Catégories mixtapeÉtiquettes , , , , , , , , ,

Le club du samedi soir #49 : Cosey Fanni Tutti & co

La traduction de l’autobiographie de Christine Newby / Cosey Fanni Tutti constitue un véritable événement. Comme document sur une aventure créative exceptionnelle tout d’abord : du collectif COUM Transmissions à Throbbing Gristle, en passant par Chris and Cosey ou Carter Tutti Void, c’est tout un pan de l’histoire des arts sonores bruitistes, de la performance multimédia, du body art et de la musique électronique proto et post-techno que Art Sexe Musique nous permet d’aborder. Mais c’est aussi et surtout un témoignage à la portée sociale et politique importante : une vie et une pratique qui a toujours eu pour caractéristique de perturber les normes de genre, de se confronter aux rapports de domination, avec tout ce que cela implique d’intensité mais aussi de difficultés et de souffrance personnelle.

Continuer la lecture de « Le club du samedi soir #49 : Cosey Fanni Tutti & co »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , ,

Alexandre Bazin, Concorde (Kowtow Records)

Concorde Alexandre BazinQui s’intéresse au domaine des musiques expérimentales a de grandes chances d’avoir déjà croisé le nom d’Alexandre Bazin. Comme réalisateur et collaborateur de l’excellente émission L’expérimentale sur France Musique, ou encore comme réalisateur de reportages de tout premier ordre sur ces mêmes musiques (mention spéciale à l’émission consacrée à l’histoire du synthétiseur de recherche Serge). Mais aussi et surtout comme compositeur et musicien, que ce soit avec Jonathan Fitoussi dans le cadre du duo électronique Two Colors, ou encore en solo avec différents projets parus sur Important Records, Umor Rex, ou encore Polytechnic Youth. Continuer la lecture de « Alexandre Bazin, Concorde (Kowtow Records) »

Catégories festivalsÉtiquettes , , ,

FAME 2021 : “Sisters With Transistors” de Lisa Rovner

Dans la sélection en ligne du festival, un vibrant hommage aux pionnières des musiques électroniques.

"Sisters With Transistors" de Lisa Rovner
“Sisters With Transistors” de Lisa Rovner

Le texte lu par Laurie Anderson en ouverture du documentaire Sisters with Transistors pourrait faire figure d’énoncé programmatique conférant au film sa portée et cohérence politiques : « L’histoire des femmes est une histoire de silence, mais aussi dans le même temps celle de la manière dont on peut briser ce silence. » Un fil directeur qui ambitionne de réinterroger l’histoire des musiques électroniques du point de vue d’un questionnement sur le genre donc – et plus précisément de celui de l’invisibilisation et marginalisation des femmes au sein d’un certain récit canonisé par une histoire « officielle ». Continuer la lecture de « FAME 2021 : “Sisters With Transistors” de Lisa Rovner »

Catégories mardi oldieÉtiquettes , , ,

Aphex Twin, Selected Ambient Works 85-92 (Apollo/R&S Records)

Retour sur ce chef d’œuvre absolu réédité en vinyle ces jours-ci.

Aphex TwinLorsque Selected Ambient Works 85-92 paraît pour la première fois en 1992 sur le label Apollo / R&S Records, le jeune Richard D. James est déjà précédé de l’aura flatteuse du synth freak, du créateur génial et bricoleur surdoué. Repéré avec Analogue Bubblebath (Mighty Force, 1991), premier EP de la série, c’est par sa manière très personnelle de proposer une musique électronique radicale et ludique qu’il s’impose immédiatement comme l’une des figures majeures d’une scène alors en pleine effervescence. Bleep, ambient techno ou early IDM, différentes appellations pour un genre dont la mythique compilation-manifeste du label Warp Artificial Intelligence (1992) aura pu dessiner les contours : immédiatisme dancefloor et psychédélisme domestique fusionnent au sein d’une esthétique post-rave dont il s’agit d’incarner le versant le plus aventureux et expérimental. Continuer la lecture de « Aphex Twin, Selected Ambient Works 85-92 (Apollo/R&S Records) »

Catégories livresÉtiquettes , , ,

Simon Reynolds, Le choc du glam (Editions Audimat)

Depuis maintenant six ans, la revue Audimat permet à un discours critique et théorique ambitieux sur les musiques populaires de se développer. Un espace singulier dans le monde francophone, remarquable par son exigence et son ouverture, au sein duquel peuvent se côtoyer des articles aux thématiques aussi variées que le grime, l’auto-tune, Anne Sylvestre ou encore le Field Recording. Une aventure qui se poursuit logiquement aujourd’hui avec la création d’une maison d’édition, et la traduction de l’ouvrage désormais définitif de Simon Reynolds sur le glam rock. Un choix qui n’a rien d’étonnant dans la mesure où Reynolds incarne une figure tutélaire pour toute une tradition d’écriture sur l’objet pop. On pense bien évidemment ici à son monumental Rip It Up and Start Again sur le post-punk, ou encore à Retromania, formidable réflexion sur la crise d’un certain modernisme et la nostalgie post-historique qui l’accompagne – pour ne pas évoquer d’autres ouvrages non encore traduits comme Energy Flash sur l’explosion rave britannique ou The Sex Revolts sur la politique musicale des sexualités. Avec Le choc du glam, nous retrouvons une approche caractéristique d’une démarche qui entend saisir un phénomène culturel comme un fait social total, et qui lui permet de creuser ce qui semble être l’une de ses grandes obsessions : l’interrogation sur l’histoire et la modernité, comme si la pop, en tant que forme imbriquée dès son origine aux techniques de production des industries culturelles, offrait un lieu privilégié pour appréhender les mutations du contemporain. Continuer la lecture de « Simon Reynolds, Le choc du glam (Editions Audimat) »

Catégories première nécessitéÉtiquettes , , ,

Clique & Collecte chez Dizonord à Paris

Un disquaire par jour propose ses 10 albums du moment.

Dizonord, Paris
Dizonord, Paris.

Créé en 2019, Dizonord (pour Disquaire de la Zone Nord) s’est immédiatement imposé comme l’un des hauts lieux du digging pointu et oeucuménique. Field recording, Folk trad, musiques africaines, japonaises ou orientales, musiques pour enfants, expérimental, noise ou free côtoient toutes les formes de musiques électroniques – dancefloor, rave ou plus abstraites, l’offre est impressionnante. L’ambition, pour les fondateurs et animateurs du lieu, étant de réunir les multiples communautés qui gravitent autour des différentes chapelles musicales, de faire du shop un point de rencontres et d’échanges. Un établissement qui est aussi très actif dans son quartier (ateliers pour les enfants, dj set, rencontres, etc.), et qui fait office de label ou de maison d’édition. Mention spéciale pour leur capacité à dénicher les deadstocks des labels et autres distribs les plus improbables !

Dizonord 9 rue André Messager, 75018 Paris. https://dizonord.fr
Tous les articles de la série Première Nécessité (un disquaire par jour) sont visibles ici.

Continuer la lecture de « Clique & Collecte chez Dizonord à Paris »

Catégories mixtapeÉtiquettes ,

Le club du samedi soir #20 : Autechre

Autechre

Sign, le quatorzième album d’Autechre, marque le retour à un certain «classicisme» IDM. Celui des années 1993-1998, de Tri Repetae ou du fameux LP5, avec ses breakbeats déconstruits et ses longues plages ambient. Un disque magnifique, plus abordable que l’abstraction expérimentale et fascinante de Exai ou des NTS Sessions par exemple, qui réconciliera peut être avec Autechre ceux qui (à tort selon nous) se sont détachés d’un travail jugé trop hermétique. L’occasion avec cette mixtape de revenir sur une œuvre capitale, en en proposant une traversée chronologique : de leurs premières tentatives électro sous le nom de Lego Feet à la radicalité de elseq, en passant par l’Anti EP ou certains remixes de tout premier ordre (Dalcan, Seefeel, Merzbow).

Continuer la lecture de « Le club du samedi soir #20 : Autechre »

Catégories selectoramaÉtiquettes , , ,

Selectorama Jonathan Fitoussi

Jonahan Fitoussi
Jonahan Fitoussi / Photo : Oliver Vaccaro

Le nouvel album de Jonathan Fitoussi, Plein soleil, file la double métaphore de la luminosité et de la géographie imaginaire. Une manière de convoquer l’utopisme futuriste typique des débuts de la musique électronique : comme par exemple avec Amazonie ou encore Vents magnétiques, qui évoquent certaines figures mythiques comme celles de Morton Subotnik ou de Suzanne Ciani, en célébrant cet art subtil de la synthèse modulaire analogique et ce qu’elle peut porter comme visions d’avenir fantasmatiques. Et pour le coup, l’album de Jonathan Fitoussi place la barre très haut. Sa force d’évocation révèle un musicien en pleine possession de ses moyens. Continuer la lecture de « Selectorama Jonathan Fitoussi »