Catégories billet d’humeur

Il y a un an pile…

Il y a un an pile, 26 journalistes d’un même magazine claquaient ensemble la porte de leur maison, laissant un intrus avec les clés. Un geste fort, dans la foulée du départ du rédacteur en chef et de son adjointe deux mois plus tôt. Trois semaines après, nous sortions Mushroom, soit quelques jours avant Noël. 64 pages de retrouvailles avec ceux qui ont créé le titre, et d’articles que nous avions chacun envie de publier, dans cet esprit libertaire du fanzine que nous étions à nos débuts. Certains d’entre nous pensaient que la période n’était pas la meilleure, qu’on allait se ramasser une fois les fêtes passées… Et puis non. L’élan né via une boucle de mails a trouvé un écho auprès de fidèles du titre, mais aussi de nouveaux lecteurs. Chaque jour, par mail ou messenger, arrivaient de nouvelles preuves d’amitié et de soutien, des quatre coins de la France et bien plus loin. Des photos de Mushroom chez des disquaires, des libraires, des salles de concert et des bars, ou dans votre salon. Des mails nous disant que vous étiez heureux de nous revoir sous la forme d’un fanzine, libérés des contraintes du marché de la musique et des petits patrons de presse. On ne pouvait pas rester insensible à ces encouragements qui nous disaient de laisser le passé derrière nous, et de continuer. Cette expérience a renoué les liens entre nous, journalistes, photographes et amis, renforcés par cette colère que certains d’entre nous partagions, et qui a été incroyablement constructive. Section26 s’est imposé comme suite logique, et nous sommes d’ores et déjà fiers du chemin parcouru, neuf mois après sa naissance. Plus de 100000 pages vues, 250 articles publiés (soit un peu moins d’un par jour), deux mini-zines, une émission de radio bimensuelle, des liens forts renoués avec les labels, artistes, festivals et tourneurs, et une interaction impressionnante sur les réseaux sociaux. Et surtout, un contenu dont nous pouvons affirmer être fiers, car il est à notre image. Un regard subjectif et sincère sur la musique qui nous a construit, le vœu de ne pas oublier ceux dont on ne parle plus forcément, mais aussi la perspective de nouvelles promesses. Sans oublier ceux qui nous ont rejoint, car la rédaction n’a cessé de s’étoffer. Vous ne le savez sans doute pas toujours, mais nous sommes un média 100% indépendant et bénévole, c’est rare, et il faudra arriver à évoluer pour continuer. Pour cela, plus que jamais, on compte sur vous, ceux qui nous ont soutenu tout comme ceux qui nous ont découverts au fil de ces mois. Lisez, aimez, partagez, commentez, invitez vos amis à nous suivre, c’est important, car on ne tiendra que grâce à vous.

Catégories billet d’humeurÉtiquettes , , , ,

Machines #2 – Minimoog : The Model D

Nombreuses furent les machines à marquer l’histoire de la musique pop de ces cinquante dernières années, mais incontestablement, le Minimoog Model D a une place à part dans le panthéon du genre. Il est, à bien des égards, la matrice de la révolution sonore à l’œuvre dans les années soixante-dix. Au delà d’un principe révolutionnaire, il y a le son unique et fantastique d’un instrument pensé pour les musiciens. Cela peut sembler peu parlant (pour le moment) mais le Minimoog a défini dans les grandes lignes à quoi devait ressembler un synthétiseur analogique soustractif monophonique. Des règles encore d’actualité en 2018 ! Continuer « Machines #2 – Minimoog : The Model D »

Catégories billet d’humeurÉtiquettes ,

I Wear Your Ring – Cocteau Twins

17 secondes qui ont changé ma vie

I Wear Your Ring – Cocteau Twins 17 secondes qui ont changé ma vie Fred Valion

Je n’avais jamais envisagé de tomber amoureux d’Elizabeth Fraser. En 1990, alors que paraissait Heaven or Las Vegas, le sixième album de ses Cocteau Twins, mon cœur n’avait d’ailleurs jusque là chaviré que pour deux êtres : la jeune Magali, petit fantôme aux boucles noires qui, son amour innocent sous le bras comme un doudou, hantait le souvenir de mon cinquième anniversaire, et la blonde Elisabeth, qui m’avait littéralement sauvé de la noyade en cours de natation quatre ans plus tard, à qui j’avais littéralement promis ma vie, et qui avait littéralement disparu un matin, sans sommation, happée par les limbes de la mobilité professionnelle parentale. Continuer « I Wear Your Ring – Cocteau Twins »

Catégories billet d’humeurÉtiquettes ,

Machines #1 – Roland TB-303 : The Acid Queen

L’histoire de la musique ne serait pas tout à fait la même sans les machines. Au vingtième siècle, les développements furent nombreux, les accidents heureux. Il continuent d’ailleurs de l’être aujourd’hui, à travers programmes (Fruity Loops et son effet Gross Beat dans la Trap) et plug ins (l’influence de l’Autotune d’Antares dans la musique pop radiophonique moderne). Il serait facile de ne voir les instruments que comme des outils répondant aux demandes des musiciens, car l’inverse s’est souvent produit : l’instrument a créé l’usage plus qu’il ne l’a accompagné. Un cas emblématique eut lieu au début des années quatre vingt. La compagnie Roland déboule en 1981 (ou 82 selon les sources) avec un bien curieux instrument: la TB-303 pour Transistor Bass. Un échec commercial, qui bouleverse pourtant la musique électronique quelques années plus tard.

Continuer « Machines #1 – Roland TB-303 : The Acid Queen »

Catégories billet d’humeur

The Apartments au Sonic à Lyon, le 12 octobre 2018.

The Apartments / Photo : Michel Valente
Peter Walsh & 49 Swimming Pools, 11/11/2009 à l’Européen / Photo : C. Basterra

Je me souviens très précisément du 11 novembre 2009. C’était un mercredi, le soleil avait joué avec les nuages toute l’après-midi avant de laisser la place à une fine pluie. Je m’en souviens très précisément car j’ai assisté ce jour-là à un des concerts qui a le plus marqué ma vie. Lorsque j’ai emprunté la rue Biot, après m’être trompé de sortie au métro de la Place de Clichy, j’ai tout de suite été saisi par ses lettres noires qui se détachaient sur le fond lumineux (blanche, la lumière) de l’enseigne : Peter Walsh  – & 49 Swimming Pools, le groupe sans qui… Continuer « The Apartments au Sonic à Lyon, le 12 octobre 2018. »

Catégories billet d’humeurÉtiquettes , , , , ,

Say goodbye, wave hello.

Peter Milton Walsh / The Apartments
Peter Milton Walsh / The Apartments

Alors que sort un nouvel EP live et numérique, Initials PMW, et débute une tournée française de The Apartments (complété comme les dernières tournées par Antoine Chaperon et Natasha Penot), retour sur l’un des chefs d’œuvre (ndlr. on évoque ici l’une des rares discographies à ne compter que des chefs d’œuvre) de l’Australien Peter Milton Walsh, A Life Full Of Farewells, paru en 1995 et dont on attend désormais une réédition (vinyle) en bonne et due forme. Continuer « Say goodbye, wave hello. »

Catégories billet d’humeurÉtiquettes , , , ,

45 Tours de piste

Photos : Alexandre Gimenez-Fauvety

En 2019, Slumberland Records fêtera ses trente ans. À cette occasion, le label éditera un Singles Club en 45 tours. Ce réjouissant bond dans le passé prend des allures de baroud d’honneur pour un format dont la santé est vacillante, malgré le succès récent, non démenti jusqu’ici, du vinyle. Joignons-nous au label dans la célébration de ce lumineux support, celui des plus timbrés dans la secte des collectionneurs de disques.

Continuer « 45 Tours de piste »

Catégories billet d’humeurÉtiquettes , , , ,

Hommage : Trish Keenan / Broadcast

La regrettée Trish Keenan aurait eu 50 ans aujourd’hui. Comme chaque année, son compagnon James Cargill dévoile un titre inédit de Broadcast. Aujourd’hui, c’est la renversante « Petal Alphabet » qui nous rappelle au souvenir de notre idole. Continuer « Hommage : Trish Keenan / Broadcast »

Catégories billet d’humeur, playlistÉtiquettes , , , , , , , , , ,

Playlist d’été #4 : Après l’école

Dernière des quatre playlists d’été consacrée aux musiques noires : soul, funk, jazz ou disco, à travers une période vaste, depuis les soubresauts du Summer of Love (Sunny, Sittin’ on the Dock of the Bay, California Soul) jusqu’au début des 80’s (All Night Long, Risin’ on the Top, Remind Me…). Continuer « Playlist d’été #4 : Après l’école »

Catégories billet d’humeur, playlistÉtiquettes , ,

Playlist d’été #2 : La nouvelle école


Au départ, une vingtaine de disques que j’avais envie de défendre et faire découvrir. Les chansons me semblaient avoir toutes en commun une certaine douceur de vivre, idéales pour l’été et la chaleur ambiante. Au final, avec l’aide des excellentes propositions de quelques camarades de Section 26 (Coralie Gardet et Thibaut Morinière), ainsi que d’Etienne Gimenez et Benjamin Vanhove, il y a cinquante groupes différents, qui tous tracent à leur manière les contours de notre époque. La pop indépendante actuelle mérite certainement que l’on s’y penche : à défaut de créer des nouveaux genres, elle contribue à en décloisonner et créer un syncrétisme propre à notre époque, unique en son genre. Continuer « Playlist d’été #2 : La nouvelle école »