Catégories mixtapeÉtiquettes , ,

Le club du samedi soir #22 : Children Of The Night

Children Of The Night playlist spécial Halloween d'Elsa Kuhn et Pauline Nunez

Et voilà que nous sommes déjà au mois de novembre avec ses nuits plus longues et plus froides propices aux rêves ténébreux. Avec l’hiver à l’orée, notre environnement tout à coup se transforme et notre soleil du jour devenant plus rare, il nous mène à fantasmer créatures et démons peuplant les ombres nouvelles de la nuit. Cette nuit justement, c’est le rituel qui fête ce passage qu’on appelle Toussaint ici, Halloween ailleurs ou qu’on appelait Samhain encore autrefois. En d’autres temps un peu plus récents, Bram Stocker faisait, au milieu des cris de loups et des ululements de chouettes, s’annoncer son célèbre comte Dracula au pauvre Jonathan Harker comme ceci : « Listen to them — children of the night. What music they make. »

Une musique inquiétante car interprétée par l’esprit comme telle, orchestrée par de déviants aristocrates ou bien par nos musiciens favoris et c’est sous cette houlette qu’Elsa Kuhn il y a quelques jours me dit : « Viens on fait une playlist de toutes choses sorcières et magiques ! 13 titres chacune, un nombre parfait ! ». Alors nous voici à deux — chapeaux et balais réunis — pour vous proposer de notre chaudron commun une concoction faite de nos petites musiques de nuit préférées que nous espérons à la fois vénéneuses et délicieuses. Attention, la potion est éclectique : de son grimoire savant, Elsa nous propose des charmes élégants allant du fameux Nosferatu post-rock de Slint à la transe des zombies politiques de Fela Kuti en passant par les guitares ensorcelantes d’Opal et quelques bizarreries 60’s telles que Steve King, et quant à moi, telle une araignée facétieuse, j’y ai jeté quelques curieux chats noirs (Broadcast, Pink Floyd) accompagnés des vocalises de quelques-unes de mes prêtresses préférées (Kate, Siouxie, Tori & Jenny). Dans un éclat de rire diabolique malgré tout bienveillant, nous disparaissons dans un nuage de fumée ! Bonne écoute !

TRACKLIST

Prélude : Bela Lugosi, Dracula (Tod Browning, 1931)
Elsa Kuhn
1. Opal, Magick Power (Happy Nightmare Baby, 1987)
2. Sonic Youth, Death Valley 69 (Bad Moon Rising, 1985)
3. Slint, Nosferatu Men (Spiderland, 1991)
4. Sebadoh, Vampire (Smash Your Head on the Punk Rock, 1992)
5. Daniel Johnston, Casper the friendly ghost (Yip/Jump Music, 1983)
6. The Dream Syndicate, Halloween (The Days of Wine and Roses, 1982)
7. The Fall, I’m a mummy (Levitate, 1997)
8. Fela Kuti, Zombie (Zombie, 1977)
9. Roky Erickson And The Aliens, Night of the vampire (Roky Erickson And The Aliens, 1980)
10. Steve King, Satan is her name (Single, 1962)
11. The Dentists, I’m not the devil (Some People Are On The Pitch They Think It’s All Over It Is Now, 1985)
12. Adam & Eve, The Witch (Paradise Of Sounds, 1969)
13. The Chills, Ghosts (Brave Words, 1987)
Interlude : Vargtimmen (L’Heure du loup, Ingmar Bergman, 1968)
Pauline Nuñez
1. MGMT, Lady Dada’s Nightmare (Congratulations, 2010)
2. Broadcast, Black Cat (Tender Buttons, 2005)
3. Kate Bush, Waking The Witch (Hounds Of Love, 1985)
4. Tori Amos, Raining Blood (Strange Little Girls, 2001)
5. Black Sabbath, Black Sabbath (Black Sabbath, 1970)
6. Pink Floyd, Lucifer Sam (The Piper at the Gates of Dawn, 1967)
7. Jocelyn Pook, Masked Ball (Flood, 1999)
8. Jenny Hval, Female Vampire (Blood Bitch, 2016)
9. The Stranglers, Waltzinblack ((The Gospel According To) the Meninblack, 1981)
10. Siouxie and The Banshees, Spellbound (Juju, 1981)
11. Ariel Pink’s Haunted Graffiti, Early Birds Of Babylon (Mature Themes, 2012)
12. Cass McCombs, Buried Alive (Wit’s End, 2011)
13. Paul Giovanni, Willow’s Song (The Wicker Man Soundtrack, 1973)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *