Catégories première nécessitéÉtiquettes , , ,

Clique & Collecte chez Locked Grooves à Strasbourg

Un disquaire par jour propose ses 10 albums du moment.

Locked Grooves, Strasbourg.
Locked Grooves, Strasbourg.

L’histoire débute il y a cinq ans. David, Phil du défunt Mudd Club et Quentin (Winston Smith) font un choix qui sauve l’honneur de la ville au rayon des disquaires indépendants : créer à nouveau un lieu où l’on puisse découvrir des nouveautés en vinyle. Il fallait alors admettre qu’à part une seule autre option réservée à l’occasion, les disquaires avaient tous finalement mis la clé sous la porte. Situés à l’époque rue de la Division-Leclerc, l’échoppe propose une sélection assez orientée sur la musique de club, avant tout parce qu’ils sont tous les trois DJ’s. De disco à house et techno, avec des écarts funk et post punk, les maxis s’échangent parmi une clientèle ouverte sur la région Grand Est et le Bade-Wurtemberg frontalier. Aujourd’hui, resitué à côté de la Place des Halles, David est seul à bord, car le disquaire de niche, même dans une ville à priori européenne, ne nourrit pas trois estomacs. Les choix du patron évoluent aussi, et s’élargissent à la wave, l’indus, avec une ouverture sur les classiques 70s, le hip hop, le dub et l’afrobeat, que ce soit de l’occasion ou des beaux repressages. Quelques envies pointent aussi d’élargir vers la musique expérimentale, contemporaine et baroque. David espère aussi monter Locked Grooves, le label, avec très probablement un EP de Wilt, projet basé entre Strasbourg et Besançon, histoire de mettre en perspective la production locale. En attendant, des jours plus fastes, s’il reste un disquaire, c’est celui-là, et il faut aller le soutenir.

Locked Grooves, 10 Place des Halles à Strasbourg. Joignable en clicque et collecte sur leur page facebook, leur site , ou par téléphone au 06 62 81 71 76.
Tous les articles de la série Première Nécessité (un disquaire par jour) sont visibles ici.

Continuer “Clique & Collecte chez Locked Grooves à Strasbourg”

Catégories première nécessitéÉtiquettes , , , ,

Clique & Collecte chez Transat à Poitiers

Un disquaire par jour propose ses 10 albums du moment.

Transat, Poitiers
Transat, Poitiers / Photo : Pierre Antoine

Fondé au milieu des années 80 par l’équipe de L’Oreille est Hardie, en haut du Pont Neuf qui relie le centre-ville de Poitiers à ses principales facultés, le Confort Moderne a attiré beaucoup de groupes précurseurs à ses débuts, devenant la salle de concerts aux oreilles grandes ouvertes, rarement pop mais toujours moderne, de la préfecture du Centre-Ouest. D’ailleurs, derrière la lourde porte ornée d’un logo inspiré du fameux personnage en jaune et noir Use hearing protection de Factory Records, le lieu a toujours cherché à décentraliser les pratiques créatives, offrant au public un espace d’exposition défricheur lui aussi, tout comme la Fanzinothèque, lieu unique d’archive de fanzines donc et de micro-éditions ; d’ailleurs Mushroom y siège, très bien entouré. Dans la cour du Confort donc, comme l’appellent les Pictaviens, au milieu des locaux de répétition, s’ouvre dès 1987 un disquaire, foncièrement indépendant, la Nuit Noire. Alors adolescent, j’y déniche un badge bleu et gris de Tuxedomoon du plus bel effet, ainsi que le noir et blanc classique de P.I.L., qui orneront ma veste en jean dans le lycée voisin. Quand la Nuit Noire ferme ses portes définitivement, Lionel Bouet, du groupe noisy pop Liquid Team, décide de reprendre le local à disques pour y monter Transat en 2001. Continuer “Clique & Collecte chez Transat à Poitiers”

Catégories première nécessitéÉtiquettes , , ,

Clique & Collecte chez Dizonord à Paris

Un disquaire par jour propose ses 10 albums du moment.

Dizonord, Paris
Dizonord, Paris.

Créé en 2019, Dizonord (pour Disquaire de la Zone Nord) s’est immédiatement imposé comme l’un des hauts lieux du digging pointu et oeucuménique. Field recording, Folk trad, musiques africaines, japonaises ou orientales, musiques pour enfants, expérimental, noise ou free côtoient toutes les formes de musiques électroniques – dancefloor, rave ou plus abstraites, l’offre est impressionnante. L’ambition, pour les fondateurs et animateurs du lieu, étant de réunir les multiples communautés qui gravitent autour des différentes chapelles musicales, de faire du shop un point de rencontres et d’échanges. Un établissement qui est aussi très actif dans son quartier (ateliers pour les enfants, dj set, rencontres, etc.), et qui fait office de label ou de maison d’édition. Mention spéciale pour leur capacité à dénicher les deadstocks des labels et autres distribs les plus improbables !

Dizonord 9 rue André Messager, 75018 Paris. https://dizonord.fr
Tous les articles de la série Première Nécessité (un disquaire par jour) sont visibles ici.

Continuer “Clique & Collecte chez Dizonord à Paris”

Catégories première nécessitéÉtiquettes , , ,

Clique & Collecte chez Ground Zero à Paris

Un disquaire par jour propose ses 10 albums du moment.

Ground Zero, Paris
Ground Zero, Paris

Originaire de Perpignan, Franck Pompidor débarque à Paris pour travailler dans des labels au début des années 2000. Après plusieurs stages pour Tricatel et les défunts distributeurs Source ou Poplane, il se rend compte alors que de nombreux artistes et leurs disques ne se vendent plus vraiment nulle part. Il se lance alors au pire moment, comme il le décrit, en ouvrant Ground Zero en 2004, au 12, rue de Crussol, à quelques encablures du Bataclan et du Cirque d’Hiver. La boutique aimante les fans d’indie pop, qui fouillent les bacs du disquaire avant d’aller descendre des pintes au Pop In voisin. Franck tient alors la batterie du groupe garage Hushpuppies, et parvient à fédérer une communauté solide avec des évènements dans le magasin, qui se finissent plus tardivement dans le mythique bar de la rue Amelot (ndlr. Le Pop In, donc). On se souvient particulièrement d’un concert vraiment touchant de Jeffrey Lewis, mais d’autres artistes comme Julie Doiron, Troy Von Balthazar, et Herman Düne, viennent se produire au milieu des rayons, en plein jumelage antifolk avec les open mics du dimanche au Pop In et le festival Mofo à Mains d’Œuvres à Saint Ouen. En 2008, Ground Zero quitte le 11ème arrondissement pour agrandir son espace du côté de la charmante place Sainte Marthe, sous Belleville. Ground Zero étend alors son spectre aux musiques world ou électroniques, et devient l’un des fers de lance des premières éditions du Disquaire Day français, qui symbolise ce retour de flamme hexagonal du vinyle. Continuer “Clique & Collecte chez Ground Zero à Paris”

Catégories première nécessitéÉtiquettes , , ,

Clique & Collecte chez Hands And Arms à Paris

Un disquaire par jour propose ses 10 albums du moment.

Hands And Arms, Paris
Hands And Arms, Paris

À deux pas du marché d’Aligre et de la rue du Faubourg St Antoine, dans le douzième arrondissement, se trouve Hands And Arms, une distribution en ligne (depuis onze ans) devenue disquaire depuis quatre ans. La boutique est un gentil bazar, il y a des disques un peu partout, du dernier Metronomy en passant par la réédition d’un obscur disque de musique psychédélique péruvienne. Très orienté indie-pop à ses débuts sur le site internet, Hands And Arms a su trouver sa place dans le quartier et ouvrir sa ligne éditoriale. Que vous cherchiez le dernier Tame Impala, les nouveautés des labels hexagonaux ou une réédition chez Vampisoul, Hands And Arms l’a sûrement. La boutique dispose également d’un rayon d’occasion tout à fait correct dans son choix et ses prix. Attentif, curieux et bienveillant, Yves est à l’opposé de l’image d’Épinal du disquaire bougon : Hands And Arms est un endroit où il est agréable de venir.

Hands & Arms, 72 rue Crozatier, 75012 Paris. Joignable par e-mail (contact@handsandarms.com), ou commander sur le site et récupérer vos disques sur rendez-vous à la boutique.
Tous les articles de la série Première Nécessité (un disquaire par jour) sont visibles ici.

Continuer “Clique & Collecte chez Hands And Arms à Paris”

Catégories première nécessitéÉtiquettes , , ,

Clique & Collecte chez Listen ! Records à Paris

Un disquaire par jour propose ses 10 albums du moment.

"Listen!", Paris.
“Listen!”, Paris.

Listen! est un disquaire ouvert depuis deux ans. Généraliste, pratiquant tous les prix, la boutique se démarque par une sélection composée à 95% de disques d’occasion – et de quelques rééditions de labels amis – chiné par le maitre des lieux, Thomas Pasquet. Collectionneur et créateur du défunt site frenchattack.com, il a fait découvrir pendant plus de quinze ans les disques les plus improbables de l’hexagone. La sélection et le concept de la boutique est à son image : tel un chef qui va composer son menu en fonction de ce qu’il trouve au marché, Listen! proposera des arrivages au gré de ses pérégrinations aux quatre coins de la France mais aussi au Japon, où il se rend plusieurs fois par ans. On l’aura compris, dans ce petit écrin boisé du onzième arrondissement, on chine des disques précieux, allant du krautrock au synth, en passant par le jazz, le brésilien, l’afro et la soul. Un passage indispensable, à placer dans sa quête du groove parfait à Paris, entre Betino’s, Superfly et Le Souffle Continu.

Listen!, 43 rue de la Folie Méricourt, Paris 11ème. Et aussi sur leur site, ou leur page facebook et instagram.
Tous les articles de la série Première Nécessité (un disquaire par jour) sont visibles ici.

Continuer “Clique & Collecte chez Listen ! Records à Paris”

Catégories première nécessitéÉtiquettes , , ,

Clique & Collecte chez Dangerhouse Records à Lyon

Un disquaire par jour propose ses 10 albums du moment.

Dangerhouse Records, Lyon.
Dangerhouse Records, Lyon.

Lancé en 1989, Dangerhouse est une véritable institution de la scène rock lyonnaise. Depuis son fief du 3 rue Thimonnier, dans le 1er arrondissement (juste derrière le Voxx, pour situer), Bruno Biedermann défend donc depuis plus de trente ans le rock sous toutes ses formes, mais avec une nette prédilection pour le garage, le punk, le rhythm’n’blues et la soul. Après avoir traversé les années CD avec force et conviction, cet ardent défenseur du format vinyle a même son propre label, Dangerhouse Skylab, depuis 2013. Pour ce confinement, Bruno fonctionne sans règle fixe, en maintenant un lien direct avec sa clientèle. Donc, pour commander et collecter, l’idéal est encore de suivre sa page facebook, afin de prendre connaissance des horaires possibles pour la collecte. Sinon, les pages Discogs et eBay de la boutique fonctionnent toujours très bien.

Dangerhouse Records, 3 rue Thimonnier, 69001 Lyon
Tous les articles de la série Première Nécessité (un disquaire par jour) sont visibles ici.

Continuer “Clique & Collecte chez Dangerhouse Records à Lyon”

Catégories première nécessitéÉtiquettes , , ,

Clique & Collecte chez Pop Culture Shop à Paris

Un disquaire par jour propose ses 10 albums du moment.

Pop Culture Shop, Paris
Pop Culture Shop, Paris

Enclave salutaire sise au cœur d’un quartier que toujours arpentèrent les obsessionnels de la chose vinylique (Bastille / Ledru Rollin / Faidherbe), Pop Culture Shop a su, grâce à la témérité et à la bienveillance de son grand architecte, devenir un incontournable des disquaires pointus de la capitale. Dire que depuis une décennie Fred Paquet tisse un réseau de connaissances, de fouinage et d’excellence serait pourtant tout à fait incongru car notre camarade (#entresoi, on ne va pas se mentir) exerce la fonction de passeur et d’activiste depuis la fin de son adolescence. De fanzines en compilations cassettes devenues mythiques (Happy?, Heol, Whoops) de label (Intercontinental Records) en formations enjouées (Superdrug, Clair, Panama), Fred a toujours su fureter profondément là où certains ne faisaient qu’effleurer le sujet. Son échoppe attire donc non seulement des clients pinailleurs et exigeants, mais aussi de simples curieux qui par les sortilèges d’une pédagogie assez finement orientée mais sans exclusive, en ressortiront probablement plus riches qu’en y entrant. Et c’est bien un éventail complet de tout ce que les musiques pointues et POPulaires ont proposé au fil de deux siècles qui est disponible ici, avec notamment un travail hallucinant sur les rééditions et un rayons d’occasions parmi les plus alléchants qui soit. Ressortir de ce singulier bazar les mains vides n’étant tout simplement pas une option.

Pour cliquer & collecter : réservations, retraits de commandes, livraison gratuite sur Paris et envois tous les jours via facebook, téléphone (01.43.55.34.68) ou mail (popcultureshop75@gmail.com)

Pop Culture Shop, 23 rue Keller, 75011 Paris
Tous les articles de la série Première Nécessité (un disquaire par jour) sont visibles ici.

Continuer “Clique & Collecte chez Pop Culture Shop à Paris”