Catégories mixtapeÉtiquettes , ,

Le club du samedi soir #52 : Knäckebröd, Surströmming & Aquavit

Sandhamn / Photo : TS

Et pourquoi donc une playlist suédoise ? Je n’ai jamais mis les pieds en Suède, je ne parle pas le suédois – mais il n’est jamais trop tard pour s’y mettre parce qu’une langue qui abuse des trémas et des petits ronds au-dessus de la lettre A est forcément attractive. Je me suis intéressée à la scène suédoise grâce à Reno, taulier chez Badseeds Recordshop et Music From the Masses à l’époque où il co-dirigeait le petit mais excellent label défricheur Beko. Et au hasard des rencontres Facebook, j’avais échangé avec les Suédois de Luxury Records – je me souviens d’un deal parfait, je leur avais fait quelques badges et ils m’avaient envoyé leurs dernières sorties. Et puis il y a eu mon amour définitif pour The Radio Dept., qui m’a aussi donné envie de creuser un peu plus et d’aller piocher dans des labels comme Sincerely Yours, Hybris ou Labrador. Voilà donc une playlist 100% suédoise, bien pop et totalement subjective. Je n’ai pas ajouté Abba (trop facile) mais rien ne vous empêche de mettre Waterloo à fond dans votre salon et de danser comme des petits fous. Continuer la lecture de « Le club du samedi soir #52 : Knäckebröd, Surströmming & Aquavit »

Catégories mixtapeÉtiquettes , ,

Le club du samedi soir #51 : Britpop remembered

“C’est Nono” (Etienne Greib)

En marge de leur livre, chroniqué ce matin dans nos pages, nous avons demandé à Nico Prat et Benjamin Durand de nous extraire dix pépites commentées de la période britpop, s’en est logiquement suivie l’idée de prolonger la soirée et les pintes en distanciel sous la forme d’une mixtape et pour compléter le tableau et rester dans le sujet, on s’achève au petit matin avec 8 morceaux « rares » ou face B de Lilian et Nono, à déguster d’un trait. En un mot : Cheers mate(s) ! Continuer la lecture de « Le club du samedi soir #51 : Britpop remembered »

Catégories mixtapeÉtiquettes , ,

Le club du samedi soir #50 : It’s always 5 o’clock somewhere


« It’s always five o’clock somewhere in the world », ou « It’s always cocktail time somewhere in the world », ou la justification que se donnent les anglo-saxons pour boire un cocktail à toute heure. Après des mois privés de bars et de terrasses, nous pouvons enfin goûter de nouveau à l’art du cocktail et des spiritueux. Cette playlist est là pour vous accompagner du premier drink au charme suranné au petit matin douloureux mais joyeux.

Continuer la lecture de « Le club du samedi soir #50 : It’s always 5 o’clock somewhere »

Catégories mixtapeÉtiquettes , , , , , , , , ,

Le club du samedi soir #49 : Cosey Fanni Tutti & co

La traduction de l’autobiographie de Christine Newby / Cosey Fanni Tutti constitue un véritable événement. Comme document sur une aventure créative exceptionnelle tout d’abord : du collectif COUM Transmissions à Throbbing Gristle, en passant par Chris and Cosey ou Carter Tutti Void, c’est tout un pan de l’histoire des arts sonores bruitistes, de la performance multimédia, du body art et de la musique électronique proto et post-techno que Art Sexe Musique nous permet d’aborder. Mais c’est aussi et surtout un témoignage à la portée sociale et politique importante : une vie et une pratique qui a toujours eu pour caractéristique de perturber les normes de genre, de se confronter aux rapports de domination, avec tout ce que cela implique d’intensité mais aussi de difficultés et de souffrance personnelle.

Continuer la lecture de « Le club du samedi soir #49 : Cosey Fanni Tutti & co »

Catégories mixtapeÉtiquettes , ,

Le club du samedi soir #47 : Pays-Bas

Rencontrer en soirée un Néerlandais qui porte le même prénom que vous, et un éclair Batave nous frappe en simultané grâce à Alamo Race Track. Ce garçon qui deviendra au fil du temps votre meilleur ami, implique d’aimer boire quelques bières, goûter à tout un tas de spécialités locales telles que les Kroket, le hareng cru, des sauces étranges pour les frites. Dans la foulée, de longues discussions avec son paternel autour du feu, qui sort de sa malle aux souvenirs tout un tas de groupes Dutch beat des années 60/70 comme HET et The Outsiders. Cet ami que vous encouragez à prendre le micro par deux fois avec les Joujou Jaguar pour reprendre un standard nommé Ik Heb Geen Zin Om Op Te Staan, qu’on pourrait traduire par Je N’ai Pas Envie De Me Lever. Ça ne s’invente pas. Ce frère qui vous fait écouter toutes ses trouvailles en vous faisant un cours de géographie du Limbourg à la Frise en passant par le sud Hollande.

Continuer la lecture de « Le club du samedi soir #47 : Pays-Bas »

Catégories mixtapeÉtiquettes , ,

Le club du samedi soir # 45 : La guitare à douze cordes, pt. 2 : les héritiers

Une Fender Electric XII.

Si la guitare à douze cordes sera éternellement associée aux sixties, et en particulier aux Byrds, elle a été prisée par d’innombrables groupes à travers toutes les décennies qui ont suivi.

Continuer la lecture de « Le club du samedi soir # 45 : La guitare à douze cordes, pt. 2 : les héritiers »

Catégories mixtapeÉtiquettes , ,

Le club du samedi soir # 44 : La guitare à 12 cordes pt. 1 – Le temps des pionniers

Quelques secondes avant la prestation d’une virtuose de la harpe lors d’une édition des Victoires de la musique classique, Frédéric Lodéon avait lâché cette phrase en direct à la radio : « Vous savez ce qu’on dit des harpistes ? Ils passent la moitié de leur temps à s’accorder et l’autre moitié à jouer faux ! ». Tous ceux qui ont un jour eu une douze cordes entre les mains comprendront. Dieu merci, les pionniers de la douze cordes savaient (pour la plupart) s’accorder et ont su tirer le meilleur des possibilités de cet instrument au son carillonnant très typé.

Continuer la lecture de « Le club du samedi soir # 44 : La guitare à 12 cordes pt. 1 – Le temps des pionniers »

Catégories mixtapeÉtiquettes , , ,

Le club du samedi soir # 42 : My Bloody Boomers

MBV

Chez Section 26, nous sommes nombreux à avoir su garder une âme d’enfant et toute l’ingénuité qui va avec. Aussi, en début de semaine, lorsque My Bloody Valentine s’est fendu d’un tweet énigmatique pour teaser du vent, nous avons à nouveau caressé bien des espoirs. La seule véritable information est venue d’une interview accordée au New York Times publiée le 31 mars dans laquelle Kevin Shields a annoncé que lui et ses amis étaient en plein travail sur deux nouveaux albums lorsque la Covid les a interrompus. On y apprend aussi que Kevin Shields est (probablement pour la première fois de sa vie) pressé de mener à bien ce projet.

Continuer la lecture de « Le club du samedi soir # 42 : My Bloody Boomers »