Catégories borne d'écouteÉtiquettes , , ,

Les Pheromoans en ont remis partout

The Pheromoans
The Pheromoans / Photo : le groupe lui-même

En 18 ans d’existence, c’est le déjà le treizième album du groupe du sud-est de l’Angleterre, connu et souvent adulé des féru.es de pop revêche matinée d’expérimentations mais encore trop méconnue par chez nous. Le sextette Pheromoans revient donc avec Wyrd Psearch à paraître le 1er Mars chez Upset ! The Rhythm, la bonne crèmerie Londonienne. En guise de première mise en bouche, Downtown, jolie balade sonique aux guitares carillonnantes et à la rythmique toujours solide, qui s’articule autour de la voix et des paroles de Russell Walker. Celles-ci abordent une tentative de remonter le temps, pour s’échapper de l’ennuyeuse réalité. La formule classique du morceau n’enlève pas moins toute la nostalgie qu’il dégage. Le temps qui passe et la crise de la quarantaine sont d’ailleurs des sujets récurrents dans l’album. Un premier single qui laisse à penser que ce nouvel album sera comme les précédents, un petit bijou collectif.


Downtown, filmé par Samuel Mitchell et réalisé par Mad Headed Octogram, est le premier extrait de l’album Wyrd Psearch à paraître le 1er Mars chez Upset ! The Rhythm

Catégories borne d'écouteÉtiquettes , , , ,

Marbled Eye de retour après cinq ans d’attente

Marbled Eye / Photo : Jeremy Chiu
Marbled Eye / Photo : Jeremy Chiu

Cinq ans après Leisure, leur unique album, la bande d’Oakland (composée de Chris Nativitad, Alex Shen, Michael Lucero & Ronnie Portugal, qui succède à Andrew Oswald parti du groupe récemment) a su être patiente. Après moult événements de vie (séparations, naissance d’enfants ou autres déménagements), Marbled Eye nous fait le plaisir d’un nouvel album, Read The Air, enregistré dans divers lieux de répètes ou piaules de la ville, à paraître chez Digital Regress (label de qualité qui célèbre la scène locale et d’ailleurs telles les Shifters, The Kiwi Animal, Exek ou Bobby Would pour ne citer qu’eux) et Summer Shade (Tony Molina en sortie unique). Continuer la lecture de « Marbled Eye de retour après cinq ans d’attente »

Catégories borne d'écouteÉtiquettes , , ,

Purpur Spytt : un punk bricolo suisse frais comme la bise

Purpur Spytt
Purpur Spytt / Photo : Charlotte Mermoud

Depuis Glueams, Kleenex puis Liliput et bien sûr Grauzone, la Suisse s’est souvent distinguée dans la catégorie punk. Plus récemment, The Staches avait remis le pays à l’honneur et l’une de ses membres, Charlotte Mermoud, s’est échappée en solitaire, basse à la main, en fondant Purpur Spytt. Quelques productions communes avec ses potes de Maraudeur sous forme de split, un EP Nitpick et une compilation cassette chez les américains de Vacant Stare Records plus tard. Charlotte sortira le 22 Janvier son premier album Scavenges, Time-travels and Scrapbooks sur le label Mini Distro Label Records, fondé par Isumi de Sun Cousto. Continuer la lecture de « Purpur Spytt : un punk bricolo suisse frais comme la bise »

Catégories borne d'écouteÉtiquettes , , ,

Minuit à midi, le clair obscur d’Astrel K

Astrel K
Astrel K / Photo : Liam Warton

Après une année de tournées tous azymuts en 2023 pour célébrer la sortie de leur magnifique et complexe LP Compact Trauma (Tough Love), les cinq londoniens Ulrika Spacek ne s’accordent presque pas de pause, puisque leur leader Rhys Edwards revient avec son projet solo Astrel K. Avec Darkness At Noon, premier single annonciateur de l’album The Foreign Department, attendu le 8 mars toujours chez Tough Love Records, tout porterait à croire que le soleil ne se lêverait pas de sitôt. N’allons pas chercher quelque métaphore saisonnière, ou même de sens caché dans le roman éponyme d’Arthur Koestler où un individu dénonce le totalitarisme, laissons-nous plutôt emporter par ce morceau idéal au tempo alangui et à la trompette détente, où la voix d’Astrel K nous dit « Je sais que je veux être vu, mais je déteste la plupart de ce qui sort de moi« . On a évidemment envie de lui dire qu’il a tort. Continuer la lecture de « Minuit à midi, le clair obscur d’Astrel K »

Catégories avant-première, borne d'écouteÉtiquettes , , , ,

Critical Energy ou le retour des Wireheads en mode hélveto-aussie

Critical Energy
Critical Energy

Surprise automnale en provenance d’Australie et de Suisse. Echappés en duo des Wireheads – certainement le groupe qui résume le plus le son Australien : savamment négligé, mélodique et plein de rudesse – qui reste malheureusement trop souvent hors des radars médiatiques européens, Liam Kenny (Zipper, Nylex et Wireheads) et son pote Dom Trimboli (Dom and The Wizards) viennent de former à distance Critical Energy et sortent un 45 tours sur le label Helvète Chrüsimüsi Records (Romain de Léopardodeux bornes d’écoutes chez nous déjà -, Elias de Augenwasser et Gabrielle). Un côté pile au ralenti, à l’environnement vaporeux, ou les voix se croisent et se mélangent à la perfection. Face B, le rythme s’accélère, nonchalant et incisif, avec une basse lointaine qui bourdonne. L’atmosphère australe rappelle évidemment les Wireheads, et leur compatriote exilé en France, Nathan Roche, ainsi que son projet Laverie Nuns paru en 2016. La sortie est prévue demain le 15 Décembre sur le bandcamp de Chrüsimüsi Records, idéalement à glisser sous le sapin de tout bon fan de sons du bout du monde et à écouter en exclu ci-dessous !  Continuer la lecture de « Critical Energy ou le retour des Wireheads en mode hélveto-aussie »

Catégories borne d'écouteÉtiquettes , , ,

Un Jeanines par jour éloigne le docteur pour toujours

Jeanines
Jeanines

On aurait pu imaginer que New York, ville-monde, ville-monstre qui a vu naître tant de groupes depuis des décennies, finirait un jour par ne plus être féconde. Ce moment est pourtant bien loin d’être arrivé. Et les fans de pop ne s’attendaient certainement pas à voir apparaître au cœur de la Big Apple de très bons groupes à tendance twee, comme  Ribbon Stage ou Jeanines. D’ailleurs, le virus twee n’a pas non plus épargné le reste du pays, comme en témoigne la musique des Californiens de Cindy – dont le dernier LP Why Not Now est un petit bijou –, ou encore celle de The Umbrellas, eux aussi réminiscents de ce genre musical qui a fait florès dans les glorieuses années 1980 au Royaume-Uni, avec The Pastels et autres Talulah Gosh. La twee est donc bien vivante outre-Atlantique. Continuer la lecture de « Un Jeanines par jour éloigne le docteur pour toujours »

Catégories borne d'écouteÉtiquettes , ,

Magnifique Harcourt

Ed Harcourt
Ed Harcourt

Ed Harcourt est (enfin) de retour. Son nouvel album El Magnifico accompagnera l’arrivée du printemps 2024 mais on peut d’ores et déjà passer son hiver avec ce sublime single Strange Beauty. « En tant qu’auteur-compositeur, tu dois être capable de savoir ce que tu as fait. Quelles sont tes forces, tes faiblesses, mais aussi savoir comment s’améliorer en faisant des choses qu’on n’a jamais faites auparavant. Après Furnaces, qui était assez lourd et expérimental, j’ai senti qu’il était temps de revenir un peu aux sources. Alors peut-être y a-t-il ici une impression de s’inspirer de ce pour quoi les gens me connaissent peut-être, mais il y a aussi un grand pas en avant. » On ne peut au final qu’acquiescer et se demander si ce grand pas en avant n’est pas tout simplement le simple retour d’Ed Harcourt au chevet de ses propres chansons.

Continuer la lecture de « Magnifique Harcourt »

Catégories avant-première, borne d'écouteÉtiquettes , , , , ,

Pop Crimes : « My Friends », dernier arrêt avant le premier album

Pop Crimes sur le tournage du clip "My Friends" à Roubaix.
Pop Crimes sur le tournage du clip « My Friends » à Roubaix.

Chez Section26, nous suivons avec attention les pérégrinations du quatuor indie-rock parisien Pop Crimes, qui égraine les chansons depuis trois ans maintenant et un excellent EP inaugural repéré par Howlin’ Banana. Au côté d’EggS, En Attendant Ana, Special Friend ou Sinaïve, ils représentent une certaine idée de l’indie-pop hexagonale. Après No More Cryin’ dévoilé il y a quelques semaines, voici My Friends, un nouvel extrait de Gathered Together, leur futur album. Celui-ci sortira le 17 novembre prochain toujours chez Howlin’ Banana, aux côtés de Safe In The Rain et Les Disques du Paradis. Cette nouvelle chanson promet un disque passionnant : de Pavement à Sebadoh, Pop Crimes déboule avec un hymne altier et batailleur. La chanson sonne ainsi déjà comme un classique. Le clip, sobrement capté dans le décor de briques rouges de Roubaix par Morgan Eloy & Ky Phung François N’Guyen, offre une juste incarnation à la musique de notre quatre compères (Romain, Morgane, Nicolas et Quentin).

Continuer la lecture de « Pop Crimes : « My Friends », dernier arrêt avant le premier album »