du temps, une musique qui semble très réfléchie et parsemée d’effets et de machines qui laissent entendre que ces garçons ont évolué dans moult courants musicaux, du post-punk au dub en passant par le krautrock, et ont travaillé dur avant d’en arriver à un résultat qui combine mordant et contemplation. Pour section26, ils dévoilent en exclusivité Several Souvenirs, étonnant premier single froid/chaud extrait de Good Things They Ripped Up The Carpet, le prochain album des australiens à venir le 4 juin chez Lulu’s Disco Club, accompagné par son clip virevoltant réalisé par Hannah Nikkelson.


Continuer la lecture de « “Several souvenirs”, nouveau single inédit des australiens Exek »

Catégories selectoramaÉtiquettes , , , , ,

Selectorama : Nathan Roche

Nathan Roche
Nathan Roche

Alors qu’il vient tout juste de célébrer la sortie de son très réussi quatrième album solo Drink Up, Rainforest Sinatra (Gone With the Weed), le fantasque Australien installé en France Nathan Roche – par ailleurs frontman du Villejuif Underground -, nous a fait le plaisir de sélectionner dix chansons d’artistes qui ont particulièrement compté pour lui. Le commentaire accompagnant son e-mail illustre particulièrement bien la nature hybride et foutraque de de la musique de Nathan Roche, à la croisée de différents courants du rock : « Je veux dire, il est presque impossible de lister toutes mes chansons préférées avec dix titres. La liste est plus ou moins infinie comme la galaxie… mais, c’est au moins 30% de quelque chose qui pourrait ressembler à une influence… dans mon cosmos… mes influences les plus importantes viennent des gens, des lieux et de l’expérience. Toute la musique est un désordre confus de merde et de couleurs… Tu m’as demandé d’écrire ceci, et j’y ai réfléchi pendant 5 minutes et je l’ai envoyé en 10 minutes. Si je me donnais une heure, les choses seraient différentes. »
Continuer la lecture de « Selectorama : Nathan Roche »

Catégories selectoramaÉtiquettes , ,

Selectorama : The Stroppies

The Stroppies
The Stroppies / Photo : Naomi Lee Beveridge

Il y a peu, The Stroppies avaient régalé les lecteurs de Section 26 d’une reprise particulièrement convaincante de Wire. Aujourd’hui, Angus Lord (ex-bassiste au sein des excellents The Stevens) et Claudia Serfaty nous font découvrir quelques-unes des chansons qui ont particulièrement compté pour eux. Basé à Melbourne, le groupe fait partie des meilleures formations de cette scène indie australienne en pleine effervescence, parmi lesquelles on compte The Shifters, Terry, Parsnip, ou encore The Goon Sax. Continuer la lecture de « Selectorama : The Stroppies »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , ,

Rat Columns, Pacific Kiss (Tough Love)

Cela fait plus de 8 ans, mais je me souviens assez bien de mon premier coup de foudre pour une chanson de Rat Columns. Et si je ne me rappelle pas les circonstances exactes de ma première écoute de Spectre Hole, je serai plus précis sur l’émotion instantanée que m’a laissée la chanson Summer Thighs. C’est rare, mais ça arrive parfois, d’être ému immédiatement par une chanson. Dans un magma bruitiste et lofi, lorsqu’arrive l’éclaircie et que la mélodie s’élève, j’ai été pris de jalousie : j’aurais aimé écrire cette chanson faite de trois bouts de ficelle. La pureté d’une mélodie surgie du chaos, l’élégance et la distance, alors même qu’on imagine le jeune homme suspendu à une paire de jambes (“ces compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie”, comme chez Truffaut). En peu de mots : le romantisme et une certaine grâce… Certes, je m’égare, mais puisse l’écoute de Summer Thighs vous donner l’envie de prolonger jusqu’au titre suivant, This Night Mocks Lovers.

Continuer la lecture de « Rat Columns, Pacific Kiss (Tough Love) »