Catégories hommageÉtiquettes , ,

Broken Dreams Club

Disparition à 38 ans de l’américain Chet « JR » White

Chet « JR » White
Chet « JR » White
Pour tout vous dire, je n’y ai pas cru. C’est Christophe Basterra qui a annoncé la nouvelle – « C’est un matin si triste … » – en relayant les mots, plus tristes encore, de Christopher Owens. Alors, quand Christophe m’a demandé si je pouvais écrire quelques lignes, je me suis souvenu de ce texte, écrit il y a des années où il est question de pop, d’amour. Et de Chet « JR » White.

Girls : Chet « JR » White et Christopher Owens
Girls : Chet « JR » White et Christopher Owens
Avec une discographie famélique, Girls aura balayé de son génie, et avec une sensibilité rare, toute la pop (du moins la mienne) de ces cent dernières années. Des mélodies imparables – je pense à Lust For Life, Honey Bunny, Laura -, des arrangements lumineux – le EP Broken Dreams Club – , les chansons de Girls auront réveillé mon cœur d’adolescent, endormi depuis bien trop longtemps. Dans nos vies, nous avons tous un idéal, féminin, masculin, que bien souvent, nous ne ne rencontrons jamais et en musique, qui est la vie, c’est la même chose, on a tous l’image du groupe idéal. Après avoir rencontré des milliers de groupes, écouté autant de disques, j’avais trouvé en Girls mon groupe idéal. Alors à la question, quel est ton groupe préféré, quand j’ai répondu Girls, j’ai vu qu’elle avait été surprise.

« Qu’est-ce qu’ils ont de spécial Girls ? »

« Ce qu’ils ont de spécial ? Déjà, ce nom, Girls. Tu es d’accord, c’est quand même, avec Suicide, le nom de groupe le plus fantastique de l’histoire de la musique ! »

« Tiens, je croyais que c’était I Love You But I’ve Choosen Darkness ? Décidément, tu changes d’avis tous les jours. D’autres choses ? ». Je me contredisais souvent, oui, mais je me défendais avec mauvaise foi. Toujours.

« Je t’ai dit ça ? Je ne m’en souviens pas. Revenons à Girls. Ils ont eu l’idée géniale d’appeler leur premier album, Album. »

« Girls. Album. Je ne vois pas où est le génie là-dedans. Quoi d’autre ? »

« Girls a écrit les mélodies les plus belles qu’il m’ait été données d’entendre en réussissant le mariage improbable de l’élégance anglaise et du soleil californien.»

« Intéressant. Et, c’est qui Girls ?»

« Girls, c’est Christopher Owens and Chet “JR” White. Comme les plus grands, ils sont deux. Comme Lennon et Mc Cartney, Bacharach et David, Don et Phil Everly, Hart et Rodgers, Tennant et Lowe, Penn et Oldham, Roméo et Juliette »
« Adam et Eve aussi. » Elle s’était mise à rire. Moi aussi. Ça faisait très longtemps que nous n’avions pas ri ensemble.

« Comme ça, ils sont deux. C’est un duo alors non ? »

« Non, un groupe »

« Et c’est quoi la différence ? »

J’étais coincé. Mince, je n’y avais jamais pensé. Que répondre à ça ? Vite, une fulgurance.

« Un duo, c’est souvent mauvais. »

Où avais-je trouvé pareille réponse ? C’était une nouvelle théorie qu’il me fallait développer mais là, j’étais à court d’arguments, il fallait que je passe à autre chose. C’est elle qui, sans le savoir, venait de me sauver.

« Tu me passes un de leurs disques ? »

« Avec plaisir. Je vais commencer avec celle par laquelle tout est arrivé. Cette chanson, c’est d’une chanson dont je parle, elle s’appelle Laura, car comme tous les grands, ils ont une grande chanson avec un prénom de fille. »

J’écoutais Laura. Je la regardais elle. Elles étaient encore plus belles quand elles étaient ensemble. Car la vie, c’est comme la pop et la pop c’est comme la vie, c’est toujours plus beau à deux.

« Et Girls alors, que deviennent-ils ? »

« Aujourd’hui, Girls s’est séparé, Christopher Owens s’étant lancé dans une carrière solo, plus ou moins, curieuse et Chet Jr White, je ne sais pas trop ce qu’il devient. »
« Tu es triste ? »

« Je ne suis pas triste non, car Girls n’aura pas eu le temps de me décevoir. »

Et moi ? Est-ce que je la décevrai un jour ?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *