Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , , , , ,

Born Idiot, Coco Trip (autoproduit)

Le format EP a décidément la cote avec les groupes indés français. Tandis que nous évoquions ici même, récemment, Beach Youth ou Accident, Born Idiot propose à son tour un douze pouce dans ce format intermédiaire entre le simple et l’album. La raison n’est peut être pas tout à fait innocente, car l’EP a les faveurs de nombreux professionnels du milieu musical. Il constitue une carte de visite idéale pour un groupe. Moins complexe à digérer qu’un album pour prospecter, moins frustrant qu’un single, il offre la longueur idéale d’un échantillon à la fois suffisamment long pour donner envie sans pour autant tout dévoiler. Born Idiot n’a, en tout cas, pas ménagé ses efforts, offrant cinq chansons particulièrement réussies à travers ce Coco Trip.

Continuer « Born Idiot, Coco Trip (autoproduit) »

Catégories livresÉtiquettes , , ,

Pascale Ogier, ma soeur, Emeraude Nicolas (Editions Filigranes)

Pascale Ogier
« Pascale Ogier, ma soeur » d’Emeraude Nicolas (Editions Filigranes)

Regard d’acier, d’acier fragile où se reflètent ombrages et lumières sans disgrâces. Dans l’iris, l’éclat morne d’une vie trop courte ; on en demande toujours trop au regard. Souvent porteur d’une interaction vive, le regard est un témoin du secret. Le regard de Pascale Ogier que l’on fixe sur la couverture de ce beau livre est orné d’une patine d’or sur fond noir. Dorures d’une icône et arrière-plan étalé de sombre pour signifier une noirceur digne et une tristesse d’absolu. Style prononcé d’une époque où les colonnes antiques venaient se fendre sous des néons criards ; entre les rires et les excès, les maladies ne s’annonçaient pas et emportaient les jeunes gens, durement. Le romantisme se cajolait de nappes synthétiques. Elli et son menton anguleux de porcelaine ondulait sa grâce entre les mélodies glacées d’un Jacno, fringuant de son allure aristocrate et décatie. Imparable jeunesse burinée de beautés sans crevasses, et juste cernées comme il faut.

Continuer « Pascale Ogier, ma soeur, Emeraude Nicolas (Editions Filigranes) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , , , , ,

Accident, Dernier Voyage (Little John)

Accident n’avait pas donné suite à son premier essai publié en 2010. Huit ans plus tard, les cousins Jérémy Monteiro et Laurent Maudoux lui assurent enfin une suite  à travers un Dernier Voyage. L’EP est publié par un nouveau label issu, comme quelques autres du terreau fertile de l’indépendance française, d’un très bon blog : Little John’s Pop Life.

Continuer « Accident, Dernier Voyage (Little John) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , ,

Irmão Victor, Irmão Victor (Pop Superette)

Irmão VictorIl aura donc fallu quelques mois avant d’oser traduire en paroles les sentiments de fascination et d’instabilité éprouvés à la découverte de ce premier album composé par le multi-instrumentiste brésilien Marco Benvegnù et publié dans nos contrées par l’entremise salutaire de Pierre Sojdrug, déjà aperçu dans les pages de Section 26. Comment rendre compte, en effet, de la profusion stylistique et de l’infinie liberté qui imprègnent cet Objet Musical Mal Identifiable sans les réduire à une liste de références académique et fastidieuse qui n’en restituerait que superficiellement la richesse ? Continuer « Irmão Victor, Irmão Victor (Pop Superette) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , ,

Thomas Pradier, Où cette histoire nous mènera (Lunadelia Records)

Où cette histoire nous mènera ? C’est la question que j’aurais dû poser à Thomas Pradier quand je l’ai croisé le mois dernier à Strasbourg, alors qu’il fumait tranquillement une cigarette après un concert où il œuvrait à la basse (une réédition de la fameuse Höfner Violin en bandoulière, les détails ont une importance) dans un backing band tranquille. Tout de vert vêtu, dans une belle veste aux motifs mexicains brodés, l’élégant jeune homme, mèche blonde et yeux bleu-clair, porte avec modestie une classe certaine, et parle de peu de mots, avec douceur. Continuer « Thomas Pradier, Où cette histoire nous mènera (Lunadelia Records) »

Catégories livresÉtiquettes , , , , ,

Krautrocksampler, Julian Cope (Headheritage/Kargo & l’éclat)

KRAUTROCK Special

La Bible, pas celle achevée d’imprimer par Gutenberg et Pierre Schöeffer à Mayence en 1455, non. Mais la bible fondatrice pour les amateurs du genre, assurément. Rien d’étonnant à ce que ce soit en 1995 que l’ex-Teardrop Explodes Julian Cope ait publié cet indispensable petit guide d’initiation à la grande Kosmische Musik qui fait encore référence aujourd’hui, même si la caverne des archives est si vaste qu’on y découvre encore des tas de choses d’importance.
Si les inusables noms de Can, Faust, Neu! ou Kraftwerk étaient déjà sur toutes les lèvres suite à l’avènement du post-rock, et au préalable grâce aux valeureux passeurs que furent Steven Stapleton (Nurse With Wound), Robert Hampson (Loop), Sonic Boom (Spacemen 3), Tim Gane (Stereolab), Barney Sumner (New Order), Jim et William Reid (Jesus And Mary Chain)*; ceux d’Amon Düül (1 et 2), de Popol Vuh, d’Ash Ra Tempel ou des débuts de Tangerine Dream renvoyaient à des souvenirs frontaliers pas nécessairement glorieux.

Continuer « Krautrocksampler, Julian Cope (Headheritage/Kargo & l’éclat) »