Catégories avant-première, documentaireÉtiquettes , , , , ,

Dans les arcanes du laboratoire expérimental de Veik

Thibault Jehanne et le trio Veik
Thibault Jehanne et le trio Veik

Il y a toujours une forme de fascination envers le processus créatif d’un artiste. Un questionnement permanent quant à ses sources d’inspiration, son cadre de travail ou ses modalités de création. Nous ne connaissons finalement la plupart du temps que le projet final, la face visible de l’iceberg. A Caen, le trio Veik a choisi de présenter les choses à l’envers. En amont d’une nouvelle production à venir, ils ont collaboré à la fois avec l’artiste sonore et plasticien Thibault Jehanne, et le vidéaste et photographe Mathieu Lion. Le résultat est un documentaire de 33 minutes (à visionner ci-dessous) en forme de plongée immersive dans leur travail collectif, d’où émerge à la fois la captation de son, la création de pédales d’effets, et leur utilisation dans la composition de nouveaux titres.

Continuer la lecture de « Dans les arcanes du laboratoire expérimental de Veik »

Catégories selectoramaÉtiquettes , , , , ,

Selectorama : Tess Parks

Tess Parks
Tess Parks / Photo : Baron Wolman

Il est facile de douter de la sincérité de certains artistes. Prenons le cas de Tess Parks par exemple. De l’extérieur, on ne la sent pas vraiment à sa place, un peu paumée et détachée. Devenue la muse d’Anton Newcombe le temps de deux sympathiques albums sortis en duo et de nombreux featurings, on doutait de voir arriver la suite de son premier LP solo sorti en 2013. Nos impressions n’étaient pas totalement fausses puisque Tess a elle-même choisi d’arrêter la musique pendant plus d’un an pour se consacrer à la peinture. Jusqu’au déclic qui nous amène à la sortie de l’épatant And Those Who Were Seen Dancing, nouvel album au psychédélisme microdosé et aux mélodies subtiles. Le travail sur le son est particulièrement réussi, vous enveloppant sans permettre de lâcher prise, jusqu’à ce que la voix de Tess vous pénètre pour vous asséner le coup final. En ce sens, c’est un disque de communion avec l’auditeur, celui qui permettra certainement de comprendre qui est Tess Parks. Le Selectorama qu’elle nous propose est le compagnon parfait de l’album. Entre perles pop, psychédélisme moderne et morceaux dépouillés jusqu’à l’os, il offre une bonne vision de sa palette artistique. Promis juré Tess, on ne doutera plus jamais de ta sincérité. Continuer la lecture de « Selectorama : Tess Parks »

Catégories borne d'écouteÉtiquettes , , ,

Ashinoa : deux titres annonçant un album du feu de Dieu.

Ashinoa
Ashinoa

Une ambiance motorique et mentale, c’est ce qui se dégage immédiatement de la musique d’Ashinoa. Cette fois, le groupe va encore plus loin que leurs précédentes sorties (autoproduites et chez Macadam Mambo) : deux titres en forme d’invitation au voyage, dans une atmosphère cosmique et profonde. Disguised in Orbit est une ascension puissante qui mêle sonorités électroniques, percussions métronomiques et rythmique dub. Feu de Joie, lui, part sur un tempo plus lent, avec des vapes d’effets et de la mélodie, comme un savant mélange de Mellotron, d’Arp Odyssey et de Korg Delta (pour les passionné.es) puis soudainement s’alourdit avec une guitare pesante à la rythmique impeccable. Ashinoa se nourrit et s’inspire de divers courants : « Pour les influences dub, cela proviendrait surement d’un artiste pop aux larges références dub : Skinshape. On en écoutait beaucoup au moment où l’album à été composé mais aussi beaucoup de El Michels Affair, pour l’influence plus hip-hop instrumental. »  Une belle réussite, dont on attend la confirmation sur un album à venir chez Fuzz Club (qui avaient sorti Veik l’an dernier), le 25 Mars prochain.

Continuer la lecture de « Ashinoa : deux titres annonçant un album du feu de Dieu. »

Catégories borne d'écouteÉtiquettes , , ,

Veik, Surrounding Structures (Fuzz Club)

Veik
Veik / Photo : Heysoap


Veik
, trio Caennais que les plus chanceux.ses connaissaient déjà suite à leur trois cassettes parues chez Wewant2wecord et Onto Records, reviennent avec un premier album, Surrounding Structures, tout juste sorti le 30 Avril chez Fuzz Club. Ils bâtissent une atmosphère lunaire et cosmique, et on perçoit des relents post-punk avec ce son de basse très prononcé, cette guitare parfois stridente et cette voix glaciale. Avides de machines, leurs plages sonores impeccablement construites transforment les titres en sessions d’hypnose, et on pense donc également à des genres plus synthétiques, voire kraut. Premier et solide effort du groupe, qui dans un mélange de styles crée sa propre identité de façon singulière. Particulièrement recommandé pour ces dernières et froides journées printanières.

Continuer la lecture de « Veik, Surrounding Structures (Fuzz Club) »