La compile des 20 ans de SDZ Records

SDZ Records
Pour la petite histoire, la pochette a été peinte par Max Dembo Jr.
Vingt ans déjà que Nico (alias Max Dembo) régale les oreilles et inspire les plus jeunes. En 2001, il découvre les Vipères au Canada, lieu idéal où l’idée de monter un label germe et va finir par éclore grâce à Keith du regretté disquaire Scratch Records. Sans savoir où cela allait le mener, ni même combien de temps cela allait durer, Nico a toujours voulu mélanger concerts, fanzines et rire sur la musique, chose qui lui semblait presque impossible vingt ans en arrière. Il a donc retroussé ses manches et à décidé de contribuer de manière artisanale en sortant ces groupes qui lui remuent les tripes.

Il s’explique : “Je rêve d’un label aux éclats rouge vif, fondant dans une épaisse couche de nuages laiteux et dorés ou filant au milieu de la nuit froide dans une ancienne zone industrielle où la nature a repris ses droits. Cultiver le dilettantisme, savourer les latences, provoquer les coïncidences, traquer les mélodies du fond des os, pousser les ailerons sublimes cachés dans les cendres de la passion… Oui, je sais, c’est beaucoup mais il y a un peu de tout ça. Et pas mal de rigolades surtout. Chaque disque… est potentiellement une base de vie.” Les dix premières années sont exclusivement consacrées au format 7 pouces, avec parmi les sorties notables, Ben Wallers des Country Teasers et son projet The Rebel, ainsi que Plastobeton. On retrouve dans ce fantastique groupe bruitiste de l’est Marietta et Nafi de Noir Boy George, un groupe qui aura son petit succès outre-Atlantique avec des sorties chez In The Red. A l’aube des dix années passées à faire ce qu’il aime, il proposa une compile nommée Flottante Tension d’Eclipse, puis se mit à dénicher des productions bien de chez nous, depuis Quadrature du Carré, un double split 45 tours qui regroupe Pierre et Bastien, Anteenagers MC, Subtle Thurnhips et Bosom Divine. Aux côtés des regrettés Pierre et Bastien avec Musique Grecque (meilleur groupe punk Français), on aperçoit également notre australien national Nathan Roche et son Villejuif Underground avec leur premier album éponyme, mais aussi C.I.A. Débutante, la face sombre de Nathan, accompagné de Paul Bonnet. N’oublions pas les Rose Mercie et leur son racé façon Raincoats. Nicolas, féru d’Australie, s’est fait plaisir en sortant pour l’Europe les fabuleux Exek dont on aime tant le mélange de sonorités dub, kraut et electronique. Souhaitons-lui dix années (ou plus) supplémentaires et solitaires afin de creuser d’autres sillons pour nous concocter ces formules magiques dont lui seul a le secret.


Spasmes du hasard – 20 +1 years of SDZ Records est sorti le 18 juin 2021 chez SDZ Records.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *