The War On Drugs, I Don’t Live Here Anymore (Atlantic)

Bribes de conversation avec un ami disquaire : — Mais bordel, pourquoi tu t’infliges ce genre de merde ?! — Conscience professionnelle, dude. Si des clients viennent m’en parler je suis un peu obligé de savoir de quoi il en retourne. Même si c’est totalement à chier. J’ai parfois moi aussi, des crises de conscience professionnelle, … Continuer la lecture de « The War On Drugs, I Don’t Live Here Anymore (Atlantic) »

The War On Drugs, Slave Ambient (Secretly Canadian, 2011)

A l’automne 2011, soit 10 ans tout juste ou presque, je restais plein d’espoir sur les premières facéties d’Adam Glanduciel. Je vous expliquerais demain et avec quelques détails, pourquoi, j’avais vu juste mais j’avais, en fait, tout faux. Forcement à l’ombre du phénoménal deuxième album de Girls, véritable soleil sombre de cette rentrée pop moderne, … Continuer la lecture de « The War On Drugs, Slave Ambient (Secretly Canadian, 2011) »

Buck Dharma, Flat Out (Portrait, 1982)

Alors ça va nous faire un petit lien fugace avec les heures les plus sombres de la RPM mais c’est suite à un post dont on n’ira pas vérifier l’ironie affective de Romain Guerret (Dondolo, Ex Aline, Ex Young Michelin) que je me suis penché sur cet improbable rogaton, soit disant et vérifié, seul album … Continuer la lecture de « Buck Dharma, Flat Out (Portrait, 1982) »

Hand Habits, Fun House (Saddle Creek)

On appelle tel disque, dans l’embarrassant jargon de la critique francophone, un grower. Un disque qui grandit. Et qui nous grandit. Et tel il est, ou mieux encore, un disque casse-pied, un formidable disque, un disque qui enseigne, qui ne se range pas en trois minutes comme une agréable paire de chaussons prête à être … Continuer la lecture de « Hand Habits, Fun House (Saddle Creek) »

Wishbone Ash, Argus (MCA, 1972)

C’est rien moins que (notre) Barney Sumner qui nous conte cette petite histoire, arguant que naguère il ne fallait pas se rater sur les disques. Et on a connu ça un peu aussi, cette angoisse du Que choisir ? quand on en voudrait quinze mais qu’on a droit qu’à deux ou trois. Ce jour béni … Continuer la lecture de « Wishbone Ash, Argus (MCA, 1972) »

Steve Gunn, The Unseen In Between (Matador)

Lorsqu’en 2016, je prétendais que Eyes On The Lines était le meilleur album de tous les temps de l’année paru ce mois-ci et encore, pfiou, bien au-delà, on me fit volontiers passer pour un candide de première catégorie. Non seulement Steve Gunn venait de signer son premier album véritablement électrique (et sur un gros label … Continuer la lecture de « Steve Gunn, The Unseen In Between (Matador) »

Jonathan Wilson, Rare Birds (Bella Union/Pias)

Avant de poser Rare Birds sur la platine, je me méfiais beaucoup de ce que j’allais entendre. Tout d’abord parce qu’après deux albums splendides, Jonathan Wilson nous avait livré Slide By, un EP poussif (hormis Angel, une impeccable reprise de Fleetwood Mac). Ensuite le teasing de l’album s’est effectué avec des clips très vilains, aux … Continuer la lecture de « Jonathan Wilson, Rare Birds (Bella Union/Pias) »

Wilco, A Ghost Is Born (Nonesuch, 2004)

Après trente ans de carrière, le leader de Wilco est arrivé à un point de son parcours où la vie de son foyer et celle de la scène s’enchevêtrent pour le meilleur. Depuis onze mois que le monde se trouve confiné, fragmenté dans des millions de bulles domestiques (pour ceux ayant la chance de vivre … Continuer la lecture de « Wilco, A Ghost Is Born (Nonesuch, 2004) »