Catégories mixtapeÉtiquettes , , , , , ,

I like 2 Stay Home #3 : If you need me, call me on my shell

Un mix thématique par jour à écouter en temps de confinement.

Vingt-six titres avec sea, ocean ou beach dans le titre parce qu’on a bien besoin d’une grande bouffée d’air métaphoriquement iodée. Choix un peu aléatoire, ordre tout aussi aléatoire, la mer n’obéit pas aux ordres, n’est-ce pas ? Continuer « I like 2 Stay Home #3 : If you need me, call me on my shell »

Catégories selectoramaÉtiquettes , , , ,

Selectorama : Lesneu

Lesneu
Lesneu (Victor au centre)

Lesneu, c’est :
1/ le projet de Victor Gobbé qui officie par ailleurs avec The Slow Sliders.
2/ une abréviation de Lesneven, petite ville proche de Brest.
À 4 ans, Victor veut faire de la batterie. Il devra attendre un an pour avoir l’âge requis. Et ma foi, depuis il n’a jamais lâché l’affaire. Batterie, guitare, clavier, il touche à tout avec la même évidence nonchalante. Rajoutez sa voix au timbre ample et si particulier et vous aurez un disque qui ne ressemble à aucun autre. Des chansons mélancoliques sans tomber dans le pathos, des mélodies qui collent à la peau, des chansons d’amour intemporelles. Continuer « Selectorama : Lesneu »

Catégories sous surveillanceÉtiquettes , ,

Sous Surveillance : Athletico

Athletico
Athletico
Qui ?

Deux garçons très discrets, Gauthier et Loïs – voix / guitares / basses / synthés / drum machine – ainsi que Timothée – batteries additionnelles.

Où ?

Paris / Troyes Continuer « Sous Surveillance : Athletico »

Catégories selectoramaÉtiquettes , ,

Selectorama : Baston

Baston
Baston

Baston n’est pas un groupe à cheveux, ni un groupe à fringues, ce qui paraît évident puisqu’ils sont brestois, donc peu portés sur le paraître. Et du genre à prendre leur temps – leur dernier et excellent EP date de 2015. Ils reviennent en force et à quatre cette fois (Maxime, Kévin, Samuel et Simon) avec Primates, toujours chez Howlin’ Banana. Leur Motorik Pop fonctionne mieux que jamais, en dix titres intenses et obsédants, conjuguant le froid et le chaud, nets et élégants. Ce qui n’empêche pas l’humour (noir) du titre Viande, montage certifié Faites entrer l’accusé : « A aucun moment vous n’avez envisagé que cette viande dans le frigo soit votre mère ? » Les gaziers ne manquent effectivement pas d’humour quand on voit leur dernier post facebook accompagnant la vidéo du single Primates : « Salut les filles. Ne rien poster pendant 3 ans puis se reconnecter au réseau social le plus has-been du monde pour vous annoncer qu’on sort un album chez Howlin’ Banana le 29 novembre, dont vous trouverez un modeste avant-goût spatial ci-dessous, vous appellerez cela comme vous voulez mais pour nous ça porte un nom : la science du buzz ». Le kraut breton a de beaux jours devant lui, d’autant que Maxime (guitare / chant) et Simon (clavier) se sont prêtés à notre Selectorama, avec un choix de douze titres plutôt impeccables. Continuer « Selectorama : Baston »

Catégories interviewÉtiquettes , , ,

Looking for a certain ratio

Les 40 ans du groupe culte de Factory Records.

A Certain Ratio
A Certain Ratio ces temps-ci.

En 1974, dans The True Wheel, Brian Eno chantait : « We are the 801 / We are the central shaft / Looking for a certain ratio / Someone must have left it underneath the carpet / Looking up and down the radio… » Quatre ans plus tard, quatre petits gars de Manchester, « four slim boys »Simon Topping, Peter Terrell, Jez Kerr et Martin Moscrop – s’inspirent de cette chanson pour le nom de leur groupe et s’en vont écumer la scène mancunienne en shorts et chemises militaires, partageant notamment une salle de répétition avec Joy Division à l’arrière du cinéma Rialto à Salford. Continuer « Looking for a certain ratio »

Catégories hexagoneÉtiquettes , ,

Ici c’est Brest

Brest
Photo : Chan Masson

On ne peut parler de la scène musicale de Brest sans parler de la ville, qui est définitivement à part. Si les villages touristiques bien propres aux toits de chaume rasés de près vous filent irrémédiablement le bourdon, alors vous vous sentirez chez vous à Brest. C’est ce qui m’est arrivé, un gros crush définitif, difficilement explicable mais je vais essayer quand même. Continuer « Ici c’est Brest »