Catégories billet d’humeur, chronique rééditionÉtiquettes , , , , ,

Le flou et la transparence

Lawrence, Felt
Lawrence, captation d’image extraite d’une vidéo YouTube de Felt « Why Do I Cry » (Live London 04/12/1985)

De même que Bernard Noël a jadis postulé qu’il y avait l’écriture du voile et celle du dévoilement, de même on peut dire qu’il y a deux façons de produire un disque : la réaliste, la non réaliste. L’une vise à donner l’illusion que les musiciens sont dans la pièce, l’autre que la musique ne vient pas d’instruments joués, mais d’un « quelque part » qui serait comme le rêve de la chanson soudain magiquement rendu à notre oreille : ainsi de la lumière sur une toile de Turner, qui paraît sans rapport avec la réalité matérielle des pinceaux… Continuer « Le flou et la transparence »

Catégories playlist

Les jours où le soleil se couche à 17 heures.

Les gens rouspètent, soufflent, s’impatient. Vivement le printemps… Ah bon ? Le printemps ne serait pas grand chose sans l’hiver. Sans ces jours qui semblent passer en accéléré tant le soleil disparait aussi vite qu’il était venu. Mais quand la nuit s’installe, c’est autre chose. Le temps attend – quoi, on ne sait pas ou l’on ne veut pas savoir. L’hiver, ce n’est pas une saison en enfer. C’est une saison où certaines chansons prennent une autre dimension. Une saison où les rêves attendent d’être vécus… Une saison où il faut (savoir) prendre le temps. Et en musique, c’est toujours mieux. Toujours.

Catégories chronique rééditionÉtiquettes , , ,

Spectrum, Highs, Lows, and Heavenly Blows (Silvertone Records)

SpectrumL’impact de Spacemen 3 n’est aujourd’hui plus à démontrer. Celui de ses suites et projets parallèles non plus, qui, de Spiritualized (Jason Pierce) à Experimental Audio Research, en passant par The Darkside ou Slipstream, n’ont pas manqué d’incarner à la perfection un certain underground noise planant et space rock ‒ véritable chaînon manquant entre un axe The Jesus and Mary Chain / My Bloody Valentine et tout un pan avant-rock US (Jim O’Rourke, Tortoise , etc). Continuer « Spectrum, Highs, Lows, and Heavenly Blows (Silvertone Records) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , ,

Stimulator Jones, Exotic Worlds And Masterful Treasures (Stones Throw)

Esthétique Super 8, couleurs pastels délavées par le soleil, le vidéoclip de Give My All, de l’américain Stimulator Jones (chez Stones Throw) exhale la Californie de toutes les pores de sa peau hâlée. Le groove, tout aussi indolent, finit de nous convaincre que ce jeune homme habite quelque part entre San Diego et Los Angeles… Continuer « Stimulator Jones, Exotic Worlds And Masterful Treasures (Stones Throw) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , ,

Joseph Fisher, Chemin Vert (Microcultures)

Joseph FisherQuand un musicien dépasse la quarantaine – le temps passe vite, me répétait ma grand-mère – plusieurs chemins s’ouvrent alors : se reposer sur ses lauriers et refaire pour la cinquantième fois le même disque, explorer inlassablement tous les autres moyens d’expression et loisirs créatifs qui s’offrent à lui (cinéma, peinture, poterie, couture), ou raccrocher les gants pour balancer ses avis éclairés sur les réseaux (à propos d’autotune, de la pop française, du rap, de Macron…) Il peut aussi se décider à sortir un premier disque, comme ça, pour le plaisir, mais pas que, parce que l’urgence peut se ressentir à tout âge, pas sous la même forme qu’à 17 ans, c’est sûr, mais pas moins puissante. Continuer « Joseph Fisher, Chemin Vert (Microcultures) »

Catégories interviewÉtiquettes , , ,

Trier sélectif

Joachim Trier
Joachim Trier et Nicolas Plommée / Photo : Hannah Molin Delafosse

La quarantaine juvénile, le réalisateur norvégien Joachim Trier s’enflamme comme au premier jour à l’évocation de sa découverte 35 ans plus tôt du Planet Rock d’Afrika Bambaataa & Soulsonic Force. Sa passion de la musique, et plus précisément de celle à l’honneur dans Section26, n’est évidemment pas exclusive parmi les cinéastes contemporains. Mais votre serviteur avait beau avoir retenu le “bon goût” évident de la B.O. d’Oslo, 31 août, le film qui l’a fait connaître en France en 2012, c’est bien la vision ultérieure du précédent Reprise, rebaptisé ici Nouvelle Donne, son premier long-métrage, qui mettait la puce à l’oreille. Tant de signaux aussi ostensibles ne sauraient être innocents : il ne s’agit plus de (se) donner un genre et adopter une pose “rock”. Joachim Trier sait de quoi il retourne, et ses personnages en train de courir en t-shirt Joy Division dans un parc, en train d’échanger dans un salon où peuvent être distinguées pochettes des Smiths comme des Cramps et capables de reprendre en chœur un refrain obscène en norvégien lors de concerts “pour de faux” paradoxalement plus vrais que nature, sont faits du même bois que vous et moi. Norvegian Wood indeed. Continuer « Trier sélectif »

Catégories festivals

BBMIX 2018 : America Endless

Endless Boogie

Toujours là, toujours là-bas (au bout de la ligne 9, arrêt Marcel Sembat), toujours vivant, toujours vital. On ne saurait mieux résumer l’exigence sans faille du BBMix festival protéiforme pour lequel notre attachement de cœur reste absolu depuis maintenant quatorze ans. Si l’ouverture ce vendredi soir proposera une soirée essentielle autour du label Saravah avec des rencontres scéniques attendues entre le vétéran Areski et une certaine frange débraillée (Borja Flames, ARLT, The Recyclers) des musiques franches d’ici, et que le dimanche soir promet son lot de frissons dystopiques avec entre autres Evan Crackshaw & The Dead Mauriacs, c’est sur l’impeccable buffet chaud-froid du samedi que nous allons arrêter notre attention, si vous le voulez bien. Quels deux plus grands opposés pouvait-on proposer, entre les tueurs à sang chaud Endless Boogie et les espions venus du froid Pan•American ? Cette affiche bien innervée résume à elle seule, le sautillement qui nous étreint à nous rendre, malgré les frimas, dans l’antre cosy du BB Mix. Et ce, depuis toujours, un coup d’œil à l’historique de la programmation suffira à nous faire cligner le panonceau « meilleur concert de ma vie » à plusieurs reprises (The Raincoats, Swans, Young Marble Giants, pour n’en citer que trois). Continuer « BBMIX 2018 : America Endless »

Catégories portraitÉtiquettes , , , , ,

Fontaines D.C. – L’oasis

Fontaines D.C.
Fontaines D.C. / Photo : Deborah Sheedy

Depuis combien de temps un groupe de rock n’avait-il pas ainsi retenu notre attention ? Rien de neuf pourtant sous le soleil intermittent de Dublin, juste cinq jeunes hommes âgés de 22 à 24 ans réunis dans Fontaines D.C., en équilibre entre bruit post-punk et pop mélodique, avec un chanteur charismatique jusque sur scène, pour faire du groupe l’une des révélations de l’année 2018, avant un premier album l’an prochain. Continuer « Fontaines D.C. – L’oasis »