Catégories coverÉtiquettes , , , ,

Raoul Vignal reprend “Take Me Home (Part 2)” de Cabane

Raoul Vignal Thomas Jean Henri Cabane
Raoul Vignal et Thomas Jean Henri / Cabane

Au début, je n’ai pas voulu l’écouter. Parce que je trouve tellement parfaite la version originale de cette chanson admirable – sa douceur, sa mélancolie érigée en art de vivre, la voix feutrée de Bonnie « Prince » Billy, les chœurs qui emportent le cœur – que je me suis dit “à quoi bon” ; Et aussi, parce que je peux bien l’avouer, depuis quelque temps maintenant, je suis incapable de réécouter cette chanson, et le sublime album auquel elle appartient (Grande Est La Maison, un petit chef d’œuvre d’intimité déclinée en clair-obscur) qui ont bercé mon quotidien pendant plusieurs semaines – ces semaines de confinement dont je ne me rendais pas compte à quel point elles étaient traumatisantes. Mais ne plus pouvoir écouter un disque, ce n’est pas la première fois que ça m’arrive et en général, ça m’arrive avec des disques importants – le dernier, c’était La Question de Françoise Hardy, que j’ai tenu éloigné de ma platine pendant presque deux ans

. Continuer “Raoul Vignal reprend “Take Me Home (Part 2)” de Cabane”

Catégories coverÉtiquettes , , , , ,

Èlg reprend “Something Big” par Jim O’Rourke (qui reprend Burt Bacharach)

Portrait du musicien Èlg
“Soudain, un inconnu vous offre des fleurs”. Èlg / Photo : Hélène Bernard

Au jeu des costumes et des masques, Laurent Gérard a.k.a. Èlg est très fort. Preuve en est car, qu’il soit cavalier seul ou en bande organisée (par exemple au sein d’Orgue Agnès ou d’Opéra Mort), il sort depuis plusieurs années de son chapeau de magicien démons et merveilles, autrement dit des bandes-sons intrigantes et à géométrie variable qui ravissent les oreilles en mal de révélations soniques sous forme d’inattendu. Ici musique-de-film (courez voir Les Particules de Blaise Harrison sorti en 2019) ou là tête-de-radio (écoutez un peu pour voir les 10 épisodes d’Amiral Prose), il s’amuse à se laisser aller à l’onirisme le plus délirant, tout en cris ou en murmures, et bâtit un tout fait des bris de glace d’un espace-musique en ruines. Quoi de plus normal alors qu’il nous propose aujourd’hui d’écouter, tel un Dr. Frankenstein facétieux (le titre était initialement sorti sur une compilation du label Vilain chien), une reprise d’une reprise entre quatre z’yeux bleus chers à notre cœur. Sous les visages de Bacharach et d’O’Rourke donc, « j’avais envie d’y injecter un peu de robotisation sensuelle et quelques harmonies plus mélancoliques » — nous dit-il. Something big ? Eurêka !

Continuer “Èlg reprend “Something Big” par Jim O’Rourke (qui reprend Burt Bacharach)”

Catégories coverÉtiquettes , , , , , , , ,

Richard Robert reprend “Just One Kiss” de The Cure

Je ne sais plus quel artiste avait déclaré cela, mais c’était dans un vieux numéro des Inrockuptibles – la formule bimestrielle, je crois : pour résumer, il affirmait que les chansons réussies étaient celles que l’on pouvait jouer à l’aide d’une simple guitare acoustique, débarrassées des enluminures de la production, libérées des arrangements, toujours splendides même quand elles s’offraient ainsi dans toute leur nudité. Sans bien savoir pourquoi, je trouvais cette image très belle, d’autant plus que, quelques semaines ou mois plus tard, je découvrais l’immense reprise de Bizarre Love Triangle par Devine & Statton : une guitare, donc, et la voix si blanche d’Alison métamorphosaient un maelstrom des dancefloors en une comptine d’une fragilité exquise, destinée à celles et ceux dont le cœur doute toujours un peu. 

Continuer “Richard Robert reprend “Just One Kiss” de The Cure”

Catégories coverÉtiquettes , , , , ,

Ariel Pink reprend “Maniac” de John Maus (ou presque)

John Maus et Ariel Pink en 2018

D’accord, cette version tient plus du palimpseste que de la reprise. Ici, Ariel Pink a composé une nouvelle mélodie, réenregistré la basse, ajouté un omnichord, écrit de nouvelle paroles sur le clavier du premier hit de son ami John Maus. Il y a fort à parier que cette version, qui illustre le tout récent documentaire d’Alex Moyer TFW No GF, sera présente sur le troisième volume des fameuses compilation Oddities Sodomies qui accompagnent la série de rééditions des premiers disques du Californien. Et si le cœur vous en dit vous pouvez également visionner la récente interview (laborieuse au début, délirante à la fin) accordée aux joyeux drilles Big Stream.

Catégories coverÉtiquettes , , , ,

Bill Baird reprend “La Chanson de Slogan” de Serge Gainsbourg

Bill Baird
Bill Baird

Après avoir longuement discuté avec le brillant Bill Baird en début d’année, et notamment de son goût pour les reprises, nous lui avons demandé de nous laisser le soin de publier sa reprise de La Chanson de Slogan de Serge Gainsbourg orchestrée par Jean-Claude Vannier. Où le Californien d’adoption nous montre comment s’attaquer à l’Everest à main nues (ou presque).

Continuer “Bill Baird reprend “La Chanson de Slogan” de Serge Gainsbourg”

Catégories coverÉtiquettes , ,

The Reds, Pinks & Purples (Glenn Donaldson) reprend “Me & Magdalena” des Monkees

Glenn Donaldson
Glenn Donaldson

Glenn Donaldson ne se paie pas de mots. Lorsqu’on lui propose de reprendre une chanson de son choix, la réponse arrive dans la minute et la chanson dans les deux jours accompagnée de ces quelques phrases : “J’attendais justement l’occasion de reprendre cette chanson des Monkees. Oui, cette merveille qui figure sur leur album de 2016. Quand elle est parue, elle a éclipsé tout ce que j’avais écouté depuis des années. Je l’ai très facilement adaptée à mon style. J’espère lui avoir rendu justice…” Rappelons que cette chanson a été écrite par Ben Gibbard de Death Cab For Cutie et que, comme tout ce que touche le Franciscanais, cette reprise toute en retenue est d’une élégance folle. Et bien sûr, vous êtes priés de poursuivre l’écoute par l’album de Vacant Gardens sorti en début d’année et le tout récent 45 tours de The Reds, Pinks & Purples. Par ailleurs, l’inusable Glenn Donaldson fera paraître un nouveau disque de Horrid Red cet été (à écouter derrière ce lien).

Continuer “The Reds, Pinks & Purples (Glenn Donaldson) reprend “Me & Magdalena” des Monkees”