Catégories mixtapeÉtiquettes , , ,

Le club du samedi soir #31 : A is For…

Tauba Auerbach, How to Spell the Alphabet, 2005. As seen in Tauba Auerbach
Tauba Auerbach, How to Spell the Alphabet, 2005. Source : Letterform archive

Nous voilà arrivés au 16 janvier de cette nouvelle année 2021 à peine démarrée et tout semble déjà désordonné. Il était difficile d’imaginer, même depuis des temps récents, que le monde puisse être capable de tourner tant à l’envers ! À échelle individuelle, peu de remèdes efficaces face à la crise, si ce n’est sans doute de tenter de reprendre les choses dans l’ordre pour voir ce qui nous avait peut-être échappé. Au jeu du langage humain, et d’où qu’il vienne géographiquement, l’ordre alphabétique forme cette petite musique fondamentale que nous connaissons depuis l’enfance et qui a bâti notre esprit. Lettres sacrées, inconnues mathématiques, prétextes acrostiches : qu’importent leurs formes et leur sens, ces signes ensemble illuminent le monde de notre pensée. Et à défaut de le guérir ou de le tordre dans un sens ou un autre, chérissons-le dans sa forme et dans son cœur tout simplement. Quelques titres donc, piochés ça et là dans ma mémoire typographique, en clin d’œil à tous ceux qui, comme moi, adorent les alphabets.

Continuer la lecture de « Le club du samedi soir #31 : A is For… »

Catégories affichage libreÉtiquettes , , , , , , ,

Le crabe-tambour – Pierre Schoendoerffer, Belinda Cannone, Valium Aggelein

Collage sauvage et de mauvaise foi de l’actualité culturelle de la semaine

valium aggelein black moon
La lune noire de Valium Aggelein

La puissance des marées, la puissance de ce qui revient. Je soulevais une pierre presque noire et dessous, caché, presque en sourdine, un crabe. Un crabe au vert nébuleux, replié et secret. Signe zodiacal de l’aimée, celle qui revient – toujours. La courageuse, la lunaire à la coupe des yeux unique. Mon amour. Alors, je le regarde ce crabe, méfiant et désirant la force du repli, celui de la cachette. Il se hâte, lentement, il vacille vers les roches. Il regagne l’eau et je le sais -instinctivement – il reviendra ici, dans ces lieux. Il reviendra près de mon cœur. Continuer la lecture de « Le crabe-tambour – Pierre Schoendoerffer, Belinda Cannone, Valium Aggelein »

Catégories affichage libreÉtiquettes , , , ,

Année Zéro – Vladimir Maïakovski, Julien Gasc, Joseph L. Mankiewicz

Collage sauvage et de mauvaise foi de l’actualité culturelle de la semaine

Gene Tierney
Gene Tierney dans “The Ghost and Mrs. Muir” de Joseph L. Mankiewicz (1947)

Le compte à rebours des années s’est donc brutalement arrêté. 2020, année zéro. On aura tous notre rapport intime avec cette pelletée de mois obscurs et indomptables. À contre courant, ce fut pour moi l’année d’une naissance – mon fils – et celle d’une renaissance, la mienne. Et derrière les volets clos et autres enfermements involontaires, au fil de ces jours où il a bien fallu se réinventer, j’ai réappris à connaitre la joie. Année zéro, celle d’un nouveau départ et d’un nouvel horizon. Cet affichage libre sera celui d’un bilan. Continuer la lecture de « Année Zéro – Vladimir Maïakovski, Julien Gasc, Joseph L. Mankiewicz »

Catégories coverÉtiquettes , ,

Nos reprises inédites du jeudi, un florilège.

Visuel : Pauline Nuñez
Visuel : Pauline Nuñez

Série à la périodicité (parfois) hasardeuse, notre Jeudi Cover nous tient beaucoup à cœur. Elle nous a paru comme une évidence à la suite de Approaching Perfection, l’album hommage que nous avons spontanément initié à la mémoire de David Berman. Ainsi, chaque semaine, nous tentons de publier une reprise inédite d’un artiste que nous aimons en lui laissant un choix total sur l’objet, la fin et les moyens. Étonnamment, et malgré la somme de travail que cela représente, de nombreux musiciens se sont déjà pliés au jeu en rendant leur version d’une chanson qu’ils admirent – probablement parce que ces derniers, comme nous tous, ont découvert des artistes par l’intermédiaire d’adaptations de chansons méconnues. Cette chaine nous semble l’une des plus belles qu’a offerte la pop depuis ses début et demeure à nos yeux un perpétuel sujet d’émerveillement. Voici donc quelques exemples de notre modeste contribution à cette grande histoire de transmission en 22 morceaux choisis.

Avec Matt Fishbeck (Joy Division), Christian Quermalet / Matthieu Malon / Nicolas Falez (Silver Jews), Joseph Fisher (Dame Vera Lynn), The Reds, Pinks & Purples (Monkees), Bill Baird (Gainsbourg), Ela Orleans (Jacno), Radio Hito (Brigitte Fontaine), eGGs (Television Personalities), Matt Fishbeck (Durutti Column), Sinaïve (Curtis Mayfield), Elg (Jim O’Rourke), The Stroopies (Wire), Julien Gasc (The Moments), Manson’s Child (Television Personalities), Herman Düne (Valerie June), R E Seraphin (Wipers), Vika Orline (Etienne Daho), Kim (Section 25), Bernardino Femminelli (Régine), Samara Lubelski (Love), Renard Empaillé (Mariah Carey).

Catégories playlistÉtiquettes , , ,

SECTION26 NEWS#12 : 12.2020

 
Ce n’est pas parce que la saison des tops est passée que l’année musicale est pliée. En décembre aussi, nos rédacteurs ont pris le temps de sélectionner pour vous leurs sorties favorites et, spoiler alert, l’ultime playlist de 2020 n’a pas franchement l’esprit de Noël, malgré quelques morceaux qui s’y réfèrent. Une raison de plus pour se pencher sur ces nouveautés du creux de l’hiver qui risquent bien de passer inaperçues. (Coralie Gardet)
Écoutez cette playlist sur votre plateforme favorite : YouTube, Deezer ou Spotify.
NDLR : Les playlists sur Deezer et Spotify ne comportent pas l’intégralité des 27 titres de cette sélection.

Continuer la lecture de « SECTION26 NEWS#12 : 12.2020 »

Catégories seasons greetingsÉtiquettes , ,

Ela Orleans : “Christmas fell away”

Avant-hier soir, à 18 heures précises, Ela Orleans partageait ce Christmas Fell Away accompagné d’un clip de montages d’archives en noir et blanc, véritable mise en images de la puissance évocatrice de sa musique. Dans ce Noël d’après-guerre, au cœur d’un paysage de ruines, l’année que nous venons de passer s’y superposerait presque. Sur ce morceau chanté, joué et enregistré par elle-même sur des paroles de Paul Rayson, elle nous dit : “En Pologne, la veillée de Noël est le jour le plus important, c’est le moment où l’on reçoit les cadeaux. J’ai conçu cette vidéo la nuit dernière pour tous ceux qui ont été particulièrement bons envers moi.  Joyeux Noël à tous.”

Continuer la lecture de « Ela Orleans : “Christmas fell away” »

Catégories affichage libre, seasons greetingsÉtiquettes , , , , , , ,

Rien sur Noël – Drab City, Pascal Bonitzer, Sarah Chiche

Collage sauvage et de mauvaise foi de l’actualité culturelle de la semaine

Abd El Halim Hafez
Abd El Halim Hafez

Elle portait deux tatous sur chaque cheville, un croissant de lune et un soleil. Des tatouages que je retrouverais par pur hasard, des années plus tard, portés par une jeune libraire. La vie est une éternelle métamorphose. Noël 2001, un peu à l’écart d’Aix en Provence, dans un vieux mas décati aux tuiles rongées de soleil, j’allais passer d’étranges fêtes. Elle venait de me faire écouter Abd El Halim Hafez, au petit matin. Les cordes tragiques et orientales semblaient serpenter entre les oliviers. Au loin, une brume mauve rasait l’horizon des plaines. Elle me disait que c’était une brume similaire au Caire, mais là-bas, les vapeurs venaient matin comme soir. Continuer la lecture de « Rien sur Noël – Drab City, Pascal Bonitzer, Sarah Chiche »

Catégories mixtapeÉtiquettes , ,

Le club du samedi soir #27 : les recalés du Top 2020

Illustration : Pauline Nunez
Illustration : Pauline Nunez

Il y a ceux qui brillent en haut avec l’insolence d’une tête de gondole, très souvent malgré eux (The Apartments, c’est quand même pas le disque le plus frime de l’année, on peut l’admettre) et ceux que l’on ne cite pas assez pour qu’ils parviennent à se hisser au sommet. Nos petits pref’ à nous, les trop ou les pas assez, les obscurs ni d’Eve ni d’Adam, les un seul single brillant sur un album passable, ou ceux qu’on a écouté, oubliés, retrouvés. Les voici, dans le désordre, avec peu de cohérence stylistique, mais pas mal d’amour derrière leur sélection.

Continuer la lecture de « Le club du samedi soir #27 : les recalés du Top 2020 »