Catégories transmissionÉtiquettes , ,

Transmission#40 – Spéciale Deutschpunk

Spéciale Deutschpunk

Emission du 28 juin 2020
Présentée par Thomas Schwoerer avec Viktor Der Panini Joe et Victor Rood de Buddy Records.

Continuer “Transmission#40 – Spéciale Deutschpunk”

Catégories sous surveillanceÉtiquettes , ,

Sous Surveillance : Flennen

Flennen, compile 8 sur cassette.

Qui ?

Une fois n’est pas coutume dans cette rubrique, il s’agit cette fois d’un label et collectif basé à Berlin qui compte dans ses rangs : Denes, Oskar, Anne-Sophie, Julius, Phuong, Martin, Alex, Julia, Jann… qui jouent ensemble ou séparément dans Pigeon, Gilb, Noj, Benzin, Aus, AI, Dee Bee Rich, Die Wande, AG Form, Go Lamborgini Go, Itaca… (Liste non exhaustive)

Quoi ?

Des fanzines et concerts pour commencer dès 2014, mais aussi des sessions vidéos pour les groupes des membres du collectif (Molde, Pigeon ou Mellie récemment)
Quatre samplers digitaux transformés en compilations cassettes avec la crème des groupes allemands, mais aussi étrangers, allant du post punk au hardcore tranchant et cinglant jusqu’à la pop plus expérimentale faite dans sa chambre.
De façon ponctuelle, sortie de quelques EP’s très intéressants (Schanell, Mellie) et LP’s (Liiek, Pallets).
Flennen prouve et montre que l’Allemagne (Stuttgart, Hambourg, Leipzig notamment) et particulièrement Berlin offre une belle alternative à la musique électronique en terme de scènes, labels, disquaires (Späti Palace, Bis Auf Der Messer, Static Shock, What’s Difference Does It Make….) et de lieux de concerts (Der Autobahn, Shockoladen, Internet Explorer, Zukfunt Am Ostrkreuz, Tennis Bar, Monarch, West Germany…)

Continuer “Sous Surveillance : Flennen”

Catégories mixtapeÉtiquettes , , , ,

I Like 2 Stay Home #48 : Tribute à Florian Schneider (Kraftwerk)

Florian Schneider (Kraftwerk)

Parfois, peu de mots viennent lorsqu’un personnage aussi essentiel s’en va. Florian Schneider, co-fondateur des immenses Kraftwerk est parti. Plutôt que de retracer sa biographie, nous avons choisi de réécouter son œuvre. Continuer “I Like 2 Stay Home #48 : Tribute à Florian Schneider (Kraftwerk)”

Catégories festivalsÉtiquettes , , , , , ,

FAME 2020 : Felix in Wonderland de Marie Losier

Felix in Wonderland de Marie Losier
Felix in Wonderland de Marie Losier

Depuis plus d’une trentaine d’années, Felix Kubin élabore une œuvre parmi les plus iconoclastes de la scène électronique allemande. Creusant une esthétique kraftwerkienne à la théâtralité rétro-futuriste encore plus marquée, son travail a pu s’imposer en jouant sur quelques motifs obsessionnels orchestrés au gré d’une discographie pléthorique et de prestations scéniques joyeusement décalées, comme en à témoigné un passage mémorable au festival BBmix à Boulogne en 2013. Continuer “FAME 2020 : Felix in Wonderland de Marie Losier”

Catégories mixtapeÉtiquettes , , ,

Mixtape Section26 #2 : Stereo Total

Amour électrique transfrontalier, surf synthétique franco-allemand, garage rock sur 8-pistes fait à la maison, Stereo Total excelle dans tout ça et bien plus encore depuis près de 20 ans. Le tandem – couple à la ville Françoise Cactus et Brezel Göring aiment les machines chinées aux puces et les instruments pour enfants, et leur 12ème album Ah ! Quel Cinéma ! (bandcamp ci-dessous, chez Tapete Records) en est une preuve scintillante de plus, toutes mélodies entêtantes dehors, qu’elles soient traits d’humour ou histoires d’une vie pas toujours rose. Pour nous, pas de longs discours, ils nous ont livré une mixtape dans les règles de l’art, en deux faces, avec des commentaires au micro pour chaque morceau, et une sélection rutilante de leurs morceaux préférés. Ich liebe dich, Stereo Total.

Continuer “Mixtape Section26 #2 : Stereo Total”

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , ,

Caterina Barbieri, Ecstatic Computation (Editions Mego)

Lors de son passage parisien à l’occasion de l’édition 2019 du festival Présences électroniques, Caterina Barbieri a pu confirmer ce que l’on pressentait d’un travail tout entier dédié aux “effets psycho-physiques de la répétition” et à l’exploration des “opérations basées sur des patterns” : approfondir une ligne minimaliste qui aujourd’hui fait figure de passage obligé pour tout un pan des musiques électroniques contemporaines, qui se caractérise par un travail sur la séquence prise comme matrice d’une logique de variation, de recomposition et décomposition du motif sonore. Une pratique de l’arpeggiateur notamment, qui fait penser au New Age typique des 80’s (certains travaux de Suzanne Ciani en tête). Déjà, avec Patterns of Consciousness, sorti en 2017 chez Important Records et qui a imposé Caterina Barbieri comme l’une plus importantes représentantes de la nouvelle garde néo-ambiant, l’ambition esthétique était clairement perceptible, insistant sur l’automatisation comme contrainte pour la composition. Continuer “Caterina Barbieri, Ecstatic Computation (Editions Mego)”

Catégories portraitÉtiquettes , , , , , , , , , ,

Can : Trafic d’influences

KRAUTROCK Special

Can
Can

Mariant des talents affirmés et venus d’horizons différents à une ouverture d’esprit vertigineuse et à la volonté de créer quelque chose de neuf, la carrière de Can peut s’envisager comme celle du seul “super-groupe” qui vaille. En compagnie de nos consultants de luxe Étienne Jaumet (Zombie Zombie) et Fabrice Laureau (NLF3), on s’immerge dans les entrelacs d’une musique encore jamais entendue jusque-là.

Continuer “Can : Trafic d’influences”

Catégories chroniquesÉtiquettes , , ,

Moritz Von Oswald Trio, Sounding Lines (Honest Jon’s Records/Modulor)

Il y a eu les pères fondateurs de la techno à Detroit, sans cesse célébrés par les plus jeunes générations, et il y a Moritz Von Oswald à Berlin. Une connexion logique qui se poursuit toujours sur scène, comme avec Juan Atkins sous l’identité Borderland lors de la dernière édition du Weather Festival à Paris. De son groupe Palais Schaumburg à Basic Channel (avec Mark Ernestus) et son alias Maurizio, Moritz Von Oswald a creusé en trente ans le sillon d’une épure technoïde sidérante, traversée par un travail sur les rythmiques, les textures, les échos, se frottant au minimalisme, au dub, au classique et cette fois, au jazz. Continuer “Moritz Von Oswald Trio, Sounding Lines (Honest Jon’s Records/Modulor)”