Catégories playlistÉtiquettes , ,

SECTION26 NEWS#4 : 04.2020

Ce printemps, les nouveautés se font dans nos oreilles un peu plus rares. Les sorties d’albums sont souvent repoussées et le chamboulement de nos quotidiens rend parfois moins évident un suivi attentif de l’actualité. Nos rédacteurs se sont tout de même unis pour lister une vingtaine de coups de cœur. Autre changement, et pas des moindres : le site qui hébergeait nos playlists arrête ses services. Nous vous proposons de les écouter, comme d’habitude, sous une forme classique et commentée par nos journalistes ci-dessous, mais aussi désormais avec des liens d’écoute pour chaque plateforme. Let’s play.

Playlist sur Youtube

Playlist sur Spotify

Playlist sur Deezer (à venir)

01. Laura Marling, Held Down

Il y a un peu de Joni Mitchell dans la voix de Laura Marling. L’anglaise nous revient ce mois-ci avec un album de folk sombre – son plus poignant à ce jour. (CG)

02. EOB, Long Time Coming

Edward John O’Brien, sous le diminutif EOB, démontre son immense talent de guitariste dans premier album solo, Earth. Un album de folk virtuose, en marge du registre de Radiohead dans lequel on a l’habitude de le voir évoluer. (CG)

03. Fiona Apple, Cosmonauts

Vous êtes sûrement déjà au courant du fait que Fiona Apple est sortie de sa caverne pour nourrir les foules confinées avec un nouvel album après huit ans de silence. Vous avez sans doute eu également vent du très fort consensus critique au sujet de ce nouvel album. Je suis au regret de vous informer que tout cela est vrai : oui, Fetch The Bolt Cutters est un disque brillant qui résonne avec une jouissive férocité au diapason des temps présents et dont les sommets, tels ce Cosmonauts explosif, donneraient des frissons à des troncs d’arbre. (EV)

04. The Reed Conservation Society, Astronomy Divine

Née en 2018 de la rencontre entre les chansons composées par Stéphane Auzenet, l’impeccable sens de la mise en sons de Laurent Riatto et les orchestrations de cuivres insufflées par Mathieu Blanc, cette pop haut-de-gamme, élégante et érudite, où s’entremêlent mélodies douces-amères et harmonies classiques, brasse une flopée d’influences anglo-saxonnes, toutes recommandables. (MG)

05. Triptides, Cassis

Une nouvelle sortie numérique en plein confinement. Cassis évoque le meilleur du catalogue du groupe californien. Harmonie bossa, texte en partie en français et tempo modéré, tous les ingrédients d’une excellente chanson de Triptides. (AGF)

06. PRIMEVERE, Yeah (YouTube only)

On connaissait et appréciait Romain avec sa soeur Pauline dans Ropoporose, avec les gars de BRNS dans Namdose, le voilà embarqué dans un autre projet, PRIMEVERE, dont le premier album est prévu en septembre. Il vient de dévoiler un premier extrait baignoire pop joliment torché. (CM)

07. Ricky Hollywood, Single

Ping pong masculin / féminin de paroles minimales sur un lit de pop luxuriante. Classe, l’air de rien. (RS)

08. Kim avec Cléa Vincent, “Soulevant”

Une des petites merveilles co-écrites par Kim et Cléa Vincent, reprises dans le dénuement (piano / voix) imposée par les Sessions du Carreau, dans le studio de Cléa. (RS)

09. Carambolage, Week-End Nostalgie

Un nouveau morceau de Carambolage, toujours aussi catchy et marrant. (AGF)

10. The Rhythm Method, I Love My Television

Les deux Londoniens à l’humour percutant composent pendant le confinement : “Are you starting to itch? Is the self-isolated life not the one for you? Well, are you are that we as the sound of self-isolation we’ve decided to sneak out this special Lockdown Mix of a new song, it’s a little taste of our forthcoming 2nd album.” (CM)

11. Car Seat Headrest, There Must Be More Than Blood

Il va devenir « huge » ce gamin. C’est bien ce qui m’ennuie. Nouvel album le 1er mai. (CD)

12. Sun Araw, Roomboe

Voilà maintenant un certain temps qu’on a perdu Sun Araw (aka Cameron Stallones), ayant délaissé les matras enfumés de ses débuts pour aller paumer tout le monde en étudiant dans son désert intérieur les sons MIDI en tant que nouvelles frontières du psychédélisme. Si Rock Sutra est encore gorgé de longs jams à la prod clinique plein de blip-blop aléatoires et hors-rythme, c’est peut-être la première fois depuis The Inner Treaty que Sun Araw signe un disque aussi fun et joueur, habité de grooves boiteux et d’un sens de l’aventure imbattable. (EV)

13. Black Dresses, Creep U

Ça débute comme un petit hymne indie-rock 90’s avec sa basse qui dodeline les yeux dans le vague. Et puis ça grandit, ça enveloppe, ça vibre, ça enlace et ça se termine dans la beauté abimée d’une coda qui déraille et s’autodétruit dans un océan de distorsion, comme si c’était le seul endroit où l’on pourrait être bien. C’est Creep U, le premier single du quatrième album de Black Dresses (en deux ans seulement), dont le titre Peaceful As Hell pourrait résumer en trois mots les vibes contradictoires de ce formidable morceau. (EV)

14. Hinds, Good Bad Times

Le genre de chansons qui donne envie de faire des bulles de chewing-gum et fait dire que la vie, c’est pas si pourri – avec de préférence, un sourire niais accroché aux lèvres et une coupe de champagne à la main. Et puis, entre nous, ces filles réussissent là tout ce que les Strokes ont raté sur leur dernier album. (CB)

15. BOYO, Skip

Un (trop) court extrait du nouvel album de BOYO, jeune californien adorateur de Bradford Cox et de Mark Linkous ; les conséquences ne peuvent qu’être délectables. (CG)

16. The Shacks, Wings

Quelques semaines après la sortie d’une très jolie reprise de Crimson and Clover (Tommy James and the Shondells), le jeune duo New Yorkais nous offre un nouveau titre à la recette simple : des paroles naïves à chantonner, un rythme tapageur qui fait le reste. (CG)

17. Anna Burch, Can’t Sleep

Le deuxième album d’Anna Burch, If You Are Dreaming, est sorti le 3 avril, et confirme son talent de songwriter – extrait avec l’élégant et envoûtant Can’t Sleep. (CM)

18. Dark Tea, Angel Of Night

Pour enregistrer son premier album, Gary Canino, alias Dark Tea, a rassemblé pas moins de 21 amis. Parmi eux, le producteur Mikey Young (Total Control), Jason Quever (Papercuts), Meg Duffy (Hand Habits) ou encore Alexandra Savior. Un disque à mettre entre les mains de tous ceux qui auraient un faible pour l’association du folk et de la country, ou simplement de ceux qui se seraient lassés de Kevin Morby. (CG)

19. Twen, Soothsay

Bien qu’il soit né de la scène punk de Boston, le duo Twen se classe définitivement du côté de la pop, voix célestes et guitares jangle inclues. On les découvre avec Awestruck, leur premier album studio paru ce mois-ci. (CG)

20. Thiago Nassif, Soar Estranho

Il y a une tension jamais résolue dans ce Soar Estranho qui désoriente suffisamment l’oreille pour que l’on y revienne. Le charme par dispersion : « cela semble étrange » dit le portugais. Le carioca Thiago Nassif a son album prêt pour le 3 juillet. Noté. (CD)

21. Other Lives, Hey Hey I

Extrait du nouvel album For Their Love, publié le 26 avril. Jesse Tabish et sa bande poursuivent leur quête fructueuse d’une musique à la fois terrienne et majestueuse. (MG)

22. Evening Hymns, I Can Only Be Good

Cinq ans après son dernier album, voilà le retour attendu de Jonas Bonnetta, avec une chanson qui figurera dans le LP Heavy Nights prévu cet été. Enregistré dans sa maison au fin fond de l’Ontario, il définit son album en ces termes : “Late night, smokey, woozy”. Et c’est réussi. (CM)

23. Maxwell Farrington & Le SuperHomard, The Good Times Are Coming

Quand vient le temps de s’isoler, Christophe du SuperHomard ne reste pas sans rien faire. Il appelle son ami et chanteur australien Maxwell Farrington et reprend ce Good Times Are Coming de Mama Cass Elliot avec grâce, et en profite pour ébaucher quelque chose qui pourrait bien devenir un album. A suivre… (TS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *