Catégories mixtapeÉtiquettes , , ,

Mixtape Section26 #2 : Stereo Total

Amour électrique transfrontalier, surf synthétique franco-allemand, garage rock sur 8-pistes fait à la maison, Stereo Total excelle dans tout ça et bien plus encore depuis près de 20 ans. Le tandem – couple à la ville Françoise Cactus et Brezel Göring aiment les machines chinées aux puces et les instruments pour enfants, et leur 12ème album Ah ! Quel Cinéma ! (bandcamp ci-dessous, chez Tapete Records) en est une preuve scintillante de plus, toutes mélodies entêtantes dehors, qu’elles soient traits d’humour ou histoires d’une vie pas toujours rose. Pour nous, pas de longs discours, ils nous ont livré une mixtape dans les règles de l’art, en deux faces, avec des commentaires au micro pour chaque morceau, et une sélection rutilante de leurs morceaux préférés. Ich liebe dich, Stereo Total.

Continuer « Mixtape Section26 #2 : Stereo Total »

Catégories interviewÉtiquettes , , , ,

Hot Chip – Le Grand Bain

Hot Chip
Hot Chip / Photo : Ronald Dick

Septième album pour le quintet le plus nerd, le plus addictif sur scène, le plus crossover de la dance music anglaise. Un titre qui sonne comme une messe hippie (A Bath Full Of Ecstasy), et désarme comme toujours par son trop plein d’amour, sa mélancolie euphorique, et son single (Hungry Child) à épingler à la liste des morceaux qu’on chante à tue-tête lors de leurs concerts. En porte-parole, la tête (Alexis Taylor, cette fois-ci décoloré et multi-recoloré), et les jambes (Joe Goddard, implacable machine à danser) nous parlent de synthés vintage, de remise en question, d’innocence neu-neu, de Brexit, et évidemment du talent infini de Philippe Zdar, co-producteur de ce disque sorti hier, le lendemain de sa tragique disparition. Un entretien réalisé il y a quelques semaines à Paris, quelques jours après leur flamboyant concert au Trabendo. Continuer « Hot Chip – Le Grand Bain »

Catégories chronique anniversaireÉtiquettes , ,

10 classiques de Warp Records

Les 30 ans d’un des plus grands labels électroniques

WXAXRXP X NTS

Fondé en 1989 à Sheffield, Warp Records s’est imposé au fil des ans comme l’un des meilleurs labels indépendants au monde, spécialisé dans une electronica exigeante et inventive, mais pas seulement. Petite sélection idéale à l’occasion de leur anniversaire, fêté en grandes pompes avec trois jours de mix non stop, composé en grande partie d’inédits, sur la webradio NTS ce week-end.

Continuer « 10 classiques de Warp Records »

Catégories À écouter, playlistÉtiquettes , , , , , ,

La touche Zdar (1993/1996)

Si Philippe Zdar (1967-2019) a débuté sa carrière très tôt dans les studios en tant qu’ingé son, il a largement contribué, avec Etienne de Crécy ou Boom Bass, à forger ce son house défini à Paris au début des 90’s, juste avant la déferlante Daft Punk avec Homework en 97. Tant de morceaux introuvables en streaming… Voici une petite playlist concentrée sur cet aspect de sa production entre 1993 et 1996, soit celle de Motorbass, quelques temps avant Cassius et en parallèle à ses productions downtempo sous le nom de La Funk Mob.

Catégories playlistÉtiquettes , , , ,

Playlist Expo Electro 1/3 : Pionniers & Pionnières par Jean-Yves Leloup

Exercice périlleux mais défi relevé pour Jean-Yves Leloup, commissaire de l’exposition Electro, qui a présenté le fruit de deux années de travail au public de la Philharmonie de Paris. Un parcours qui prend le parti de s’éloigner des quelques balises chronologiques plantées en ouverture pour s’aventurer vers des zones plus sensorielles, aux recoins lumineux et aux souvenirs diffus. Nous lui avons demandé de choisir quelques titres emblématiques placés le long de ce chemin, dont voici une première boucle temporelle : celle des prémices il y a presque un siècle, des expérimentations, de la recherche, puis des premières créations, dans les années 70.

Catégories selectoramaÉtiquettes , , , ,

Selectorama : Zombie Zombie

Zombie Zombie
Zombie Zombie / Photo : Marco Dos Santos
Dans les dix premières minutes du film, pas de musique, ni de générique. Tout juste des ondes, des fréquences extrêmement basses viennent souligner le malaise. Le suicide d’un professeur, en pleine classe. Ce sont les premiers instants du film de Sébastien Marnier, L’heure de la sortie, à l’affiche dès aujourd’hui. Selon le réalisateur, la bande originale confiée au trio parisien Zombie Zombie « devait à la fois convoquer des forces telluriques, accompagner le dérèglement du monde et incarner la crise existentielle que traverse le personnage principal ». Mission accomplie. Si ce n’est de loin pas la première fois qu’ils s’adonnent aux musiques de film (Loubia Hamra de Narimane Mari, Irréprochable, premier film du même Sébastien
Marnier ou encore Zombie Zombie plays John Carpenter et leur soundtrack pour Le Cuirassé Potemkine lors d’un festival la même année), ils ont cette fois eu l’idée de génie de demander à une chorale d’enfants d’interpréter Free Money et Pissing in a river de Patti Smith, et conféré à leurs synthétiseurs un climat anxiogène d’un grande beauté. Excellente raison pour leur demander de nous livrer leurs bandes originales préférées dans ce selectorama spécial.

Continuer « Selectorama : Zombie Zombie »

Catégories livres, selectoramaÉtiquettes , , ,

Selectorama : Jean-Yves Leloup

Jean-Yves Leloup, Techno 100, Le mot et le reste
Jean-Yves Leloup / Photo : Lou Chaussalet

RadioMentale, Global Techno, Happy Hour ou Audio, des titres qui rappelleront sans doute quelques grands moments de Radio FG à ceux qui commençaient à s’intéresser aux musiques électroniques au tout début des années 90, à un moment où les ondes étaient l’un des rares moyens de se tenir au courant. Jean-Yves Leloup fut un temps rédacteur en chef de la station parisienne, tâche qu’il assura aussi dans les colonnes de l’un des rares magazines dédiés au genre dans les années 90 : le précurseur Coda, bien avant les titres actuels auxquels il lui arrive aussi de collaborer. Il a également été l’un des premiers à tracer un lien entre art vidéo, art contemporain et techno à travers quelques expositions, et en prépare actuellement une prochaine pour le printemps 2019 laconiquement nommée Electro, à la Philharmonie de Paris. Cette rentrée marque aussi la sortie de Techno 100 chez Le Mot et le Reste, ouvrage somme sur les disques essentiels de la dernière révolution musicale -entre tubes, raretés et nouveautés -, qui connait une étourdissante seconde jeunesse depuis quelques années. A cette occasion, un Selectorama à forte puissance rythmique, où Leloup nous livre dix morceaux phares, parmi ses préférés. Continuer « Selectorama : Jean-Yves Leloup »

Catégories track-by-trackÉtiquettes , , , ,

Low’s « Double Negative » by Jonathan Caouette

Jonathan Caouette

After 25 years as a band, Low have reached a new high. With theit formation, the married couple Alan Sparhawk and Mimi Parker broke new ground, bringing unparalleled slow and sad intensity to every note. And yet, Double Negative (Sub Pop), their latest album, is their most radical work, underlining the fact that the band is going through a full-scale metamorphosis. They teamed up with producer B. J. Burton (Bon Iver, Lizzie, and Francis and the Lights) to make an excruciatingly minimal, bare and powerful album. I discovered Low fourteen years ago thanks to Tarnation, by Jonathan Caouette, a mind-blowing and unforgettable documentary made in 2003. Back then, the band had already produced some of its most beautiful albums. For this first autobiographical home movie edited on IMovie, the filmmaker displayed intimate and tragic snippets of his life. His whole life was laid bare through the prism of his mother’s struggle with mental illness and the exploration of his sexual identity. His experience was recorded with a hypnotic mixture of snapshots and Super-8 videos sometimes sourced from his childhood. The soundtrack to these haunting images was beautiful. It featured Lisa Germano, the Cocteau Twins, Mavis Staples, Marianne Faithful and the Magnetic Fields. It also included three Low songs (Laser Beam, Embrace and Back Home Again), which appeared symbolically in the first and final frames, as well as in the middle of the film. When I first listened to Double Negative, I immediately thought of Jonathan Caouette, wondering how he would have reviewed this album. Here is his answer. Continuer « Low’s « Double Negative » by Jonathan Caouette »