S’engouffrer dans l’Elbrecht

Entre le Costa Rica, la Floride, New-York, la Californie et le Colorado, depuis presque 15 ans, avec un éclectisme remarquable, Jorge Elbrecht transforme  tout ce qu’il touche en autant de pierres et métaux précieux. Guitariste pour Ariel Pink, producteur amoureux des volutes pour Tamaryn, Drab Majesty, No Joy ou Frankie Rose (la liste est longue), … Continuer la lecture de « S’engouffrer dans l’Elbrecht »

Television Personalities, Beautiful Despair
(Fire/Differ-Ant)

Je me souviens très bien de l’appartement de Jowe Head à Stoke Newington où ces morceaux ont été enregistrés. C’était l’été 1990 et nous étions allés à Londres rencontrer les Television Personalities pour une interview « historique » et très complète pour notre fanzine d’alors : Bonjour Chez Vous – interview qui n’a d’ailleurs jamais été retranscrite et … Continuer la lecture de « Television Personalities, Beautiful Despair
(Fire/Differ-Ant) »

p l a n t c e l l, Nature Reserve (autoproduction, 2021)

Trois ans après le fantastique Landscape, le quintet Japonais Plant Cell – renommé p l a n t  c e l l pour l’occasion – dévoile Nature Reserve, second volume de ses tableaux naturophiles peints à coups de Jazzmasters. Quand un groupe annonce retirer son dernier LP des plateformes de streaming pour une durée indéterminée, … Continuer la lecture de « p l a n t c e l l, Nature Reserve (autoproduction, 2021) »

Jorge Elbrecht, Presentable Corpse 002 (O Genesis Recordings)

Comme pour toute œuvre de fiction, évoquer ce Presentable Corpse 002 conduit immanquablement à dresser deux portraits. Ici celui de l’auteur et musicien Jorge Elbrecht et celui du personnage auquel le premier prête sa voix d’angelot. Commençons par Jorge Elbrecht, même si l’on estime à raison que dans un monde idéal où la notoriété serait équivalente … Continuer la lecture de « Jorge Elbrecht, Presentable Corpse 002 (O Genesis Recordings) »

Playlist : Autour de Peter Astor

Peter Astor a toujours été pour moi synonyme de douceur, qu’il fait rimer souvent avec douleur, il faut bien le dire : douleur de la séparation, de la solitude, de la dépression sans doute. Ce garçon conjugue ses bonnes manières de gentleman à une distance, presque une froideur, toute germanique, racines qu’il ne manque jamais de … Continuer la lecture de « Playlist : Autour de Peter Astor »