Catégories avant-premièreÉtiquettes , , , ,

Avant-première : le nouvel album de Bootchy Temple en écoute

Bootchy Temple / Photo : Maëlys Favory
Bootchy Temple / Photo : Maëlys Favory

La petite histoire voudrait que les cinq membres du groupe ont mis au point leurs premières sessions lors de séjours dans les Landes, en 2012. Inspirés par une pop au doux parfum d’indie, ils se placent dans la descendance de groupes adorés comme Yo La Tengo ou Beat Happening. Trois disques et un déménagement à Nanterre plus tard, les Bootchy Temple ont travaillé près d’un an dans le sous-sol de leur maison sur leur nouvel album, et se sont exilés en Creuse (la nature, encore) pour enregistrer la bête au Capitola Analog Studio. In Consummated Bloom, au nom tiré d’un poème d’Emily Dickinson, (Mouvement qui se ferme et se replie tout en renaissant, précise Martin  – chant / guitare) voit désormais le jour, et on vous propose de l’écouter avant sa sortie ce vendredi sur Howlin’ Banana Records en vinyle et digital, et chez Safe In The Rain en K7.

Catégories mixtapeÉtiquettes , ,

Le club du samedi soir #24 invite Le Gospel

Antonio Julio Duarte
Photo : Antonio Julio Duarte

Nous avions déjà parlé du travail de fourmi d’Adrien Durand et son fanzine Le Gospel dans l’interview donnée pour notre série Papivole, menée par Renaud Sachet. Presque deux ans plus tard, il était logique de prendre quelques nouvelles d’un fanzine né presque au même moment que nous, avec cette idée à priori tout aussi dingue de se reconnecter avec l’essentiel, à savoir nos obsessions musicales sans qu’elles soient perverties par le marketing, et une envie d’écrire de la façon la plus indépendante possible. Refaire de la passion pour la musique une histoire humaine, avec un lien simplifié entre l’auteur et le lecteur. Le Gospel est tout cela, un fanzine qui en est à son septième numéro (double : Une autre histoire du DIY / Musique et lutte des classes – en cours d’envoi), un site qui publie régulièrement du contenu indépendant du fanzine, un shop où on trouve des cassettes, des t-shirts, un beau livre pour enfants… J’ai posé cette après-midi même quelques questions à Adrien pour résumer tout ça, mais ses réponses m’ont semblé témoigner si justement de la situation complexe que nous traversons tous, avec un optimisme revigorant, qu’on a décidé de les publier. Alors pendant que vous écouterez cette mixtape qu’il nous a offerte, lisez ses propos, puis Le Gospel. Nous sommes si peu à défendre nos idéaux aussi librement.

Continuer “Le club du samedi soir #24 invite Le Gospel”

Catégories première nécessitéÉtiquettes , , ,

Clique & Collecte chez Comme à la Radio à Nantes

Un disquaire par jour propose ses 10 albums du moment.

Comme à la Radio, Nantes.
Comme à la Radio, Nantes.

Comme à la Radio est d’abord connue comme une caverne enfermant un impressionnant stock de matériel et de disques. Sébastien et Jean, deux amis de longue date s’installent rue Marceau, à Nantes, en 2013. Cinq ans plus tard, ils sont rejoints par Clément et après une année dans le local, le volume de disques débordant, ils installent en août 2019 la section disque dans un nouveau local de la rue des antiquaires et des boutiques de matériel audio : la rue Jean Jaurès, anciennement rue des Arts. Un espace de vente avec 95% de seconde main, mais aussi une section neuf de musiques actuelles en plein essor. Pas de barrières dans l’exploration musicale, on retrouve dans les bacs du classique, du hip hop en passant par un solide rayon jazz, afro, brésilien, rare groove, sans oublier quelques milliers de 45 tours des quatre coins du monde. Comme à la radio est un voyage où la curiosité est de mise… Pour renflouer les bacs au maximum, l’équipe redouble d’efforts, avec notamment de récents voyages au Japon. La musique est toujours vivante et régulièrement, on retrouve des Dj sets et lives enregistrés sur place que l’on peut réentendre sous la forme de mixtapes k7, Chromes à la Radio : déjà 16 volumes, tous en écoute libre sur le mixcloud et en vente au shop.

Comme à la Radio, 30 rue Jean Jaurès, 44000 Nantes, également joignables sur leur page facebook, leur page Discogs, et leur page Instagram.
Tous les articles de la série Première Nécessité (un disquaire par jour) sont visibles ici.

Continuer “Clique & Collecte chez Comme à la Radio à Nantes”

Catégories première nécessitéÉtiquettes , , ,

Clique & Collecte chez Modulor à Paris

Un disquaire par jour propose ses 10 albums du moment.

Modulor, Paris.
Modulor, Paris.
Créé en 2008 à Paris par Elvin Pagiras, Modulor est au départ un label et une société de distribution numérique et physique au service des artistes indépendants. Au fil des ans, Modulor se développe en lançant notamment ses services de promotion et marketing, sa propre logistique basée à Alfortville et plusieurs sous labels dont Le Très Jazz Club avec Fuzati du Klub des Loosers et Wewantsounds (dont nous vous avons déjà parlé ici notamment) avec Matt Robin. En 2018, Modulor lance son site de vente en ligne, modulor-records.com et l’année suivante, la société fait l’acquisition de nouveaux bureaux flambants neufs et s’installe dans le 20ème. Ces locaux sont l’occasion d’offrir une belle vitrine aux labels distribués, dont un certain nombre d’habitués des colonnes de section26 : Drag City, Mexican Summer, Sub Pop, Captured Tracks, Sacred Bones, Constellation, Asthmatic Kitty, Touch & Go, Kompakt, Ghostly International, Big Crown, Daptone, Glitterbeat, Analog Africa, Effiscienz, Rhymesayers, et Death Row pour n’en citer que quelques uns. Depuis l’offre de la boutique gérée par Pierre Blotman s’est élargie à d’autres fournisseurs. Il s’explique : “Le 20ème ne comporte presque aucun disquaire, nous sommes dans un quartier assez calme et familial. Malgré le jeune âge de la boutique et les mois d’arrêt dû au confinement, on a développé une clientèle d’habitués et de passage. Indépendante de la partie distribution située au même endroit, la boutique propose un choix plus large que ce qui est distribué, notre sélection est plutôt éclectique, allant du hip-hop au jazz, en passant par de l’électro et la world avec un grand choix de rock indé. Nous sommes plus tournés vers la musique indépendante et évitons au maximum la grosse cavalerie de major.” Et pour contrer la baisse d’activité liée à la fermeture provisoire, le site va proposer 15% de réduction sur tout le stock avec le code HIVER2020. A suivre !
Modulor, 28 rue du Surmelin dans le 20ème à Paris, et via leur site modulor-records.com et par téléphone au 01 42 23 09 06.
Tous les articles de la série Première Nécessité (un disquaire par jour) sont visibles ici.

Continuer “Clique & Collecte chez Modulor à Paris”

Catégories première nécessitéÉtiquettes , , ,

Clique & Collecte chez Locked Grooves à Strasbourg

Un disquaire par jour propose ses 10 albums du moment.

Locked Grooves, Strasbourg.
Locked Grooves, Strasbourg.

L’histoire débute il y a cinq ans. David, Phil du défunt Mudd Club et Quentin (Winston Smith) font un choix qui sauve l’honneur de la ville au rayon des disquaires indépendants : créer à nouveau un lieu où l’on puisse découvrir des nouveautés en vinyle. Il fallait alors admettre qu’à part une seule autre option réservée à l’occasion, les disquaires avaient tous finalement mis la clé sous la porte. Situés à l’époque rue de la Division-Leclerc, l’échoppe propose une sélection assez orientée sur la musique de club, avant tout parce qu’ils sont tous les trois DJ’s. De disco à house et techno, avec des écarts funk et post punk, les maxis s’échangent parmi une clientèle ouverte sur la région Grand Est et le Bade-Wurtemberg frontalier. Aujourd’hui, resitué à côté de la Place des Halles, David est seul à bord, car le disquaire de niche, même dans une ville à priori européenne, ne nourrit pas trois estomacs. Les choix du patron évoluent aussi, et s’élargissent à la wave, l’indus, avec une ouverture sur les classiques 70s, le hip hop, le dub et l’afrobeat, que ce soit de l’occasion ou des beaux repressages. Quelques envies pointent aussi d’élargir vers la musique expérimentale, contemporaine et baroque. David espère aussi monter Locked Grooves, le label, avec très probablement un EP de Wilt, projet basé entre Strasbourg et Besançon, histoire de mettre en perspective la production locale. En attendant, des jours plus fastes, s’il reste un disquaire, c’est celui-là, et il faut aller le soutenir.

Locked Grooves, 10 Place des Halles à Strasbourg. Joignable en clicque et collecte sur leur page facebook, leur site , ou par téléphone au 06 62 81 71 76.
Tous les articles de la série Première Nécessité (un disquaire par jour) sont visibles ici.

Continuer “Clique & Collecte chez Locked Grooves à Strasbourg”

Catégories transmissionÉtiquettes , ,

TRANSMISSION #48 Spéciale Turquie 60s–70s

Spéciale Turquie 60s–70s

Émission du 15 novembre 2020, présentée par Thomas Schwoerer, Viktor Der Panini Joe et Volkan Ergen.

Continuer “TRANSMISSION #48 Spéciale Turquie 60s–70s”

Catégories première nécessitéÉtiquettes , , ,

Clique & Collecte chez Listen ! Records à Paris

Un disquaire par jour propose ses 10 albums du moment.

"Listen!", Paris.
“Listen!”, Paris.

Listen! est un disquaire ouvert depuis deux ans. Généraliste, pratiquant tous les prix, la boutique se démarque par une sélection composée à 95% de disques d’occasion – et de quelques rééditions de labels amis – chiné par le maitre des lieux, Thomas Pasquet. Collectionneur et créateur du défunt site frenchattack.com, il a fait découvrir pendant plus de quinze ans les disques les plus improbables de l’hexagone. La sélection et le concept de la boutique est à son image : tel un chef qui va composer son menu en fonction de ce qu’il trouve au marché, Listen! proposera des arrivages au gré de ses pérégrinations aux quatre coins de la France mais aussi au Japon, où il se rend plusieurs fois par ans. On l’aura compris, dans ce petit écrin boisé du onzième arrondissement, on chine des disques précieux, allant du krautrock au synth, en passant par le jazz, le brésilien, l’afro et la soul. Un passage indispensable, à placer dans sa quête du groove parfait à Paris, entre Betino’s, Superfly et Le Souffle Continu.

Listen!, 43 rue de la Folie Méricourt, Paris 11ème. Et aussi sur leur site, ou leur page facebook et instagram.
Tous les articles de la série Première Nécessité (un disquaire par jour) sont visibles ici.

Continuer “Clique & Collecte chez Listen ! Records à Paris”

Catégories première nécessitéÉtiquettes , , ,

Clique & Collecte chez Bigwax Records à Paris

Un disquaire par jour propose ses 10 albums du moment.

Bigwax Records, Paris
Bigwax Records, Paris

Un petit jeune qui a de la bouteille et une certaine présence, pourrait-on dire. Grand par sa taille et la diversité de sa sélection mais récent par son ouverture, en avril 2018. Bigwax est le fruit de l’association entre Squeezer, société de pressage de vinyle, et L’International Records, boutique de disques que Dave tenait depuis 2012. Il anime le magasin avec Alan, et deux associés et co-gérants qui ne travaillent pas sur place, Gregory et Edouard. Côté bacs, l’identité de la boutique est vraiment “d’être ouverte à tous les genres et de proposer une sélection qui puisse parler à tout le monde, du très pointu au plus populaire”, selon Dave. “Nous sommes généralistes, du classique à la techno, en neuf comme en occasion. Notre clientèle est donc extrêmement diverse, nous avons autant de fans de jazz que de chineurs de variété française ou de disco, autant de curieux et amateurs que de geeks absolus.”

Tous les articles de la série Première Nécessité (un disquaire par jour) sont visibles ici.

Continuer “Clique & Collecte chez Bigwax Records à Paris”