Catégories avant-premièreÉtiquettes , , , , , ,

Entrez dans la Funtastic Planet de Tapeworms

Maintenant que Zuckerberg a banni les live streams de son royaume, il fallait bien trouver une, ou plusieurs parades pour rester actifs en temps de pandémie. Les trois lillois de Tapeworms en ont sous la botte. Demain, on ouvre la porte de leur Funtastic Planet qui, le temps de les revoir sur scène en vrai, donne rendez-vous deux fois par mois sur les internets, ou l’on pourra voir quelques sessions live (la première ici en exclu ce soir, une version toute en machines de Round & Round), leur parler en direct dès demain à 20h sur YouTube (de shoegaze, de retrogaming, de K-pop, de synthèse FM au hasard, comme vous voulez), écouter des remixes inédits, voir un DJ set du groupe, ou toute autre idée qui leur passera par la tête. L’occasion de suivre de plus près une des formations les plus attachantes du moment, et de se remettre entre les oreilles leur lumineux Funtastic, ses guitares débridées, ses synthés foufous, son esthétique unique. Et au passage, on ne m’enlèvera pas l’idée qu’ils auraient brillé dans une bande originale de film signé Gregg Araki.

Tapeworms sur facebook, instagram, twitter, youtube.

Continuer la lecture de « Entrez dans la Funtastic Planet de Tapeworms »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , , , ,

Tapeworms, Funtastic (Howlin’ Banana, Cranes, Testcard et Coypu Records)

TapewormsNous avions fait connaissance avec Tapeworms au printemps 2018, à l’occasion de la sortie de leur second EP, Everything Will Be Fine. Les lillois y affirmaient leur identité – un shoegaze tapageur et terriblement efficace – et nous annonçaient leur projet d’album (ndlr, rencontre à retrouver ici). Repoussé par la pandémie, le tant attendu Funtastic a finalement vu le jour ce vendredi, porté par plusieurs labels dont les français Howlin’ Banana et Cranes Records.

Si l’on y retrouve tous les codes de ses prédécesseurs, Funtastic, par la liberté créative qu’il inspire, propulse Margot, Théo et Eliott dans la cour des grands. Il ne s’agit plus pour eux de fantasmer la décennie de Loveless mais de reconquérir leurs propres souvenirs de ces années-là. Après tout, ces trois-là aussi ont connu les années 1990. C’est dans la MJC du village d’enfance de Margot qu’ils ont choisi de s’installer pendant un mois. Dans ce décor de gymnase, ils se sont amusés, en ne se posant aucune limite. Continuer la lecture de « Tapeworms, Funtastic (Howlin’ Banana, Cranes, Testcard et Coypu Records) »