Catégories mixtapeÉtiquettes , , , , , , , , ,

Le club du samedi soir #49 : Cosey Fanni Tutti & co

La traduction de l’autobiographie de Christine Newby / Cosey Fanni Tutti constitue un véritable événement. Comme document sur une aventure créative exceptionnelle tout d’abord : du collectif COUM Transmissions à Throbbing Gristle, en passant par Chris and Cosey ou Carter Tutti Void, c’est tout un pan de l’histoire des arts sonores bruitistes, de la performance multimédia, du body art et de la musique électronique proto et post-techno que Art Sexe Musique nous permet d’aborder. Mais c’est aussi et surtout un témoignage à la portée sociale et politique importante : une vie et une pratique qui a toujours eu pour caractéristique de perturber les normes de genre, de se confronter aux rapports de domination, avec tout ce que cela implique d’intensité mais aussi de difficultés et de souffrance personnelle.

Continuer la lecture de « Le club du samedi soir #49 : Cosey Fanni Tutti & co »

Catégories mixtapeÉtiquettes , ,

Le club du samedi soir #47 : Pays-Bas

Rencontrer en soirée un Néerlandais qui porte le même prénom que vous, et un éclair Batave nous frappe en simultané grâce à Alamo Race Track. Ce garçon qui deviendra au fil du temps votre meilleur ami, implique d’aimer boire quelques bières, goûter à tout un tas de spécialités locales telles que les Kroket, le hareng cru, des sauces étranges pour les frites. Dans la foulée, de longues discussions avec son paternel autour du feu, qui sort de sa malle aux souvenirs tout un tas de groupes Dutch beat des années 60/70 comme HET et The Outsiders. Cet ami que vous encouragez à prendre le micro par deux fois avec les Joujou Jaguar pour reprendre un standard nommé Ik Heb Geen Zin Om Op Te Staan, qu’on pourrait traduire par Je N’ai Pas Envie De Me Lever. Ça ne s’invente pas. Ce frère qui vous fait écouter toutes ses trouvailles en vous faisant un cours de géographie du Limbourg à la Frise en passant par le sud Hollande.

Continuer la lecture de « Le club du samedi soir #47 : Pays-Bas »

Catégories mixtapeÉtiquettes , ,

Le club du samedi soir # 45 : La guitare à douze cordes, pt. 2 : les héritiers

Une Fender Electric XII.

Si la guitare à douze cordes sera éternellement associée aux sixties, et en particulier aux Byrds, elle a été prisée par d’innombrables groupes à travers toutes les décennies qui ont suivi.

Continuer la lecture de « Le club du samedi soir # 45 : La guitare à douze cordes, pt. 2 : les héritiers »

Catégories mixtapeÉtiquettes , ,

Le club du samedi soir # 44 : La guitare à 12 cordes pt. 1 – Le temps des pionniers

Quelques secondes avant la prestation d’une virtuose de la harpe lors d’une édition des Victoires de la musique classique, Frédéric Lodéon avait lâché cette phrase en direct à la radio : « Vous savez ce qu’on dit des harpistes ? Ils passent la moitié de leur temps à s’accorder et l’autre moitié à jouer faux ! ». Tous ceux qui ont un jour eu une douze cordes entre les mains comprendront. Dieu merci, les pionniers de la douze cordes savaient (pour la plupart) s’accorder et ont su tirer le meilleur des possibilités de cet instrument au son carillonnant très typé.

Continuer la lecture de « Le club du samedi soir # 44 : La guitare à 12 cordes pt. 1 – Le temps des pionniers »

Catégories mixtapeÉtiquettes , , ,

Le club du samedi soir # 42 : My Bloody Boomers

MBV

Chez Section 26, nous sommes nombreux à avoir su garder une âme d’enfant et toute l’ingénuité qui va avec. Aussi, en début de semaine, lorsque My Bloody Valentine s’est fendu d’un tweet énigmatique pour teaser du vent, nous avons à nouveau caressé bien des espoirs. La seule véritable information est venue d’une interview accordée au New York Times publiée le 31 mars dans laquelle Kevin Shields a annoncé que lui et ses amis étaient en plein travail sur deux nouveaux albums lorsque la Covid les a interrompus. On y apprend aussi que Kevin Shields est (probablement pour la première fois de sa vie) pressé de mener à bien ce projet.

