Catégories mixtapeÉtiquettes , , , , ,

I Like 2 Stay Home #35 : A Night To Remember – Post Disco (1980 / 1984)

Un mix thématique par jour à écouter en temps de confinement.

Le post-disco est un terme quelque peu fourre-tout pour évoquer la dance music (boogie, italo, electro-funk…)  émergeant dans le sillon de la disco déclinante. Période aux contours flous, trait d’union avec le R&B ou la House, le post-disco abandonne les certains traits de la disco (les arrangements mielleux de cordes, les tempos en surrégime) pour se recentrer (dans la partie d’aujourd’hui) sur les fondamentaux de la soul et du funk : (un peu) plus lent, plus sensuel, des instrumentations plus épurées. Les musiciens expérimentent également avec les synthétiseurs et boîtes à rythmes sont omniprésents à mesure que la décennie progresse, aboutissant (avec quelques autres genres comme l’Italo) à la House quelques années plus tard.

Un très bon exemple de ce nouveau son est à chercher du coté des fabuleux D-Train, dont le son porté par le synthétiseur Sequential Circuits Prophet 5 est en rupture totale avec la musique organique et arrangée des seventies, tout en gardant un feeling incroyable.  Autre innovateur important : Kashif. Ce dernier remet en selle Evelyn King avec les meilleurs morceaux de sa carrière comme l’immense Love Come Down. Après Salsoul, Philadelphia International ou TK qui marquèrent les seventies, les grands labels du moment s’appellent West End ou Prelude dont l’A/R fut pendant un temps le seul et unique François Kevorkian. Si l’épicentre de cette musique reste les États-Unis et des villes comme New York ou Los Angeles (avec le label SOLAR), l’Europe tire son épingle du jeux grâce aux Britanniques (Delegation, Billy Ocean) et aux Italiens. Une véritable école italienne se forme autour de Jacques Fred Petrus  (le financier d’origine guadeloupéenne) et Maura Malavasi (l’arrangeur). Après avoir fait des tubes discos avec le Peter Jacques Band, le duo marque le son des 80s et enchaîne les tubes dans les charts dance américains avec des projets comme Change, BB&Q band ou The Ritchie Family. Ils ne sont pas les seuls Italiens à se faire un nom aux USA, mentionnons ainsi Kano ou dans une moindre mesure Kasso qui était joué par Ron Hardy. Le post-disco c’est surtout une salve incroyable de tubes de Shalamar, Jocelyn Brown, The Whispers, SOS Band…

TRACKLIST

01. Jocelyn Brown, Somebody Else’s Guy (1984)
02. Shalamar, A Night to Remember (1982)
03. Evelyn King, Love Come Down (1982)
04. D Train, You’re the One for Me (1982)
05. Billy Ocean, Nights (1980)
06. The Whispers, It’s a Love Thing (1980)
07. Delegation, You and I (1980)
08. SOS Band, Take your Time (1980)
09. Odyssey, Inside Out (1982)
10. The Ritchie Family, I’ll do my Best (1982)
11. Kano, Can’t Hold Back (1981)
12. Change, Paradise (1981)
13. BB&Q Band, Starlette (1981)
14. Lakeside, Something About That Woman (1981)
15. Stacy Lattisaw, Jump to the Beat (1980)
16. Patrice Rushen, Forget me Nots (1982)
17. Quincy Jones & Patti Austin, Razzamatazz (1981)
18. Grover Washington Jr. & Bill Withers, Just the Two of Us (1980)
19. Rita Lee, Lança Perfume (1980)
20. Aretha Franklin, What a Fool Believes (1981)
21 Toulouse, C’est Toujours Comme ça l’Amour (1981)
22. Inner Life, Ain’t No Mountain High Enough (1981)
23. Raw Silk, Do It to the Music (1982)
24. Kasso, One More Round (1982)
25. Chemise, She’s Can’t Love You (1982)
26. Mary Jane Girls, All Night Long (1983)

2 réflexions sur « I Like 2 Stay Home #35 : A Night To Remember – Post Disco (1980 / 1984) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *