Dragon Rapide reprend “Lost In Space” de Aimee Mann (inédit)

Dragon Rapide
Dragon Rapide / Photo : Jean-Frédéric “Blondin” Normandin

De façon étonnante, le triangle Creuse-Allier-Puy-de-Dôme n’est pas un autre Bermudes : un aussi bel aéronef que le De Havilland DH.89, Dragon Rapide y décolle à l’aise, chargé de kérosène psychédélique ou baggy – c’est pareil – depuis sa conception – baggy tendance Happy Mondays retrouvés à Athens, Géorgie, période I.R.S., avec les murs d’arpèges, de riffs et de contrechants de guitare.

Admettons que ce triangle soit tout de même, alors, peut-être, un rien bizarre, et bizarrement parfait.

Depuis, tous les amateurs qui l’ont écouté en concert ou sur son premier album le savent : ça tortille toujours un peu dans les arrières-trains quand ça passe par là, y compris par les reprises toujours choisies. C’est important de savoir choisir une reprise. Ils ont déjà repris The Presidents of the USA et Built to Spill, ils reprennent aujourd’hui l’un des – nombreux – chefs-d’œuvre d’Aimee Mann.

L’un des membres de ce trio porte en tatouage l’inscription La Maman et la Putain. Un autre porte en tatouage une représentation schématique des différents modules des missions Apollo. Le troisième porte des chemises hawaïennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *