Catégories portraitÉtiquettes , , ,

Karma Hollis

Mark Hollis
Mark Hollis, capture d’écran YouTube du concert à Montreux en 1986.

Je n’arrive pas à m’habituer à apprendre les disparitions par réseaux sociaux interposés. Hier soir, la joie d’avoir dîné seul à seul avec mon fils a été assombrie sitôt mon téléphone rallumé par la découverte du départ de Mark Hollis. C’est d’abord un post de Jérôme, qui résume en quelques mots ce qu’on attendait tous : “Depuis qu’il avait choisi de ne plus faire de disques, chaque année j’imaginais un retour, je rêvais à de nouvelles chansons de lui”. On aurait tous aimé que Mark Hollis, tel un Bill Fay, rompe un jour le silence et revienne à la musique. Peut-être était-ce parmi ses projets. On ne le saura jamais.

Continuer « Karma Hollis »

Catégories billet d’humeurÉtiquettes , , , , ,

La groupie du bassiste

Peter Hook Memorabilia

The Peter Hook Signature Collection.

Le 26 décembre dernier, Peter Hook expliquait au magazine Rolling Stone pourquoi il avait décidé de vider son garage et de mettre en vente la majeure partie de ses souvenirs liés à Joy Division : « J’ai assisté à la mise en vente de la maison de Ian Curtis et à la mise en vente de la table de cuisine de Ian Curtis. Les gens sont prêts à se battre pour ça, et j’ai l’impression d’être comme un roi enfermé dans son château en train de compter son or. » La vente aura lieu le 2 mars prochain et un catalogue peut être commandé par correspondance, pour la modique somme de 12 livres sterling (20 livres si vous le préférez signé) – frais de port non compris.

Continuer « La groupie du bassiste »

Catégories festivalsÉtiquettes , , , , ,

FAME 2019 : Ethiopiques : Revolt of The Soul de Maciek Bochniak

Extrait du film « Ethiopiques : Revolt of The Soul » de Maciek Bochniak
FAME 2019
En partenariat avec le FAME 2019

Je me souviens très bien avoir acheté Ethiopiques Volume 4 à la boutique Bimbo Tower, à l’époque où elle se trouvait encore au 5 Passage Saint-Antoine à Paris. C’était il y a 20 ans, et le prix était encore en francs. Cette compilation bénéficiait d’un bouche-à-oreille d’autant plus authentique qu’il n’était pas le fruit d’une campagne marketing ou d’un emballement médiatique, mais d’une rumeur colportée par les musiciens eux-mêmes. A peine publiée,  Ethiopiques volume 4 était déjà adoubée par la profession : un accueil rarissime, et dont l’écho n’allait que grandissant. Radio Nova adoptait Yegelle Tezeta en jingle, et bientôt Jim Jarmush sélectionnait Yekermo Sew sur la bande originale de Broken Flowers, offrant à Mulatu Astatke, le musicien qui l’a enregistré, un auditoire décuplé. C’est cette aventure, répartie sur 32 volumes parus entre 1998 et 2017, qui est racontée dans Ethiopiques : Revolt of The Soul de Maciek Bochniak.

Continuer « FAME 2019 : Ethiopiques : Revolt of The Soul de Maciek Bochniak »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , ,

Jérôme Minière, Dans la forêt numérique (autoproduit)

Jérôme Minière, Dans la forêt numériqueLe 07 décembre dernier, à l’heure où le terre entière fourbissait son Top 2018, Jérome Minière publiait en catimini un album, Dans la forêt numérique. Son dixième. Qui, au fur et à mesure des écoutes, est devenu mon disque francophone favori de l’année 2018, coiffant à la dernière minute Thousand sur la lignée d’arrivée. De la part d’un garçon que j’avais totalement perdu de vue, autant dire que je n’en attendais pas tant.

Continuer « Jérôme Minière, Dans la forêt numérique (autoproduit) »

Catégories billet d’humeurÉtiquettes , ,

The The au pays d’Abba

Fin 2017, rompant un silence de 15 ans, The The annonçait une série de dates en Europe. Est-ce parce qu’il ne jouait pas en France que j’ai eu soudain envie de revoir Matt Johnson ? Est-ce parce que j’étais à peu près sûr d’être le seul français dans la salle que j’ai choisi d’aller l’applaudir en Suède ? Cinq jours après ChameleonsVox et la veille de Modern English, était-ce seulement bien raisonnable ?  Continuer « The The au pays d’Abba »

Catégories interviewÉtiquettes , , ,

Nos chansons d’amour

Richard Davies / Cardinal

Ride, Cocteau Twins, The Sundays, Prefab Sprout, Cowboy Junkies… :  le nouveau film de Christophe Honoré s’intitule Plaire, aimer et courir vite, mais pour reprendre le titre d’un de ses précédents long-métrages, ce sont nos chansons d’amour qu’il a choisi de synchroniser. Le réalisateur nous propose aussi d’entendre dans une salle de cinéma des chansons rares, comme c’est le cas avec You’ve Lost Me There de Cardinal ou Dreams of Pleasure de Siglo XX. Section 26 s’est entretenu avec Frédéric Junqua, qui a signé la supervision musicale du film. Continuer « Nos chansons d’amour »