Catégories billet d’humeurÉtiquettes , , ,

Providence

Impressions sur le nouveau titre de Chevalrex sorti aujourd’hui.

Pochette du prochain album de Chevalrex, “Providence” (Objet Disque / Vietnam) à paraître en 2021.

C’est un printemps où la lenteur se mêle à l’impatience, c’est un printemps où les corps restés longtemps captifs n’aspirent qu’à retrouver la rue à nouveau vivante, les visages souriant à l’ombre des terrasses, les silhouettes dansantes dans la nuit qui descend. C’est un printemps pour se rencontrer et se plaire, et laisser derrière nous ce qui déborde de colère et de haine, c’est un joyeux recommencement. C’est un printemps qui ressemble déjà à l’été où le soleil s’applique à nous réchauffer le cœur et nous piquer les yeux, où le thermomètre affole la température de nos peaux d’un désir caniculaire. C’est une chanson qui s’écoute en boucle, une chanson qui nous tourne autour, une chanson sucrée et obsédante. C’est l’histoire de l’amour qui débarque soudain et qui nous prend par la main et par surprise. C’est beau, c’est si beau, on ne le sait pas encore et pourtant c’est déjà là.  La providence donc, la chance, le jeu de l’amour et du hasard, on en revient toujours au même endroit : existe-t-il seulement autre chose qui vaille la peine qu’on se tourne autour ? Comme je bouge lorsque tout bouge autour de toi, c’est le mouvement permanent, une danse, la chorégraphie des corps dans les draps du destin, les épidermes qui collent parce qu’il fait bien trop chaud, le vin qui coule dans la gorge et qui donne du goût aux baisers, un goût inespéré. En un instant j’ai su que c’était toi, et alors plus rien n’est comme avant, dès les premières notes cela sonne juste, dès les premières notes le cœur bat plus fort, en un instant ça revient, comme si cela n’avait jamais disparu, c’est toujours un peu la même histoire, mais en mieux, plus vibrante, plus lumineuse. Il est question de métamorphose, d’enfance, de rêve, d’incendie imaginaire qui nous monte aux joues et nous brûle, un ciel rouge et inconnu s’ouvre à moi, et cette envie de plonger, d’y plonger entièrement. C’est un nouvel horizon, une ligne claire où tout se rejoint, ça fait tellement longtemps que nous n’avons plus nagé et cette chanson c’est ça, c’est un ciel infiniment bleu, un bord de mer, le sable sous les pieds, une bouche qui prend la nôtre, la chaleur entre les rochers, la fraicheur de l’eau sur la peau nue et la douceur de vivre. Parfum de nouveauté sur de vieux sentiments, c’est une chanson pour dire le bonheur réinventé, la joie de se sentir vivant. La providence donc, la chance, celle de nous laisser porter par cette mélodie, par cette voix, et sans en avoir l’air, Chevalrex nous offre la chanson de l’été, pop, caressante, délicieuse et solaire.

Providence, le nouveau single de Chevalrex (Vietnam / Because Music) sort aujourd’hui, et patience… l’album arrivera début 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *