David Berman – Eau Bénite

C’était la fin des années 90, l’époque ne durerait pas mais nous ne le savions pas du tout. La plupart des artistes qui nous intéressaient passaient par Paris et nous les rencontrions, selon leur maison de disques, soit chez Pias vers la Trinité, soit rue des Tournelles entre Bastille et le Marais. Labels y avait … Continuer la lecture de « David Berman – Eau Bénite »

David Berman – Bonjour tristesse

Quel drôle de retour. Je n’y croyais pas. Je scrutais ce visage blême, ce regard rendu microscopique par des verres de correction staliniens. Un regard perdu, totalement. Il ressemblait parfois à un enfant. Pourtant, la réalité revenait vite me serrer la gorge – les cheveux gras et filasses, la silhouette bouffie, moche et terriblement émouvante, … Continuer la lecture de « David Berman – Bonjour tristesse »

Climats #9 : Destroyer, Isaac Babel, Georges Didi-Huberman

This could be the saddest dusk ever seen You turn to a miracle high-alive Michael Stipe Peut-on écouter Vauxhall and I de Morrissey sous le franc soleil de juillet ? Et un Antônio Carlos Jobim empêtré dans un crachin de février, c’est toujours du Antônio Carlos Jobim ? Climats met en avant les sorties disques … Continuer la lecture de « Climats #9 : Destroyer, Isaac Babel, Georges Didi-Huberman »

The Wild Kindness – Joseph Ponthus, Bill Callahan, Will Oldham & Cassie Berman, François Truffaut

Collage sauvage et de mauvaise foi de l’actualité culturelle de la semaine

David Bermude

Je viens d’une génération musicale qui s’est heurtée trop violemment au réel. La génération qui a gaspillé ses poètes, comme le disait Roman Jakobson. Jason Molina bouffé par l’alcool, Mark Linkous régurgité violemment par les stupéfiants, tout comme Elliott Smith – voilà des ruines ensorcelantes. Jeff Buckey noyé et perdu dans les eaux du Mississippi … Continuer la lecture de « David Bermude »

Stéphane Milochevitch, La bonne aventure (Talitres)

« J’ai enregistré ce CD pour qu’un jour tu l’entendes par hasard en coup de vent en coup d’un soir en coup de poignard » D’abord faire le deuil, celui de Thousand, entité floue aux deux albums sortis de nulle part, passionnant, touchant, en diptyque – passion critique rock , passion assemblage – du portrait en tissu … Continuer la lecture de « Stéphane Milochevitch, La bonne aventure (Talitres) »

Selectorama : Jeffrey Lewis

Une fois de plus, Jeffrey Lewis est en tournée. Depuis la fin des années 1990, lorsqu’il a commencé à se produire sur scène aux côtés d’autres pionniers de l’anti-folk comme les Moldy Peaches, l’infatigable troubadour folk-punk new-yorkais ne semble pas avoir pris une minute de repos. Il vient ce mois-ci de sortir Asides & B-Sides … Continuer la lecture de « Selectorama : Jeffrey Lewis »