Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , ,

Star Feminine Band, s/t (Born Bad)

star feminine band“La musique, c’est notre affaire, la musique, c’est notre boulot”

Ce ne sera pas manquer de respect à ce collectif de jeunes femmes du Bénin que de laisser à d’autres, beaucoup plus savants et éclairés, le soin de développer l’histoire précise et le contexte géographique et culturel de la création de ce disque. Je pense notamment au brillant texte de Jacques Denis pour le site Pan African Music, agrémenté d’un entretien approfondi avec André Balaguemon, professeur et ange gardien de tout ce petit monde. Le Star Feminine Band est le fruit d’un accompagnement dans le cadre d’une école de musique, dans le village de Natitingou au nord du pays. Dans un carcan socio pédagogique qui pourrait se révéler étouffant, elles ont généré une musique d’une liberté et d’une simplicité qui donne le sourire, tout en véhiculant une énergie juvénile, comme un bain de jouvence. Continuer “Star Feminine Band, s/t (Born Bad)”

Catégories interviewÉtiquettes , , , , ,

“Mais qu’est-ce que c’est que ce TRUC?”

Interview collective autour de la sortie d'”Instruments imaginaires”, compilée par Pierre Bastien

Pierre Bastien

Il y a un truc avec les musiques instrumentales : j’y suis assez facilement sensible. Les peu de fois où j’ai mis les pieds en studio pour assister à un enregistrement, j’étais d’ailleurs très vite séduit par les pistes instrumentales, et il m’est souvent arrivé de penser qu’y poser une voix serait du gâchis. Et puis, dans les discussions, on m’a aussi parlé de la voix, et que souvent la signature d’un groupe, c’était son chanteur. Quand il y a quelques années, j’ai raccompagné Pierre Bastien à l’aéroport, après un concert à la médiathèque avec ses petites machines en Meccano, je lui ai posé la question bateau de savoir quelles chansons l’avaient marqué ses derniers temps… Il m’a répondu ceci en substance : “Des chansons? Ah non, mais moi, je déteste les voix dans la musique”. C’était la première fois qu’une personne me disait ça aussi frontalement, sans aucun fard. Continuer ““Mais qu’est-ce que c’est que ce TRUC?””

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , ,

Domenique Dumont, People On Sunday (The Leaf Label)

J’avais découvert Domenique Dumont, entité originaire de Riga (Lettonie), sous les feux croisés de recommandations privées (dont celle de l’avisé Michel Wisniewski, le patron de Scum Yr Earth, qui les avait vus en concert) et de prescriptions imparables (un texte de Stephen Pastel pour Monorail, sans doute). J’ai écrit “entité” parce qu’il y a un petit mystère autour de ce sobriquet francophile derrière lequel se faisait discret un certain Arturs Liepins. Solo, groupe, duo, mystérieux musicien français? Son entretien publié ici nous permettait de passer derrière le miroir des deux magnifiques disques inépuisables parus alors chez Antinote : Comme ça (2015) et Miniatures de Auto-Rhythm (2018). Continuer “Domenique Dumont, People On Sunday (The Leaf Label)”

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , ,

Charlotte Leclerc, Bingo (Delodio)

Suite des aventures intimistes du label Delodio qui, dans une démarche résolument non spectaculaire, semble avoir pris goût à éditer des disques qu’on peut qualifier de non intentionnels : en effet, ils proposent à l’auditeur des contenus destinés à n’être écoutés au départ que par leur auteur. On ne sait quel trésor de persuasion ont dû déployer les propriétaires de la discrète maison de disque parisienne pour convaincre les musiciens d’ouvrir leurs archives musicales, mais ça fonctionne. Après l’étrange et captivante compilation rétrospective de proto électro réalisées sur son PC dans les années 90 par Patrick Michaud, un ancien copain de classe de Fa Fane et F.M. (les gérants), le label s’attache à révéler une fois encore les travaux d’une très proche, Charlotte Leclerc, Continuer “Charlotte Leclerc, Bingo (Delodio)”

Catégories livresÉtiquettes , , , ,

Dominique Ané, Fleurs plantées par Philippe (Mediapop éditions)

Avec Michel et Joël, on avait décidé de se poser sur un banc, au parc des Contades, à deux pas de la synagogue. On a discuté musique évidemment, et on a évoqué la reformation de Marquis de Sade, qui avait joué à Strasbourg il y a peu, beaucoup grâce au grand frère de Joël, Thierry. Marquis de Sade est un groupe important pour les deux frères. Pour Michel, je ne sais pas. Pour moi, pas trop. Trop lointain, trop sec, trop cérébral, une musique tout en chocs électriques, une voix spectrale… J’ai dit, un peu bravache : ” j’attendrai avec plaisir le moment où Philippe Pascal reformera Marc Seberg, là, je viendrai.” de Joël, Thierry. Marquis de Sade est un groupe important pour les deux frères. Pour Michel, je ne sais pas. Pour moi, pas trop. Trop lointain, trop sec, trop cérébral, une musique tout en chocs électriques, une voix spectrale… J’ai dit, un peu bravache : ” j’attendrai avec plaisir le moment où Philippe Pascal reformera Marc Seberg, là, je viendrai.”
Continuer “Dominique Ané, Fleurs plantées par Philippe (Mediapop éditions)”

Catégories mixtapeÉtiquettes , , ,

Le club du samedi soir #21 invite le journal Groupie

Groupie
Photo : Mathieu Wernert

Un mix de Groupie comme un jeu à point géant, où se bâtit cette bande-son saisonnière en excavant des disques durs des trucs téléchargés ici et là, hier (Super Timor, 2 Cheval) et aujourd’hui (Imre Kiss, Coy, Roméo Poirier, Harmonious Thelonious, Vague Imaginaires et dYmanche). Des pistes pour demain même (LL, Sinaïve), jamais entendues. Une ambiance lourde et brumeuse, entre la chaleur d’un été indien et les flottements de nuits hivernales désertées, dans lesquelles des silhouettes filiformes semblent s’effacer, comme dans la photo désagrégée de Mathieu Wernert. Une sorte d’attente en caisson d’isolation sensorielle, avec un orage violent, quelques voix perdues ou découpées en morceaux, des envies de bouger, frustrées et empêchées. Notre vie.

Continuer “Le club du samedi soir #21 invite le journal Groupie”

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , ,

Odessey & Oracle, Crocorama (Another Record)

Odessey & Oracle “Prise au piège
D’un manège
La tête enveloppée de papier chiffonné  / Les nouvelles
Bien trop cruelles
Vitrifiant les cœurs d’impuissants spectateurs  / Des sourires ébréchés qu’on ne peut plus consoler / Mais ressaisis-toi ! Faut pas pleurer comme ça”

Après avoir vu, il y a quelques mois, un concert ébouriffant des Lemon Twigs à la Laiterie à Strasbourg, j’étais resté sur le flanc. Pour tout vous dire, je ne suis pas spécialement intéressé par la virtuosité, la maîtrise instrumentale étant très éloignée de mes préoccupations. Je peux même vous dire, et ça n’est sans doute pas une surprise si vous me lisez plus ou moins régulièrement ici, que je suis souvent plus attiré vers l’inverse, ce qui « sonne plus humain » (comme on dit en studio quand on n’a pas envie de refaire une énième prise imparfaite), quelque chose qui se met en place, qui coince, qui couine, qui peine et qui galère. Continuer “Odessey & Oracle, Crocorama (Another Record)”

Catégories coverÉtiquettes , , ,

Manson’s Child reprend “I Know Where Syd Barrett Lives” des Television Personalities (inédit)

J’ai découvert les Television Personalities dans l’appartement étroit d’un couple d’amis, Elsa et Hervé, début 1990, place de Zurich. Un peu perdu à Strasbourg, j’aimais passer du temps dans ce minuscule endroit, sous prétexte de garder le chat pendant que ses maîtres vivaient des moments que j’imaginais fous et intenses (ils l’étaient) dans des endroits interlopes. En première année d’histoire (enfin, en première année d’histoire des Inrockuptibles), je préférais ma vie de rat de discothèque, écoutant pour la première fois les Modern Lovers, les Vaselines, et donc les 45t et les premiers albums des TVPs. Continuer “Manson’s Child reprend “I Know Where Syd Barrett Lives” des Television Personalities (inédit)”