Catégories mixtapeÉtiquettes , , , , , , ,

I Like 2 Stay Home #27 : La France a froid

Un mix thématique par jour à écouter en temps de confinement.

Comme beaucoup d’autres qui ont (re)visité leur discothèque pendant la période, cette quarantaine m’aura permis de plonger dans les profondeurs des groupes de musiques froides (cold, punk, synth …) qui ont sévi en France dans les années 80 et 90. Grâce à un oncle passionné de ces différents genres résolument indépendants et confidentiels, mon adolescence a été à l’écoute de cette musique et de ses souvenirs. Des concerts devant cinquante personnes en Mayenne, ses premières claques à l’UBU de Rennes qui était à l’époque la plaque tournante dans le Grand Ouest… Une mémoire précise à travers laquelle j’ai pu vivre également sa passion.

D’autres m’ont éclairé, comme l’adorable Gekko Hopman, l’oncle de coeur de Margaux d’En Attendant Ana. Son premier groupe, Persona Non Grata, a eu la chance de partager des dates avec Christian Death. Jean-Yves dit “La Menace” aussi, en documentant à travers des films et des photographies la scène depuis de nombreuses années.

Cette sélection mélange, en plus d’un grand nombre de groupes d’époque, quelques projets plus actuels. Avec leur musique sombre, dansante, martiale ou expérimentale, ils arrivent tous à dégager bon nombre d’adjectifs qualificatifs en rapport au champ lexical du “froid” .
Dans ce tour de France de la désolation et de la mélancolie, voici les étapes :  Rennes (End Of Data), la Mayenne (Réseau D’ombres), l’Oise (Clair Obscur), le Vaucluse (Opéra De Nuit), Paris et sa banlieue (Charles de Goal, Computerstaat, Areva, Die Bunker, Asylum Party, Art Remains Tangible),  le Nord (Après Guerre), le Pas de Calais (Bunkerstrasse), Dijon (Norma Loy), Strasbourg (Ventre de Biche), Rouen (Persona Non Grata), Nancy (Kas Product, Oto), Amiens (Les Morts Vont Bien), Orléans (Les Visiteurs Du Soir, D.Stop) , Bordeaux (Violence Conjugale), Lyon (Marie et Les Garçons), la Drôme (Delacave), l’Eure (Brigade Internationale), Clermont-Ferrand (Coldreams) et Nantes (Saintes). Bon voyage.

Réseau d’Ombres

TRACKLIST

01. Ventre de Biche, Tour de Garde (Split W/ Zad Kokar- Maison de Retraite – 2013)
02. Violence Conjugale, Mirador (S/T – Born Bad Records – 2012)
03. Clair Obscur, Toundra (Santa Maria / Toundra 7″- Autoproduction – 1983)
04. Marie Et Les Garçons, Tokyo Pékin (S/T – Celluloid – 1980)
05. Art Remains Tangible (A.R.T), Industrial Town (Untitled – V.I.S.A – 1984)
06. Areva, De Quoi Passer l’Hiver Au Chaud (Les Démos de Minuit – Poliment Records – 2014)
07. Charles De Goal, Kling Klang (Ici L’Ombre – New Rose – 1982)
08. Après Guerre, Le Tube (Mise en Bière 7″ – Autoproduction- 1984)
09. Coldreams, Morning Rain (Morning Rain/ Eyes – Rock Hardi – 1986)
10. Saintes, Where Were The Boys ? (Horizontal/Vertical – Crash Symbols – 2013)
11. Asylum Party, The Sabbath (Borderline – Lively Art – 1989)
12. Norma Loy, Ghosts Parasites (L’Homme à La Moto 7″ – Just’in Distribution – 1988)
13. Opéra De Nuit, Invitation (Sourire de l’Ombre 12″ – Autoproduction & Cabana Music – 1986)
14. Bunker Strasse, Mirrors (Offensive cassette – Autoproduction – 1986)
15. End Of Data, Trottodaf (Sahrah – Divine – 1984)
16. Persona Non Grata, Sunk With A Sheen (Our Shade Of Sin – L’invitation au Suicide – 1984)
17. Delacave, Before The Moon Falls (The Fall cover) – (The Fall, A French Tribute – Teenage Hate Records – 2019)
18. D.Stop, Insurrection Parisienne (Paris Brûle t-il ?) (Nouvelles Du Front Compilation – Infrastition – 2008)
19. Computerstaat, Why (In The City – No Reason- Trou Noir Disques – 2019)
20. Oto, White Fly (Otology 1982- 87 – Danger Records – 2019)
21. Brigade Internationale, Normal Night (Regard Extrème cassette – Wallenberg Produktions- 1984)
22. Die Bunker, Wut (Die Bunker cassette – V.I.S.A – 1983)
23. Kas Product, Take Me Tonight (Play Loud 7″ – Punk Records – 1980)
24. Réseau D’Ombres, Over The Sea (Ieros cassette – Autoproduction – 1984)
25. Les Morts Vont Bien, Das leben ist so schwartz (S/T – Kaka Kids & 1000 Balles – 2019)
26. Les Visiteurs Du Soir, Je t’écris d’un Pays (Le Cimetière des Passions Comp – New Wave Records – 1985 )
Photo : Réseau D’Ombres (Laval, Mayenne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *