Essaie de comprendre 1/8

Échantillons d’une histoire du label Lithium, prélevés dans l’édition spéciale du fanzine Langue Pendue #11, Les Années Lithium

Il y a deux ans et demi, j’ai sorti un numéro de mon fanzine sous-titré, un peu pompeusement, Les Années Lithium. L’idée de rendre hommage à ce label, Lithium (1991-2003), était très importante pour moi, et ce, pour deux raisons :

– parce qu’à l’époque, j’entendais enfin des gens de ma génération qui me parlaient, à moi, sans filtre (style, langue). J’ai ainsi eu, sur le moment, la chance de pouvoir vivre intensément des sorties de disques qui m’ont impressionné (La Fossette, le #3, Mon cerveau dans ma bouche) et d’assister à des concerts de Dominique A, bien sûr, mais aussi de Peter Parker Experience (dans le sous-sol d’un restaurant kebab ou à l’Arapaho à Paris), de Lucievacarme, Mendelson, Diabologum, Françoiz Breut (tous à Colmar), d’Expérience (à la Laiterie de Strasbourg), de Programme (à Ososphère, toujours à Strasbourg)… 

– parce que bien au-delà de cette explosion générationnelle et de la simple nostalgie qui pourrait en découler, le label, malgré sa fermeture vers 2003, a continuellement alimenté mon rapport à la musique, m’a interrogé jusqu’à aujourd’hui, notamment sur l’expression en français, qui est au cœur de Langue Pendue et de Groupie. Une question qui reste centrale dans les textes que j’écris aussi pour Section 26 où j’ai toujours le plaisir de découvrir les nouvelles aventures – et d’en rendre compte parfois – de Superbravo, La Fresto, Michel Cloup, Mocke, Bertrand Betsch, Nicolas Paugam, Institut... Tous, jeunes musiciens en devenir, sont passés par la maison (de disque) fondée par Vincent Chauvier.

En mai 2021, sortira donc la version augmentée des Années Lithium qui, j’espère, racontera au mieux, à travers de nombreux entretiens menés ces deux dernières années, à travers la collecte de photos inédites et de documents d’archives à redécouvrir. D’ici mai, je vous présenterai ici Essaie de comprendre (titre emprunté à Lucievacarme), 8 petits modules, résumés du magma accumulé : extrait de chronique, d’entretien suivi à chaque fois d’une playlist thématique, Hit Hit Hit (titre emprunté à Oslø Telescopic) et d’une anecdote de Philippe Dumez.

 


Essaie de comprendre 1/8

Ce mois-ci, c’est le trentième anniversaire de la naissance de Lithium, tout simplement. En mars 1991, en effet, sortait le premier disque du label, Normless par Greenhouse. Disque rayé des tablettes de l’Histoire, négligé, Normless est l’œuvre d’un groupe dont on se demande souvent s’il n’était pas juste l’émanation fantasmatique d’un label en train de naître. Cette première référence présente une sorte de pop à mi-chemin entre college rock et fixette sixties un peu inoffensive (les chœurs, la guitare aigrelette, la batterie tambourin…). C’est l’entreprise d’un groupe de Leeds, Greenhouse, formé par John Parks après son départ des Wedding Present, où il officiait surtout comme « technicien » (il raconte ici, semi amusé, semi agacé, le nombre de fois où il devait changer les cordes cassées par David Gedge et ses sbires). Un disque pour brouiller les pistes ou pour poser les bases (mouvantes) du label ?


Hit Hit Hit 1/8 : 6 voix de femmes

1. Diabologum, Tannis Root

2. Delaney, Une musique tragique

3. Lucievacarme ft Kim Gordon, Kelly Kiss
4. Candle, Burning Blind

5. Françoiz Breut, Fiasco

6. Holden, Mirna Minkoff


Je me souviens de Lithium…

Une anecdote de Philippe Dumez

“Je me souviens du soir où Bernard Lenoir commence son programme par une sorte de mambo au ralenti chanté en français et traversé par un solo de guitare qui rappelle Joy Division. Le chanteur s’appelle Dominique A, la chanson Va-t’en. L’onde de choc est tellement importante chez les auditeurs que Bernard Lenoir rediffuse le morceau à la fin de l’émission.”


Les Années Lithium, Langue Pendue n°11. Sortie : mai 2021

 

6 réflexions sur « Essaie de comprendre 1/8 »

  1. MERCI RENAUD SACHET pour cet article
    tout ce qui me parlera de près ou de loin d’Arnaud Michniak, de Michel Cloup , Dominique A , Pascal Bouaziz ,Fredo Roman et de tant d’autres…sera le bienvenu

    1. Bonjour si cela vous intéresse j’ai quelques anecdotes sur ces fameuses années
      J’étais à l’époque sur Nantes
      J’ai enregistrer et trainé pas mal de temps au garage hermétique
      Je prendrai du plaisir d’évoquer tout ça
      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *