Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , ,

Once & Future Band, Deleted Scenes (Castle Face)

Sorti pendant le confinement, Deleted Scenes d’Once & Future Band mérite certainement que nous nous y attardions. Once & Future Band, déjà, en 2016, fut une excellente surprise, le genre d’albums que vous n’attendiez pas mais qui révèle sa richesse à chaque écoute, au point de revenir régulièrement sur la platine. À la marge des autres sorties de Castle Face, celles opérant dans les eaux du punk et l’expérimental (Oh Sees, Pow!, Damaged Bug, Eddy Current Suppression Ring etc.), Once & Future Band est un groupe maximaliste qui se détourne de certaines des règles du bon goût. En effet, si certains visent l’épure jusqu’à la disparition (des mélodies, de l’ambition, du travail de production), le groupe d’Oakland pratique une pop progressive, exaltée, mais heureusement sage sur les durées : seul deux des neuf titres de Deleted Scenes dépassent les cinq minutes. Continuer “Once & Future Band, Deleted Scenes (Castle Face)”

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , , , ,

La Mirastella, Girasonico (autoproduit)

L’été dernier, j’avais préparé deux sélections musicales autour de la coupe du monde de Football, le parallèle entre 1998 et 2018 étant particulièrement attirant. Étant du genre à aimer le rock d’origine variée, c’est à dire autre qu’américaine ou britannique, j’avais associé cette idée à une autre : trouver des morceaux aux provenances les plus diverses. Honnêtement, j’avais eu quelques difficultés pour le Chili, sélectionné (et sensation) en 1998. Le pays possède pourtant désormais une jolie scène psychédélique autour de formations telles que Holydrug Couple, Föllakzoid et Chicos de Nazca, mais honnêtement, en dehors de Pànico, qui eut ici un certain succès critique il y a une quinzaine d’années, je ne pense pas avoir été capable de citer de tête autant de formations issues du pays sud américain. Continuer “La Mirastella, Girasonico (autoproduit)”