Lawrence, Mozart (Estate) et la manière

Alors qu’il répète à l’envi qu’il préférerait “devenir clochard plutôt que de reformer mes anciens groupes”, cet homme nommé Lawrence s’est choisi un nouveau patronyme – adieu Go-Kart Mozart, bonjour Mozart Estate et est sur le point de réaliser un vinyle 25 cm, Relative Poverty, pour le Disquaire Day du 4 novembre prochain. Surtout, il … Continuer la lecture de « Lawrence, Mozart (Estate) et la manière »

Lawrence Of Belgravia de Paul Kelly (2011, Heavenly Films)

« I live my life as if I was in a film, you could have been my co-star, oh what a thrill ! » Ça torturait Lawrence depuis un bout de temps. Ces mots sont tirés de la chanson I Talk With Robot Voice, extraite de l’album de Go-Kart Mozart, On The Hot Dog Streets, mais écrite … Continuer la lecture de « Lawrence Of Belgravia de Paul Kelly (2011, Heavenly Films) »

Selectorama : Dorian Pimpernel

Si le groupe n’avait fait que de rares apparitions ces dernières années – leur plus récent album, Allombon, sorti chez Born Bad Records, date de 2014 – ce retour sur la scène du Paris Popfest s’annonce comme un espoir pour ceux, donnt nous faisons partie, qui chérissent la pop érudite et précieuse de Dorian Pimpernel. … Continuer la lecture de « Selectorama : Dorian Pimpernel »

Franz Ferdinand, darts entertainment !

Je me souviens du choc. Un matin d’automne avec les rues encore noires, à l’époque parisienne où la cigarette précédait le plus souvent le café, à l’époque de la télé qu’on allumait parce que M6 (je crois que bien que c’était M6) diffusait des clips de groupes indie – enfin, à peu près – avant … Continuer la lecture de « Franz Ferdinand, darts entertainment ! »