Continuer la lecture de « Le club du samedi soir # 42 : My Bloody Boomers »

Catégories mixtapeÉtiquettes , , , ,

Le club du samedi soir #41 invite le webzine Musique Journal

Toujours dans l’idée d’inviter les gens qu’on aime, voici non pas un fanzine mais un webzine. Créé dans le giron de la formidable revue Audimat et des Siestes électroniques, Musique Journal publie quotidiennement de passionnants points de vue sur leurs obsessions très variées : Ambient de bureau, Japonophilie, disques pour enfants, Musique et soin, Post-club, Utopie 80, France parallèle… Le tout sous forme d’abonnement. Mais laissons plutôt la parole à Étienne Menu, son grand architecte.

“Quand j’ai lancé Musique Journal il y a deux ans, une de mes envies était d’explorer les facettes méconnues de la musique française, qu’elle soit pop ou plus expérimentale, et depuis mes collègues et moi avons en effet très souvent parlé de disques plus ou moins obscurs sortis dans notre pays. J’ai donc sélectionné pour Section26 des morceaux exclusivement produits par des francophones, qui ont presque tous été postés sur le site, et pour la plupart édités entre 1980 et 2000.” 

Continuer la lecture de « Le club du samedi soir #41 invite le webzine Musique Journal »

Catégories mixtapeÉtiquettes , , ,

Le club du samedi soir # 40 : Revolutionary spirit — Liverpool, 1978-1989

Echo And The Bunnymen
Echo And The Bunnymen

C’est comme un conte de fées. Comme un film de Frank Capra. Comme un fantasme. Voilà : c’est ce genre d’histoire improbable qui a priori ne peut pas être vraie, avec des héros qui n’ont pas des corps d’athlètes mais des têtes de dieux grecs, des héros qui ne marchent jamais seuls. C’est la fin des années 1970, dans une Grande-Bretagne déjà meurtrie. Ce sont des jeunes gens qui n’ont pas beaucoup d’avenir – “On n’a pas le choix pour s’en sortir : footballeur ou rock star” (rock star martyr était aussi une option) –, écrasés par le passé de leur ville portuaire – un passé incarné par un quatuor qu’on n’a pas le droit de ne pas aimer sous peine d’être excommunié. Oui, mais. Continuer la lecture de « Le club du samedi soir # 40 : Revolutionary spirit — Liverpool, 1978-1989 »

Catégories playlistÉtiquettes ,

Le club du samedi soir #39 : The Pyramids sound lovely tonight

Playlist Égypte Elizabeth Taylor Cleopatra Mankiewicz 1963

Qu’Edward Saïd me pardonne ! Qu’avais-je donc en tête ce jour là pour démarrer cette quête thématique, mis à part ce songe vague que du haut de ces pyramides, non seulement quarante siècles, mais aussi quelques décades plus récentes de pop culture me contemplaient ?

Voici donc, sous forme de playlist, un choix de titres puisés dans la source féconde de l’orientalisme le plus flagrant (fatras novelty, resucées mélodiques, rites déterritorialisés et re-territorialisés), mais pas que, car ce choix est aussi guidé par les chemins empruntés sur les nombreux ponts et passerelles entre l’Égypte éternelle, et actuelle, et un ailleurs, qu’il soit géographique ou mystique (artistes de matrice double ou à la recherche de racines ancestrales). Parce que le Nil abreuve toujours notre mer, et nos rêves communs du monde entier, avec un penchant clair pour Alexandrie plus que Babel cette fois-ci. Continuer la lecture de « Le club du samedi soir #39 : The Pyramids sound lovely tonight »