Catégories mardi oldieÉtiquettes , , , , ,

Ben Watt, Summer Into Winter (1982) & North Marine Drive (1983), (Cherry Red)

ben watt

Le premier maxi de Ben Watt (Summer Into Winter, 1982) jouit enfin d’une réédition vinyle dans le cadre du Disquaire Day. Belle initiative dont on ne pouvait se passer de vanter les mérites. L’occasion également de mettre en lumière les débuts de carrière du guitariste et producteur aujourd’hui essentiellement connu pour la discographie plus flamboyante qu’il construira sur la longueur au sein d’Everything But The Girl avec sa compagne Tracey Thorn, rencontrée en 1981 sur les bancs de l’université de Hull. La parution de cette réédition a été largement retardée par la situation sanitaire, l’occasion pour Ben Watt, complètement reclus depuis le début du confinement car souffrant d’une maladie auto-immune depuis de nombreuses années, d’évoquer en toute simplicité sur les réseaux sociaux les circonstances pour le moins extraordinaires qui ont conduit à son enregistrement. Continuer “Ben Watt, Summer Into Winter (1982) & North Marine Drive (1983), (Cherry Red)”

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , ,

Shinichi Atobe, Yes (DDS)

La biographie de Shinichi Atobe est pour le moins parcellaire. Pendant de nombreuses années, le nom du japonais ne résonnait aux oreilles des connaisseurs que pour un mythique maxi d’ambient crépusculaire, Ship-Scope, sorti en 2001 sur le label Chain Reaction de Moritz von Oswald et Mark Ernestus. Trop peu pour laisser une trace indélébile, certains en étaient même venus à suspecter un avatar d’un des artistes phares du label allemand (René Löwe) mais c’était sans compter sur la force des réseaux sociaux et autres sites participatifs qui allaient, le temps passant, faire de ce maxi un trésor caché. Continuer “Shinichi Atobe, Yes (DDS)”

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , ,

Alex Izenberg, Caravan Château (Domino)

alex izenbergLe californien Alex Izenberg a tout de l’élève trop doué et fantasque qui sait qu’il n’a pas besoin d’en faire trop. Son premier album Harlequin, paru en 2016, en a sûrement perdu plus d’un alors que celui-ci célébrait une belle folie dandyesque masquée par un certain je-m’en-foutisme. Il faut reconnaître au garçon, par ailleurs diagnostiqué schizophrène, le don de frustrer son auditoire et maquiller sous des faux airs de démos à peine abouties des compositions pop baroques et psychédéliques pourtant au final vraiment exquises. Quelque chose comme les ambitions démesurées d’un jeune Van Dyke Parks enregistrées sur un 4-pistes de seconde main et accompagnées par la fanfare de la MJC du coin. Continuer “Alex Izenberg, Caravan Château (Domino)”

Catégories sous surveillanceÉtiquettes , ,

Sous Surveillance : Bubble Tea and Cigarettes

Bubble Tea And Cigarettes
Bubble Tea And Cigarettes

Qui ?

Un duo new-yorkais formé de Kat (chant, guitares) et Andi (chant, guitares, basses, synthétiseurs). Le couple, en musique comme dans la vie, a fréquenté les mêmes écoles en Chine mais n’ont commencé à vraiment se fréquenter que depuis leur installation à New York.

Où ?

Le couple écrit, enregistre et autoproduit ses titres dans la chambre de son logement à New York. Pour son dernier titre, les deux musiciens ont fait appel pour le mixage à Anthony “Rocky” Gallo (Norah Jones, Cat Power, Yeasayer, Cigarettes After Sex…) Continuer “Sous Surveillance : Bubble Tea and Cigarettes”

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , ,

Jessy Lanza, All The Time (Hyperdub)

Dans l’écurie Hyperdub (Burial, Darkstar…), Jessy Lanza occupe une place assez singulière. Si ses albums respectent dans leur ensemble la doxa dubstep inhérente au fameux label anglais, la canadienne y insuffle une attitude pop voire R&B rendant le genre d’autant plus accessible et attractif. Initialement prévu pour ce début d’année, la crise sanitaire aura retardé comme de nombreux autres la sortie de ce troisième long format et complètement chamboulé le programme promotionnel associé. Continuer “Jessy Lanza, All The Time (Hyperdub)”

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , ,

Cindy Lee, What’s Tonight To Eternity (W.25th)

Il ne faut pas beaucoup d’écoutes de ce nouveau disque de Cindy Lee pour saisir toute l’importance, intime comme artistique, que revêt ce projet pour son créateur, le canadien Patrick Flegel, connu jusque là surtout pour son travail en tant que chanteur et guitariste du groupe Women, auteur à la fin des années 2000 de quelques albums sympathiques de rock noisy tendance shoegaze. Aujourd’hui, Flegel est devenu pour la scène Cindy Lee et règle ses comptes avec son passé et ses fantômes en chantant, de façon convaincante, comme Patsy Cline ou Karen Carpenter et faisant autant hurler ses guitares que vriller ses synthétiseurs cradingues et ses magnétophones. Jusque là le projet du canadien, c’est son cinquième album sous cette identité, tenait plus du happening arty queer que d’une réelle œuvre musicale. Continuer “Cindy Lee, What’s Tonight To Eternity (W.25th)”

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , ,

Aoife Nessa Frances, Land Of No Junction (Ba Da Bing Records)

Land of No Junction est le premier album de la nord-irlandaise Aoife Nessa Frances qui n’est pas une complète inconnue puisqu’elle a fait ses armes dans le courant des années 2010 en tant que moitié du duo confidentiel shoegaze Princess qu’elle formait alors avec son frère. Du shoegaze des débuts, la chanteuse a conservé ce phrasé aérien mais a troqué les atmosphères vaporeuses pour un retour appuyé à ses racines folk. Pour cela, elle s’est entourée du talentueux guitariste Cian Nugent, à la production et cosignataire d’une bonne part des compositions, dont on comprend à l’écoute du disque que l’apport a été significatif. Continuer “Aoife Nessa Frances, Land Of No Junction (Ba Da Bing Records)”

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , ,

Alice Boman, Dream On (PIAS)

Alice Boman Dream OnLa suédoise Alice Boman s’est fait connaître en 2013 au travers d’un Ep, Skisser, constitué de démos timides qu’elle n’avait probablement jamais destinées à quelconque public. Des débuts prometteurs qui n’annonçaient pourtant pas l’insolente évidence de ce premier album qui se sera donc fait attendre. Les plus assidus se rappelleront tout de même du très beau single Dreams paru en 2018 qui annonçait bien les thématiques du présent LP. La présence aux manettes de Patrik Berger, producteur bankable de Charli XCX, Robyn ou encore Lana Del Rey et Miike Snow aurait pu laisser craindre un recadrage pop grand public de la native de Malmö. Continuer “Alice Boman, Dream On (PIAS)”