Catégories borne d'écouteÉtiquettes , ,

Inédit : Unschooling, Random Acts Of Total Control EP (Howlin Banana)

Unschooling / Photo : Luisa Loreal
Unschooling / Photo : Luisa Loreal

Non, nous ne sommes pas à Vancouver ou Calgary, mais bien à Rouen ou les garçons de Unschooling orchestrent avec un gant de velours, un post punk teinté de guitares mathématiques. Après une confidentielle et magnifique cassette Defensive Designs parue en 2019, le quatuor déboule avec Random Acts Of Total Control, à paraître chez Howlin Banana records le 16 Avril prochain. Sur cet EP, cinq titres métronomiques où les guitares sont saillantes et dissonantes, la batterie réglée sur pilotage automatique. L’atmosphère générale des morceaux est tendue, mais Unschooling peut se targuer d’avoir trouvé la bonne recette avec d’un côté, un soupçon de violence due aux effets résonnants comme des déflagrations, et de l’autre avec une rythmique chaloupante très apaisante. Vite, un concert.

Pour battre la mesure…

Continuer la lecture de « Inédit : Unschooling, Random Acts Of Total Control EP (Howlin Banana) »

Catégories borne d'écoute

Jackson Reid Briggs & The Heaters, “Waiting In A Corner” (Drunken Sailor / Legless)

Jackson Reid Briggs & The Heaters
Jackson Reid Briggs & The Heaters

Sa première date avec un backing band français, c’était à l’Espace B, accompagné de Pierre et Bastien. Depuis, l’Australien et sa bande de Stakhanovistes ont sorti deux albums sur leur label Grubby Publications, et leur petit dernier l’an passé sur un label Breton qui lorgne depuis longtemps sur les terres Australes, Beast Records. Ces hyperactifs reviennent début avril avec Waiting In A Corner paru chez Drunken Sailor pour l’Europe et Legless pour l’Australie. A la filiation, on retrouve les Saints et Dead Moon ; c’est rugueux, le mélange guitares lourdes et voix rocailleuse est puissant, mais le groupe a aussi cette capacité de proposer mélodies et harmonies au sein du fracas. Pour rentrer dans l’œil du cyclone, c’est par ici…

Catégories borne d'écouteÉtiquettes , , , ,

Exclu : “Ennemi commun”, le premier album de Special Friend (Howlin’ Banana / Hidden Bay records)

Special Friend
Special Friend / Photo : Coralie Gardet

Deux ans déjà, qui donnent pourtant le sentiment d’avoir traversé une décennie. Nous invitions alors Lispector à l’Espace B à Paris, et découvrions en première partie un groupe auquel nous avions consacré un Sous Surveillance, et qui venait tou juste de sortir leur debut EP chez Buddy Records, Gravity Music, Hidden Bay et Howlin’ Banana. A deux, ils jouaient leur shoegaze lunaire au parfum d’Electrelane, Erica Ashleton à la batterie / voix et Guillaume Siracusa à la guitare / voix, dans un dispositif à la simplicité élémentaire aussi spontané que touchant. La seconde étape est désormais franchie avec ce premier album, Ennemi Commun. Vincent Hivert (En Attendant Ana, Belmont Witch) leur prête main forte l’été dernier, pour l’enregistrer sur un Tascam 8 pistes, dans la maison de leur amie Tara Clamart à Montreuil. Cette fois, le travail sur les harmonies de voix s’est affiné, et guitares et claviers se superposent, toujours sur des structures aussi dépouillées, entre slowcore et noise pop. Onze titres qui vous sont offerts à l’écoute ici et dans le player ci-dessous avant leur sortie officielle cette fin de semaine, à nouveau sur les labels Hidden Bay et Howlin’ Banana. Continuer la lecture de « Exclu : “Ennemi commun”, le premier album de Special Friend (Howlin’ Banana / Hidden Bay records) »

Catégories borne d'écouteÉtiquettes , , ,

“Vacationland”, extrait du nouvel album de The Pink Noise, “Economy Of Love” (Celluloïd Lunch)

Au départ, un projet solo de Mark Sauner basé à Toronto, devenu groupe à Montréal depuis quelque temps déjà, The Pink Noise sort son 8ème album chez Celluloïd Lunch, label tout beau, tout neuf créé et géré par Hélène Barbier et Joe Chamandy. Dans le clip de Vacationland, filmé en mode dashcam sur les routes de campagne d’Ontario, des rythmiques quasi enfantines côtoient une ambiance plus sombre. Le refrain comporte tous les ingrédients pour être explosif : guitare lente qui rentre dedans, voix caverneuse et cuivres qui s’agitent. Une bonne chanson qui donnera envie aux curieu(ses) d’aller plus loin en écoutant l’album Economy Of Love dans le lien ci-dessous.

Economy Of Love, The Pink Noise (Celluloïd Lunch)

Catégories borne d'écouteÉtiquettes , , ,

Augenwasser / Leopardo (We Don’t Make It Records)

On n’entend que trop peu parler dans nos contrées de rock indépendant Helvétique, scène foisonnante sans restrictions de styles. Et pourtant, ce split 45 tours sorti il y a quelques jours présente deux projets solo, Augenwasser et Léopardo qui méritent le coup d’oreille.
En face A, Augenwasser ouvre le bal. Ce projet d’Elias Raschle, venant de Biel (ou Bienne, tout dépend du côté de la frontière où l’on se trouve, Suisse Alémanique ou Romande) a débuté en 2014 avec un 45 tours chez La Suisse Primitive records, maison de qualité, suivi d’une poignée d’albums chez Les Disques Bongo Joe, et un projet partagé avec la légende Kelley Stoltz. Un morceau qui mêle tendresse et passion grâce à cette boîte à rythmes tout juste en retrait et cette guitare saturée mais solaire.
De l’autre face, Léopardo, initialement projet solo du Fribourgeois Romain Savary, que l’on connait pour ses deux albums superbes Di Caprio & Is It An Easy Life ? parus chez Montagne SacréeTortellini Records & We Don’t Make It Records, clame son amour pour le psychédélisme et les country teasers. Il propose deux morceaux en un, dont la première partie Happiness a été entendue sur son dernier album dans une version ralentie et acoustique tout aussi jolie. Paradise, qui clôture ce split, a été enregistrée à Lugano au Spazio Morel, et regorge d’expérimentations sonores, de claviers crépusculaires, d’une basse ronde et d’une guitare tranchante.
Exercice réussi pour ces deux projets dont on reparlera sûrement bientôt.

Continuer la lecture de « Augenwasser / Leopardo (We Don’t Make It Records) »

Catégories borne d'écouteÉtiquettes , , ,

Le nouveau single de The Reds, Pinks and Purples : “The Record Player and The Damage Done”

« Ce qui n’est pas déchirant est superflu, en musique tout au moins. » La phrase est de Cioran mais elle illustre à merveille la nouvelle chanson de Glenn Donaldson, et dans une très large mesure tout ce qui existe sous le nom de The Reds, Pinks & Purples. The Record Player and The Damage Done – qui ressemble à s’y méprendre à une lettre d’intention – est un hommage nostalgique à toutes ces chansons qui nous ont bouleversés sans avoir la moindre expérience du vécu qu’elles accompagnent. « Je n’écris pas toujours consciemment, mais je peux tenter une interprétation de cette chanson. Pour moi, elle parle du pouvoir spirituel des disques. Je suis sûr que tu connais The Needle and The Damage Done. J’ai simplement remplacé l’héroïne par les disques. J’imagine donc qu’il y a une part d’humour noir… Mais aussi, plutôt qu’une révolution politique ou spirituelle, je préfère un morceau dévastateur qui signifie quelque chose pour moi et qui me sauvera la vie. Ironiquement, donc, mon besoin de musique est aussi spirituel. »

Uncommon Weather de The Reds, Pinks & Purples sortira chez Tough Love Records / Differ-Ant le 9 avril 2021. Continuer la lecture de « Le nouveau single de The Reds, Pinks and Purples : “The Record Player and The Damage Done” »