Catégories selectoramaÉtiquettes , , , , , , ,

Selectorama : EggS

EggS / Photo : Erica Ashleson

En janvier dernier, nous évoquions avec enthousiasme le premier EP d’EggS, une formation parisienne d’indie-pop réjouissante. Mine de rien, une jolie scène se dessine à Paris à travers différents groupes et labels. De Buddy Records en passant par En Attendant Ana ou Sex Sux, les esthètes adeptes de K Records, Slumberland, Creation ou Flying Nun peuvent désormais trouver matière à chérir. Le groupe sera notamment en concert le 17 mai à la Pointe Lafayette, à l’excellent festival La Ferme Électrique et avec Rays le 8 juillet à Mains d’œuvres.  Il y a quelques temps, nous leur avions demandé leurs coups de cœur, l’occasion d’en savoir un peu plus sur leurs influences. Continuer « Selectorama : EggS »

Catégories sous surveillanceÉtiquettes , , ,

Kitchen

Kitchen

Qui ?

Kitchen est le projet de James Keegan, jeune chanteur, guitariste et pianiste américain. Il s’entoure d’une formation mouvante de cinq ou six amis – « selon qui est dans le coin » – parmi lesquels se retrouvent généralement un batteur, une violoniste, un altiste, une bassiste et plusieurs chanteuses. Continuer « Kitchen »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , , , , , ,

À Trois Sur La Plage, À Trois Sur La Plage (Gone With the Weed)

Le Disquaire Day se profile dans quelques jours, l’occasion d’aller traîner du coté du Point Éphémère pour faire ses emplettes chez les maisons de disques indépendantes hexagonales. Parmi les nombreux noms (Howlin Banana, Buddy Records, Le Turc Mécanique, Third Coming Records), un label jamais évoqué ici : Gone With The Weed.  À travers des K7, 45 tours ou flexi, Erika et Émile ont construit un catalogue passionnant traçant des parallèles entre diverses scènes à travers le monde (Australie, France, États-Unis).

Continuer « À Trois Sur La Plage, À Trois Sur La Plage (Gone With the Weed) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , , , ,

Infinite Bisous, Period (Tasty Morsels)

Le nom d’Infinite Bisous circule entre initiés, et tel un mot de passe, il ouvre sur un univers inconnu aux limites pas encore éprouvées. Embrasser la musique de Rory McCarthy, le jeune homme derrière ce projet, est presque en soi déjà une forme de victoire tant le Britannique installé à Paris refuse le jeu de la promotion pour offrir sa musique à ceux qui la désirent sincèrement et feront l’effort de la chercher plutôt que de la recevoir. À l’inverse de la passivité d’écouter une playlist créé par quelques algorithmes fort avisés, Infinite Bisous, dans un geste romantique, lance une bouteille à la mer et met en téléchargement libre sur le site du label/collectif Tasty Morsels ses albums. Continuer « Infinite Bisous, Period (Tasty Morsels) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , , , , ,

Born Idiot, Coco Trip (autoproduit)

Le format EP a décidément la cote avec les groupes indés français. Tandis que nous évoquions ici même, récemment, Beach Youth ou Accident, Born Idiot propose à son tour un douze pouce dans ce format intermédiaire entre le simple et l’album. La raison n’est peut être pas tout à fait innocente, car l’EP a les faveurs de nombreux professionnels du milieu musical. Il constitue une carte de visite idéale pour un groupe. Moins complexe à digérer qu’un album pour prospecter, moins frustrant qu’un single, il offre la longueur idéale d’un échantillon à la fois suffisamment long pour donner envie sans pour autant tout dévoiler. Born Idiot n’a, en tout cas, pas ménagé ses efforts, offrant cinq chansons particulièrement réussies à travers ce Coco Trip.

Continuer « Born Idiot, Coco Trip (autoproduit) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , , , , ,

Beach Youth, Second (WW2W)

Si vous êtes un lecteur assidu de Section 26, et de nos écrits précédents, Beach Youth ne doit pas vous être totalement inconnu. Mon talentueux camarade Xavier Mazure (que trop discret) avait évoqué le groupe caennais dans un Sous Surveillance en décembre 2015 ! Plus récemment, nous nous étions rappelés au bon souvenir de cette double page aux conséquences inattendues dans la chronique du single de The Yetis.

Continuer « Beach Youth, Second (WW2W) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , , , , ,

Requin Chagrin, Sémaphore (KMS Disques)

Il y a quatre ans, Marion Brunetto postait Adélaïde, une démo, sur soundcloud.  Requin Chagrin, le nom du projet est choisi un peu dans la précipitation. Il dessine pourtant en filigrane les contradictions inhérentes entre le succès et la délicatesse des chansons de Marion.  La trajectoire de Requin Chagrin marque en effet par sa singularité : après avoir publié le morceau sur la plateforme d’écoute et envoyé le lien à Laurent Bajon de La Souterraine, il s’en suit un crépitement médiatique aussi fascinant qu’inédit. Continuer « Requin Chagrin, Sémaphore (KMS Disques) »

Catégories chronique anniversaireÉtiquettes , , , , ,

The Pains of Being Pure at Heart, The Pains of Being Pure at Heart (Slumberland)

En 2019, de nombreux classiques des années soixante et soixante-dix vont fêter de respectueux anniversaires (cinquante et quarante ans), mais n’existe-t-il pas des albums cultes (ou en passe de le devenir) plus proches de nous, auxquels nous pourrions davantage nous identifier, nous qui n’étions pas nés à la sortie de ces monuments ? En scrutant d’une attention débordante ma timeline facebook, je tombe sur un post de Slumberland qui rappelle à dessein les dix ans d’un disque qui m’a personnellement marqué : le premier album des Pains Of Being Pure At Heart, qui porte le nom du groupe. Vendredi dernier, le 1er février, je passais justement Young Adult Friction en ouverture d’un de mes dj sets au Supersonic, juste après un concert de Dead Horse One. La coïncidence était beaucoup trop troublante pour ne pas avoir envie de dire quelques mots sur ce disque significatif.

Continuer « The Pains of Being Pure at Heart, The Pains of Being Pure at Heart (Slumberland) »