Catégories dossier, selectoramaÉtiquettes , , , , , , ,

Donald Pierre : Glace à l’italo

L’été italo

Donald Pierre
Donald Pierre

Le jeune Romain Guerret a vécu ses premiers émois dans les années 80, et l’italo disco l’a bouleversé. Le chanteur d’Aline, s’il s’est d’ailleurs par le passé rêvé crooner jetable et synthétique sur les deux albums de son projet solo Dondolo, a relancé sa carrière en marge des deux albums d’Aline et officie désormais sous le nom de Donald Pierre avec le tube (Elle Est Partie) Ma Panthère, passé beaucoup trop inaperçu en 2018. Depuis, cet infatigable jeune homme a bouclé l’album d’Alex Rossi, dont le single Tutto Va Bene Quando Facciamo L’amore avec Jo Wedin, a fondu tout l’été avant sa sortie prochaine. Il met une touche finale à la production du disque de mOnde, et retourne se consacrer à son prochain album personnel, mais a tout de même trouvé le temps de retourner dans son enfance pour partager ses vibrants souvenirs d’italo. Continuer « Donald Pierre : Glace à l’italo »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , ,

Blasco, Ghost Songs (autoproduit)

Les fantômes sont des morts mal enterrés. C’est, en tous cas, ce qu’affirment certains interprètes autorisés des mécanismes complexes du refoulement psychique. Et c’est ce fil que l’on s’attache à suivre en relançant, au fil des écoutes, leur interrogation féconde : de quelles tombes incomplètement scellées ont bien pu resurgir ces neuf Ghost Songs qui nous hantent sans relâche depuis l’instant saisissant de la première découverte ? Continuer « Blasco, Ghost Songs (autoproduit) »

Catégories dossierÉtiquettes , , , , ,

Papivole#6, Mon histoire avec la presse musicale, 1978-2018 : Étienne Menu et Musique Journal

musique journal

Pas plus qu’il ne se (la) raconte à travers la musique, Étienne Menu laisse la musique se raconter à travers lui. Personne ne reflète mieux l’esprit de (ce que je pense être) mon époque que ce touche à tout, multipliant les expériences de critique musicale. Tenterait-il de raccommoder ce tissu déchiré en minuscules lambeaux que nous laisse le net après 20 ans de niches et d’esprits de chapelle exacerbés par les réseaux sociaux ? Parce que derrière l’illusion de l’accessibilité et de la connaissance instantanée, se cache un puzzle bien compliqué à rassembler, avec des réflexes de fermeture parfois bien visibles. Étienne Menu est un paradoxe : en apparence isolé, il réussit à activer autour de lui de nombreuses communautés et courants, autour du plaisir simple de l’échange, de la parole et de l’écriture. Continuer « Papivole#6, Mon histoire avec la presse musicale, 1978-2018 : Étienne Menu et Musique Journal »

Catégories festivals, playlistÉtiquettes , , , ,

Playlist : La Movida

À l’aune de la très belle et pertinente exposition sur la Movida – ce mouvement pluricuturel avant tout madrilène né à la fin des années 1970 – qui se tient en Arles jusqu’au 22 septembre, en voici l’une des bandes originales possibles, à écouter pour mieux oublier la canicule. Continuer « Playlist : La Movida »

Catégories chroniques, livresÉtiquettes , , , , , ,

Belkacem Meziane, On The One !, L’Histoire du Funk en 100 Albums (Le Mot et le Reste)

On the One ! L’Histoire du Funk en 100 Albumsde Belkacem Meziane, complète les ouvrages de l’éditeur français Le Mot et le Reste consacré aux anthologies à des genres particuliers. La structure a ainsi déjà publié des écrits, d’une approche similaire, consacrés à l’indie-pop (Indie Pop 1979-1997 de Jean-Marie Pottier), à l’easy listening (Easy Listening, Exotica et autres Musiques Légères d’Erwann Pacaud), à la techno (Techno 100 de Jean-Yves Leloup) ou encore la soul (Move On Up, la Soul en 100 disques de Nicolas Rogès). Les livres de cette série comportent ainsi généralement un essai d’une quarantaine de pages suivi d’une sélection de 100 disques avec chaque fois des pistes complémentaires pour aller plus loin. Si l’expertise ou la finesse d’écriture de certains auteurs font la différence, il faut cependant noter la qualité et la pédagogie constante de ces ouvrages. Continuer « Belkacem Meziane, On The One !, L’Histoire du Funk en 100 Albums (Le Mot et le Reste) »

Catégories festivals, interviewÉtiquettes , , , , , , ,

Carambolage : « Du fun, du synthé, une boule à facettes. »

Carambolage / Photo : Romain Duplessier

En début d’année, nous évoquions avec enthousiasme le premier EP du groupe rennais Carambolage. En 4 titres, la bande nous rappelait au bon souvenir du punk poppy des Undertones, comme des morceaux de studios français de bubblegum punk, si nombreux à la fin des années soixante-dix (de Plastic Bertrand en passant par Soda Fraise). Les voir en concert est toujours une expérience rafraîchissante et file une banane incroyable. Carambolage ne se prend pas la tête et partage son euphorie avec le public dans un chahut communicatif. Juste après Periods dont nous vous avons parlé ce matin, ils seront sur la scène du Supersonic le 12 juillet aux cotés d’autres excellentes formations françaises telles qu’Entracte Twist ou La Secte du Futur. Pour section26, Rémi a accepté de remplir le constat à l’amiable. Continuer « Carambolage : « Du fun, du synthé, une boule à facettes. » »

Catégories festivals, interviewÉtiquettes , , , , ,

Periods : « On écrit librement, car ça nous fait du bien et ça devrait être normal »

Periods
Periods / Photo : Raw Journey – Tom Tom

Loin du formatage radio de certains productions estampillées pop, les trois filles de Periods représentent l’une des nombreuses facettes de la musique indépendante française actuelle. Elles brillent par leur franchise, leur ton assumé et honnête et leur approche instrumentale atypique, et ne laissent pas indifférent : des textes incisifs et résolus non sans une pointe d’humour, une musique électronique entre DEVO (et leurs cousins actuels comme Stratocastors) et la pop lo-fi. Periods ne sonne comme pas grand chose de connu et ne pastiche personne. A l’occasion de leur date parisienne au Supersonic ce mardi 9 juillet, nous leur avons posé quelques questions par e-mail. Des réponses à l’image de leur musique : éclairantes et personnelles. Continuer « Periods : « On écrit librement, car ça nous fait du bien et ça devrait être normal » »

Catégories selectoramaÉtiquettes , , , , , , ,

Selectorama : Silver Fox (Camisole Records)

Détail de la pochette de La Stèle Des Pleurs (Camisole Records)

Depuis 2014, le label Camisole Records alterne nouveautés et rééditions, toujours avec précision. L’esthétique est téméraire : elle trace les contours d’une mélancolie froide jusqu’à l’exploration sans démarcation du patrimoine synthétique français. New Age médiéviste (Les Légendes De Brocéliande de Serge Bulot, 1981), Library Music (la compilation Business Class Library Music), post-punk glacé (la récente réédition de l’unique single de Cold Dreams) ou disco cosmique (Thierry Meyer)  côtoient des nouveautés toutes aussi élégantes telles que La Stèle des Pleurs (minimal-synth dont l’album est à découvrir), Shelter ou Volcan, auteur d’un splendide EP, quelque part entre Tangerine Dream, Pointe du Lac et Jonathan Fitoussi. Adrien Barrière, alias Silver Fox quand il passe derrière les platines ou à la curation de compilations, fait ainsi cohabiter au sein de son label tout un angle mort (mais bien vivant) des musiques underground françaises. Sa sélection est à son image, alternant morceaux cultes indés, nouveautés pointues et classiques de la musique électronique. Continuer « Selectorama : Silver Fox (Camisole Records) »