#45+3 : Joy Division, Love Will Tear Us Apart vs. Girlschool, Nothing To Lose (Factory vs. Bronze, 1980)

« Le hard rock, c’est comme la Ligue Communiste Révolutionnaire. Ce qui est grave, ce n’est pas d’y passer, mais d’y rester. » (Anonyme, Congrès de l’Hay-les-Roses, novembre 1979) « She wears denim wherever she goes / Says she’s gonna get some records by the Status Quo / Oh yeah oh yeah » (Teenage Fanclub, The Concept, novembre 1991) … Continuer la lecture de « #45+3 : Joy Division, Love Will Tear Us Apart vs. Girlschool, Nothing To Lose (Factory vs. Bronze, 1980) »

Nos reprises inédites du jeudi, un florilège.

Série à la périodicité (parfois) hasardeuse, notre Jeudi Cover nous tient beaucoup à cœur. Elle nous a paru comme une évidence à la suite de Approaching Perfection, l’album hommage que nous avons spontanément initié à la mémoire de David Berman. Ainsi, chaque semaine, nous tentons de publier une reprise inédite d’un artiste que nous aimons … Continuer la lecture de « Nos reprises inédites du jeudi, un florilège. »

Le club du samedi soir #28 : En attendant la reprise, Vol. 3

Pour la plupart, 2020 aura été l’année du sempiternel, de la temporalité d’enfer, de l’éternel recommencement, du dimanche ininterrompu et de la mise en abîme. Pour autant, à y regarder de plus près, dans cette longue succession du même, un curieux phénomène s’est joué. Chaque jour n’étant pas l’exacte copie du précédent, mais le fruit … Continuer la lecture de « Le club du samedi soir #28 : En attendant la reprise, Vol. 3 »

Selectorama : Dead Famous People

  Les Néo-Zélandais de Dead Famous People viennent de sortir Harry, leur troisième album en plus de trente ans de carrière. Si le nom du groupe ne parlera sans doute qu’aux amoureux de pop moderne les plus pointus, le parcours de Dons Savage, unique rescapée du line-up d’origine, réveillera de vieux souvenirs. Dead Famous People … Continuer la lecture de « Selectorama : Dead Famous People »