Catégories première nécessitéÉtiquettes , , ,

Clique & Collecte chez Plexus Records à Poitiers

Un disquaire par jour propose ses 10 albums du moment.

Plexus records, Poitiers.
Plexus records, Poitiers.

Après des débuts comme vendeur de disques ambulant et sur internet dès 2009, Guillaume Saintillan ouvre Plexus Records dans le centre-ville de Poitiers, deux ans plus tard. A quelques pas de l’imposante et magnifique église romane de Notre Dame la Grande, la petite boutique détonne dans le marasme des disquaires pictaves d’alors, et parvient à se faire un nom pour les amateurs de trouvailles sur vinyle, qui peuvent aussi y dénicher des appareils hi-fi remis en état. Plexus Records est aussi un label, qui propose d’abord diverses productions éclectiques au format cassette en édition limitée. Rejoint par Paul Le Masson, Guillaume étend son activité et profite d’un déménagement à quelques numéros dans la même rue en 2016, pour ouvrir un espace plus grand et très chaleureux. Dans l’esprit boisé des jazz cafés tokyoïtes, le nouveau magasin déploie des trésors audiophiles, au milieu des enceintes JBL vintage, et combine des bacs peu avares en nouveautés, tout comme en seconde main. Une des spécialités maison demeure en effet la recherche tout azimut, et le duo se plait à aller débusquer des pépites au Japon, 2 à 3 fois par an, pour proposer des collectors ou des pressages japonais de qualité à ses clients. Le label édite plusieurs vinyles, et notamment le divin Santa Barbara, auparavant édité en cassette et rééditée en double vinyle sous une pochette sérigraphiée. La house bricolée d’Albinos se paie même le luxe d’être élue meilleur disque de 2017 par l’institutionnel Phonica Records, devant Sampha, Four Tet ou LCD Soundsystem notamment ! Ces dernières semaines, le référent Jérôme Qpchan, un des meilleurs contributeurs et diggers de Discogs, basé à Tokyo, rejoint l’équipe pour chiner exclusivement pour Plexus à distance. Le disquaire propose évidemment une activité de click & collect, ou de vente par correspondance avec Discogs, et fourmille de projets : le lancement d’un site web spécialisé dans les prochains mois, ainsi que l’ouverture d’un second local spécial pour la VPC et le rachat des occasions. Restons vigilants !

Plexus Records, 172 Grand’Rue à Poitiers. Et aussi sur leur page discogs, ou leur page facebook et instagram, par téléphone au 05 49 30 41 22 ou par mail ici : plexusrecords@gmail.com
Tous les articles de la série Première Nécessité (un disquaire par jour) sont visibles ici.
Continuer “Clique & Collecte chez Plexus Records à Poitiers”

Catégories première nécessitéÉtiquettes , , , ,

Clique & Collecte chez Transat à Poitiers

Un disquaire par jour propose ses 10 albums du moment.

Transat, Poitiers
Transat, Poitiers / Photo : Pierre Antoine

Fondé au milieu des années 80 par l’équipe de L’Oreille est Hardie, en haut du Pont Neuf qui relie le centre-ville de Poitiers à ses principales facultés, le Confort Moderne a attiré beaucoup de groupes précurseurs à ses débuts, devenant la salle de concerts aux oreilles grandes ouvertes, rarement pop mais toujours moderne, de la préfecture du Centre-Ouest. D’ailleurs, derrière la lourde porte ornée d’un logo inspiré du fameux personnage en jaune et noir Use hearing protection de Factory Records, le lieu a toujours cherché à décentraliser les pratiques créatives, offrant au public un espace d’exposition défricheur lui aussi, tout comme la Fanzinothèque, lieu unique d’archive de fanzines donc et de micro-éditions ; d’ailleurs Mushroom y siège, très bien entouré. Dans la cour du Confort donc, comme l’appellent les Pictaviens, au milieu des locaux de répétition, s’ouvre dès 1987 un disquaire, foncièrement indépendant, la Nuit Noire. Alors adolescent, j’y déniche un badge bleu et gris de Tuxedomoon du plus bel effet, ainsi que le noir et blanc classique de P.I.L., qui orneront ma veste en jean dans le lycée voisin. Quand la Nuit Noire ferme ses portes définitivement, Lionel Bouet, du groupe noisy pop Liquid Team, décide de reprendre le local à disques pour y monter Transat en 2001. Continuer “Clique & Collecte chez Transat à Poitiers”