Catégories playlistÉtiquettes , ,

SECTION26 NEWS#6 : 06.2020

Bien que nous ayons retrouvé ce mois-ci les joies des verres en terrasse, voire – pour les plus téméraires – des DJ sets et petits concerts en plein air, l’arrivée de l’été ne nous a tout de même pas inspiré la même insouciance et la même excitation qu’à l’accoutumée. Dans le monde de la musique, les actions se sont multipliées pour venir en aide aux artistes, souvent pénalisés par la pandémie, tandis qu’une autre lutte, majeure et incontournable, s’est imposée : celle contre le racisme, lancée par le mouvement Black Lives Matter. Dans notre playlist de juin se sont glissées quelques sorties exceptionnelles, initiées par ces causes. Du punk de Lithics au rap de MIKE en passant par la folk de Bedouine, nous espérons, par cette sélection, éveiller chez vous curiosité et enthousiasme. Il semble que nous en ayons besoin. (Coralie Gardet)

Playlist entière sur Youtube :

Playlist sur Deezer :

Playlist sur Spotify : 

Playlist commentée par la rédaction :

01. The Stroppies, Look Alive

Look Alive, le dernier EP des Stroppies, paru chez Tough Love Records, place une fois de plus l’Australie au centre du monde. On ne se lasse pas d’écouter leur belle pop. Hâte de les (re)voir par ici en concert ! (VDPJ)

02. Diabologum, Tannis Root

Sur la réédition indispensable de cet été, un petit bijou lo-fi du groupuscule toulousain Diabologum, aujourd’hui dissous, dont nous vous avons parlé longuement ces derniers jours. (RS)

03. Marietta, Ether OK

Prazepam St. pourrait être l’une des bonnes surprises de 2020. Marietta trace un chemin assez unique dans la scène française actuelle. Etre passé au français semble avoir été un plongeon dans l’inconnu mais le musicien y a trouvé une personnalité propre et singulière. (AGF)

04. Rolling Blackouts Coastal Fever, Falling Thunder

Le groupe australien aux trois chanteurs balance chez Sub Pop un deuxième album plein d’énergie, sans sacrifier les harmonies et les guitares jangly pour lesquelles on les avait d’abord aimés. (CG)

05. R.M.F.C., Reader

Buz Clatworthy, à peine la vingtaine, prouve que la maturité s’aquiert jeune en Australie. Le revoila avec son groupe R.M.F.C. basé à Sydney. Reader est extrait du 45 tours paru début juin chez Anti Fade. (VDPJ)

06. Cloud Factory, Amnesia

Une jolie surprise avec cette chanson pop qui tient très bien la route. Les ingrédients sont connus (influence 90s slacker, chant en anglais) et le morceau fonctionne au poil. EP à retrouver chez Howlin’ Banana & Le Cèpe. (AGF)

07. Guerilla Toss, Own Zone

Faché avec le long format, Guerilla Toss fait suite à son EP enflammé What Would The Odd Do? avec un single de belle facture. Si la face A Human Girl brille par ses grooves pour séances d’aérobic sous gaz hilarant, c’est vers l’autre côté du 7 pouces que l’on a plus envie de revenir : Own Zone, irrestible tube post-punk bariolé et débile se permettant quelques siestes sous vocoder entre deux assauts de pop ultra sucrée. (EV)

08. The Fiery Furnaces, Down at the So and So on Somewhere

The Fiery Furnaces n’avaient pas disparu, ils avaient simplement décidé d’éviter les années 2010. Unique groupe de prog du 21è siècle méritant une place sur une quelconque arche de Noé, absents des radars depuis onze ans, les frangins Friedberger sont de retour avec un single qu’on espère signe avant-coureur d’albums par paquets tant il réussit sans effort à retrouver la formule magique de disques comme Blueberry Boat (2004) ou Rehearsing My Choir (2005). Down at the So and So on Somewhere étire et transpose sa mélodie tordue et nostalgique en s’appuyant sur l’alliance toujours aussi merveilleuse entre les claviers-rebuts-de-brocante de Matthew et la voix enbrumée d’Eleanor. Miracle. (EV)

09. Johan Asherton, Behind Closed Doors

Piano, voix, rien de superflu : retour en force – pas en fanfare – d’un songwriter majeur avec son nouvel album Passiontide. Interview chez nous toujours en ligne. (MG)

10. Modern Nature, Harvest

Moins d’un an après la sortie d’un premier album remarquable, Jack Cooper double la mise. C’est tellement beau qu’on dirait Talk Talk. (MG)

11. Helvetia, Reaktor

Après la dissolution de Duster dont il était l’un des trois membres fondateurs, c’est sur son projet personnel, Helvetia, que Jason Albertini a transféré son génie. Sans surprise, le premier extrait de son prochain album est ridiculement bon. (CG)

12. Paint, Land Man

Paint des Allah-Las continue de creuser le sillon sixties / White Fence. Bien fait à défaut d’être original et personnel. (AGF)

13. Dent May, I Could Use A Miracle

Revoilà Dent May, toujours aussi glamour et soyeux avec une chanson de son prochain album qui sortira le 21 août chez Carpark Records. (CM)

14. A Certain Ratio, Friends Around Us (part 2)

Les iconiques Mancuniens prouvent une fois de plus leur excellence avec cette nouvelle chanson, parue pour le #LOVERECORDSTORES Day chez Mute Records. (CM)

15. Katie Dey, Dancing

Avec ce premier extrait de son quatrième album Mydata, Katie Dey semble avoir percé le voile de sa pop nébuleuse et hypnagogique (à l’œuvre sur ses excellents Flood Network en 2016 et Solipsisters l’an passé) pour briller enfin sous les projecteurs. Une mélodie hypersensible sur une suite d’accord alambiquée, portée par des violons MIDI qui s’ostinent avec grâce dans un univers sonique pixelisé. Une chanson d’amour. (EV)

16. The Clientele, Closer

Les londoniens nous gâtent avec une nouvelle ballade tire-larmes : Closer, empruntée à l’album On The Corner Of Miles And Gil du groupe Shack (2006). Le titre, paru à l’occasion des Bandcamp Friday (ces journées de solidarité mises en place par la plateforme musicale) au profit du mouvement Black Lives Matter n’annonce malheureusement pas un nouvel album, mais nous réchauffe tout de même le coeur. (CG)

17. Bedouine, All My Trials

En cette période difficile, le superbe label Mexican Summer lance Looking Glass, une série de singles explorant la condition humaine au temps des liens à distance. Tous les bénéfices récoltés par ces singles – disponibles uniquement en digital sur Bandcamp – sont directement reversés aux artistes ou à une cause de leur choix. Parmi les nombreux participants, Ariel Pink, Connan Mockasin ou Kikagaku Moyo. Dans cet extrait, l’Américaine d’origine syrienne Bedouine, remarquée pour sa folk aux teintes sixties, revisite un chant traditionnel, All My Trials. (CG)

18. Jaromil, Dream

Le discret dijonnais a enregistré cette chanson berceuse pendant le confinement et c’est très beau. (CM)

19. Nathan Roche, Public Piano

45 tours en solo du plus marseillais des Australiens, échappé du Villejuif Underground. (FP)

20. Lithics, Hands

Tower Of Age, le troisième album de Lithics, est une petite perle fidèle à la tradition punk : rythmique et anguleux, presque dansant ! (VDPJ)

21. Crack Cloud, Tunnel Vision

Nouvel extrait du futur album de Crack Cloud prévu pour le 17 juillet. La chanson, construite en plusieurs parties, nous prend à revers et nous gifle un bon coup quand les canadiens libèrent la tension accumulée. (AGF)

22. Run The Jewels, Walking In The Snow

Extrait de RTJ4, remarquable quatrième album de Run The Jewels, Walking in the Snow dénonce les violences policières sur les Afro-Américains. Particulièrement glaçante en ce mois de juin, la phrase I Can’t Breathe, qui n’est pas ici un hommage à George Floyd, mais à Eric Garner, mort asphyxié à New York il y a 6 ans dans des circonstances identiques. Un disque plein de finesse, militant et sarcastique, référencé mais contemporain, sombre mais pas glauque, qui laisse espérer un monde où l’intelligence aurait enfin triomphé. (PR)

23. MIKE, Weight of the Word*

Toujours un plaisir de retrouver MIKE et son hip-hop abstrait et décousu, diffractant des samples hors d’age pour en faire d’étranges cocons confus. Le long de son nouvel album Weight of the World ça grésille, ça bégaie, ça ne tient qu’à un fil mais il s’en dégage une chaleur et une intimité rare, portée par le flow somnanbule et carverneux de MIKE. La preuve avec ce presque-morceau-titre, Weight of the Word*, dont les trois “mouvements” n’en finissent pas d’hypnotiser. (EV)

24. Fontaines D.C., I Don’t belong

Après le succès de Dogrel, les Irlandais sortent un nouvel album A Hero’s Death, attendu pour le 31 juillet chez Partisan Records. Le frontman Grian Chatten déclarait récemment à BBC News : “On a fait le mieux du monde en enterrant nos têtes dans le sable pour ne pas trop prendre en compte les critiques, et par chance, on s’est sortis du premier album en étant toujours nous-mêmes. Voilà pourquoi je suis très fier de dire à propos du second qu’il est écrit et composé par exactement les mêmes mecs.”  (CM)

25. Bill Callahan, Pigeons

La rentrée ne s’annonce pas si mal finalement, si Bill Callahan sort un nouvel album chez Drag City. (TS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *