Catégories selectoramaÉtiquettes , , , , , , ,

Selectorama : EggS

EggS / Photo : Erica Ashleson

En janvier dernier, nous évoquions avec enthousiasme le premier EP d’EggS, une formation parisienne d’indie-pop réjouissante. Mine de rien, une jolie scène se dessine à Paris à travers différents groupes et labels. De Buddy Records en passant par En Attendant Ana ou Sex Sux, les esthètes adeptes de K Records, Slumberland, Creation ou Flying Nun peuvent désormais trouver matière à chérir. Le groupe sera notamment en concert le 17 mai à la Pointe Lafayette, à l’excellent festival La Ferme Électrique et avec Rays le 8 juillet à Mains d’œuvres.  Il y a quelques temps, nous leur avions demandé leurs coups de cœur, l’occasion d’en savoir un peu plus sur leurs influences.

Leo (clavier)

Scott & Charlene’s Wedding  – Bush (2016)


« J’adore comment les mélodies du piano électrique et de la guitare se mêlent dans un joyeux bordel pour te raconter le quotidien banal de ces gars qui te donnent envie de vivre la même chose qu’eux, car en écoutant cette chanson tu ne vois pas quoi faire de mieux de ta vie. »

The Clean – Getting Older (1982)


« Magnifique pop song des Clean qui me touche à chaque écoute. De super cœurs, une guitare et une basse touchante, un chant mélancolique sur le temps qui passe. D’autant plus que quand la trompette arrive avec le chant, cela me rappelle un groupe que l’on aime tous beaucoup ! »

Greg (batterie)

The Hecks – Trust And Order (2013)


« The Hecks reste parmi l’un des groupes que j’écoute le plus ces derniers temps : une formation qui ravira les amoureux de Women, Telstar Drugs ou encore Dories, bien que ces trois compères soient originaires de Chicago. »

Bench Press – I Don’t Like You

« Un des meilleurs concerts auquels j’ai pu assister en 2018, à l’Armony à Montreuil, où l’ingé son a littéralement fait office de pied de speaker, tant le bar était rempli. »

Manolo (basse)

Television – Marquee Moon (1977)


« Un énorme classique. C’est aussi un souvenir de notre première
tournée commune, avec d’autres formations, avant même qu’on forme le
groupe. On s’est retrouvé entre deux dates quelques jours dans une maison
au Cap Ferret à faire de la musique toute la nuit. Une cover de cette
chanson a tourné pendant un bon moment un soir. Ceux qui étaient déjà
couchés en font encore des cauchemars. »

Grand Rapids – Was That a Joke? (2012)


« J’ai retrouvé ça au fond d’un placard. J’ai récupéré ces 45 tours par
hasard. Je n’avais jamais entendu parler de ce groupe avant et j’en ai
jamais réentendu parler après. Ce morceau était juste une bonne
surprise. »

Charles (guitare)

Sierra Manhattan – You are Real (2015)


« Je crois que c’est le groupe, l’équipe, la constellation, dans laquelle j’aimerais être, tous les groupes qui traînent dans le sillage d’AB records ou de feu Atelier Ciseaux sont trop bons, François Virot, Satellite jockey, etc … Sierra Manhattan est l’un de mes préférés : pas de plan de carrière, des sorties en sous-marins, et pourtant des morceaux incroyables, les meilleurs en France pour moi dans « l’Indie »… »

Belmont Witch – Send Lines (2018)


« On ne va pas le cacher, ce sont nos potes, je suis également dans un label qui les a sortis. Mais au-delà de ça, à titre plus perso, j’ai découvert la musique de Michèle il y a deux ans au cours d’une tournée. A Angoulême, on jouait le même soir, dans un festival à l’arrache (en gros, une baraque à moitié squat beaux arts). En la voyant jouer, ça m’a parlé tout de suite, j’ai dû me dire un truc du genre Olympia/Seattle au début des années 90, ça devait ressembler à ça. »

Collectivement

The Flaming Lips – Race For The Prize (1999)


« En ce moment, je suis obsédé par ce groupe que j’ai découvert sur le tard, ou plus spécifiquement par la batterie de Steve Drozd, Je rêve d’une batterie comme ça sur un morceau de EggS. Guillaume (Gavity Music / Special Friend / Young Like Old Men) m’a dit qu’il avait une petite idée de la recette pour l’obtenir en enregistrement, mais qu’il n’y était pas encore parvenu. »

Chiens De Faïence  – Old Man (2017)


« Une des raisons pour laquelle je suis hyper content qu’EggS soit sorti sur Hellzapoppin Records également, c’est d’être dans la même équipe que ce groupe, je les ai vu l’hiver dernier à la Pointe Lafayette et ça m’a mis une claque, j’ai acheté le disque direct, et je le passe souvent. Très Beat Happening, mais pas que. C’est assez proche en réalité de la scène lo-fi pop australienne actuelle. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *