Catégories mixtapeÉtiquettes , , , ,

I Like 2 Stay Home #19 : Austin, Texas

Un mix thématique par jour à écouter en temps de confinement.

J’ai découvert Austin en 2014, lorsque j’ai débarqué à Paris et commencé à fréquenter ses salles de concert. Les personnes que j’y rencontrais rêvaient toutes d’un même festival : l’Austin Psych Fest [depuis renommé LEVITATION]. Né un an plus tôt à l’initiative de The Black Angels, l’événement affichait une programmation démentielle, digne de cette ville qui fut, dans les années 1960, l’un des berceaux du mouvement psychédélique avec des groupes comme 13th Floor Elevators. Nous écoutions les playlists du festival, et épluchions la discographie de chaque groupe inconnu à l’affiche. Ceux qui avaient eu la chance de visiter la capitale texane en parlaient comme d’un eldorado musical. L’image n’était peut-être pas si fantasmée puisqu’en 1991, la ville de Daniel Johnston et Roky Erickson, la plus dotée en scènes de concert par habitant de tous les États-Unis, s’auto-proclamait « live music capital of the world » ; une formule restée en usage.

Si du LEVITATION je ne connais toujours que la – très réussie – déclinaison française, organisée chaque année à Angers, j’ai eu l’occasion, ces deux dernières années, d’ôter Austin de ma bucket list. J’ai connu la chaleur des soirées austinites, arrosées de Lone Star aux tables des immenses terrasses des lieux de fête. Les guirlandes lumineuses qui ornent la ville entière, et la douce euphorie qui se dégage du Red River District, où se concentrent les salles les plus mythiques (Mohawk, Stubb’s, Empire, Barracuda…). Les lumières d’Austin se sont éteintes il y a quelques semaines déjà, à l’annonce de l’annulation du rassemblement culturel South By Southwest (SXSW), qui depuis plus de 30 ans attire au mois de mars des visiteurs venus du monde entier [un très beau reportage photo en rends compte ici]. En attendant qu’elles se rallument, projetons-nous à l’arrière d’un pick-up en écoutant une sélection – personnelle et peu exhaustive – des groupes qui font aujourd’hui la richesse de ce coin bien à part du Texas.

Austin, TexasTRACKLIST

01. Jordan Moser, Long Night
02. Jess Williamson, Wind On Tin
03. RF Shannon, Angeline
04. Twain, Royal Road
05. Hovvdy, Sudbury
06. Hidden Ritual, No Friend
07. Holy Wave, Sir Isaac Nukem
08. Blushing, Tether
09. Nevil, 5 Year Warranty
10. Chronophage, Double Suicide
11. Annabelle Chairlegs, For No One Else
12. The Rotten Mangos, Couldn’t Find A Word
13. Lake Of Fire, Mercy Of The Worm
14. Being Dead, Hot Car
15. Dorio, Shortcuts
16. Nolan Potter’s Nightmare Band, Seahorse Retreat
17. Molly Burch, To The Boys
18. La Paz, The Breeze
19. Jesse Woods, One And Only
20. Harlem, Queen Of Mosquitos
21. Ben Ballinger, Miss America
22. Little Mazarn, Vermont
23. Pale Dian, Evan Evan
24. Ringo Deathstarr, Frisbee
25. Christian Bland And The Revelators, Blue Glue
26. The Black Angels, I’d Rather Be Lonely

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *