LA PLAYLIST DES NOUVEAUTÉS DE MAI 2022

Satanée chaleur. On a beau vivre le présent comme on peut, elle vient tout écraser sans prévenir. A-t-on le choix de se libérer d’elle ? Pas vraiment, à moins d’actionner des aides qui ne feront qu’accentuer sa présence à l’avenir. Le serpent qui s’avale tout seul au fil du temps… Nous choisissons de nous aérer … Continuer la lecture de « LA PLAYLIST DES NOUVEAUTÉS DE MAI 2022 »

Selectorama : Mocke

Parlons prescription, puisque c’est l’objet de cette rubrique. Les meilleurs prescripteurs échappent aux attentes comme aux vues – de l’esprit. Une collègue de bureau, il y a bientôt dix ans, quand je me laissai aller à un bavardage futile et convenu sur Liszt « le virtuose » – il s’agissait évidemment de clouer au pilori … Continuer la lecture de « Selectorama : Mocke »

Selectorama : Iceage

Dans ce Selectorama, Dan Kjær Nielsen nous déclare son amour pour le groupe Total Control. Admirant notamment sa capacité à se renouveler, il aurait très bien pu comparer l’ambition de son groupe, Iceage, à celle des Australiens. Mettons au défi un néophyte d’enchaîner New brigade sorti en 2011 et Seek Shelter, leur nouvel album produit … Continuer la lecture de « Selectorama : Iceage »

Selectorama : Stéphane Oiry

L’étudiant en architecture à Strasbourg a bien changé : il est devenu un dessinateur accompli, auteur d’une poignée d’albums remarquables, dont, entre autres, deux volumes des Passe-Murailles (Les Humanos), trois des Pieds Nickelés (Delcourt), et surtout la série originale Maggy Garrisson, scénarisée par Lewis Trondheim pour Dupuis, sans oublier la biographie Lino Ventura et l’oeil … Continuer la lecture de « Selectorama : Stéphane Oiry »

#29 : Sparks, This Cannes Ain’t Big Enough For Both Of Us (Island Records, 1974)

Russel Mael ne descendra pas au Carlton. Ron Mael ne jouera pas de son Roland anagrammé Ronald sur la place de la Castre. Les Sparks ne monteront pas les marches sous les vivats, et on s’en désole. Pas plus qu’en mai, Cannes 2020 n’aura lieu fin juin – début juillet comme l’appelait de ses vœux … Continuer la lecture de « #29 : Sparks, This Cannes Ain’t Big Enough For Both Of Us (Island Records, 1974) »

2019, les choix de la rédaction

C’est la seconde fois que nous sommes amenés à faire un bilan de l’année écoulée, et ce sera peut-être la dernière car l’exercice brille souvent par son incapacité à retranscrire les sensations perçues au cours des douze derniers mois. De surcroît, à l’époque où des clips sur YouTube ont remplacé des singles dans des disquaires … Continuer la lecture de « 2019, les choix de la rédaction »