Selectorama : Miki Berenyi Trio

Jamais deux sans trois. Après Lush – dont les trois albums ont été réédités en vinyle cet été – et Piroshka – dont on ne sait pas encore si l’existence a juste été mise entre parenthèses –, Miki Berenyi a profité de la tournée promotionnelle qui a accompagné la parution l’an dernier de son excellente … Continuer la lecture de « Selectorama : Miki Berenyi Trio »

Lush, Spooky, Split & Lovelife (4AD)

Sept ans après la fin d’une reformation en eau de boudin – les tensions subsistent entre les deux têtes pensantes Emma Anderson et Miki Berenyi –, 4AD, le label anglais qui a donné au post-punk son rang de cathédrale sonique, réédite les trois albums de Lush, groupe qui n’a jamais eu le droit au statut … Continuer la lecture de « Lush, Spooky, Split & Lovelife (4AD) »

Texas, The Very Best Of 1989 – 2023 (PIAS)

De l’inutilité attendue d’une chronique. Parce qu’on ne va pas se la raconter : au terme de ce texte, les contempteurs du groupe n’auront sans doute pas changé d’avis quand ses thuriféraires (plutôt nombreux de ce côté-ci de la Manche) camperont sur leurs positions quant aux meilleures compositions, presque toutes signées du tandem Sharleen Spiteri … Continuer la lecture de « Texas, The Very Best Of 1989 – 2023 (PIAS) »

Alpha, À L’Ombre de Nous

Voilà l’été. Le temps de l’insouciance pour les plus jeunes ; celui de la mélancolie pour leurs ainés – c’est à peu près ainsi, même si hâtivement résumé. Ça tombe bien. Parce qu’il y a un tout petit peu plus d’un quart de siècle, Massive Attack imaginait un label que l’on promettait à un très … Continuer la lecture de « Alpha, À L’Ombre de Nous »

Simon Rowe, Everybody’s Thinking (Big Potato)

Quand ils étaient jeunes, ils aimaient bien faire du bruit avec leurs guitares. Quand nous étions jeunes, nous avons parfois pris plaisir à les écouter. Au-delà de ces quelques réminiscences triviales, il n’y avait pas forcément grand-chose à attendre, en 2023, de ce qui ressemblait fort à une réunion d’anciens combattants du shoegaze organisée par … Continuer la lecture de « Simon Rowe, Everybody’s Thinking (Big Potato) »

Modern English, les années folles

Il y a des albums dont on a pensé, des années durant, qu’on était seul à les aimer. À les chérir. Seul ? Pas tout à fait. Il  y avait aussi les copains, les copains de la résidence de la banlieue ouest. Au sommet de nos hit-parades imaginaires, il y avait ce disque et je … Continuer la lecture de « Modern English, les années folles »

Meaning Of Tales, When There’s Life, There’s A Dream (Violette Records)

D’abord, il y a le titre du disque. Ce titre qui, dès qu’on l’a lu pour la première fois, il y a quelques semaines de cela, a évoqué un autre titre. Celui du troisième album de Moose, Live A Little Love A Lot. Parce que ces deux titres sont de ces titres qui en disent … Continuer la lecture de « Meaning Of Tales, When There’s Life, There’s A Dream (Violette Records) »

Kings Of Convenience, Peace Or Love (EMI)

Tout pourrait commencer par un souvenir, un souvenir de vingt ans. Une péniche à Amsterdam, une trentaine de personnes et puis, nous. Et puis, eux. Eux qui sont deux. L’un plutôt calme, poli, distant – introverti pour faire (trop) vite ; l’autre plutôt facétieux, bavard, rigolard – extraverti pour faire (trop) vite. Il est un peu … Continuer la lecture de « Kings Of Convenience, Peace Or Love (EMI) »