Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , ,

Purple Mountains, Purple Mountains (Drag City/ Modulor)

On ne pourra pas dire qu’il ne nous a pas prévenu. Pour son retour après dix années d’absence, David Berman a balancé un titre sous forme de profession de foi abandonnée, All My Happiness Is Gone. On regrettera simplement que l’intro dudit scopitone soit absente du disque final, car elle avait une texture d’abandon et de tristesse dont seuls les soixante treize fans des Supreme Dicks (moi inclus) ont du saisir la vraie teneur, l’enchainement avec le morceau (un futur classique à n’en point douter, je me trompe rarement) arrangeant d’ailleurs tout le monde et tout cela dans une belle harmonie disjointe et avec une nappe de synthé new wave pas si incongrue. Continuer « Purple Mountains, Purple Mountains (Drag City/ Modulor) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , ,

The Lunar Laugh, Goodnight Noises Everywhere (Kool Kat Musik/You Are The Cosmos)

Est-ce pour mieux s’aligner sur les festivités musicales institutionnalisées dans nos contrées ou, plus vraisemblablement, sur la survenue des premières chaleurs estivales ? Toujours est-il que la publication de ce troisième album de The Lunar Laugh le 21 juin dernier semble correspondre à la perfection avec le solstice de saison. Contrairement à ce que suggère son patronyme nocturne – emprunté, pour l’anecdote érudite, aux péroraisons astrologiques de l’album Cosmic Sounds de The Zodiac (1967)-  le quatuor d’Oklahoma City propose en effet une réinterprétation résolument radieuse d’une tradition musicale dont les sources principales demeurent ancrées dans les années 1970. Continuer « The Lunar Laugh, Goodnight Noises Everywhere (Kool Kat Musik/You Are The Cosmos) »

Catégories interviewÉtiquettes , , , , ,

The Midnight Hour – L’heure bleue

Adrian Younge and Ali Shaheed Muhammad - The Midnight Hour
Adrian Younge and Ali Shaheed Muhammad – The Midnight Hour / Linear Labs

The Midnight Hour ou la rencontre de deux producteurs, Adrian Younge et Ali Shaheed Muhammad. Le premier, un analogue freak, fan de bon vieux psyché et de soul, dont les productions vont de la bande originale de Black Dynamite, film hommage à la Blaxploitation, aux derniers albums de Ghostface Killah. Le second, Ali Shaheed ou « Mr Mohammad », membre fondateur du groupe légendaire A Tribe Called Quest, mais aussi The Ummah (avec J Dilla & Q-Tip) ou encore Lucy Pearl (avec Raphael Saadiq et Dawn Robinson). Ses productions innovantes ont révolutionné le son hip-hop et ont influencé bon nombre d’artistes tels que D’Angelo, Erykah Badu, Yasiin Bey, The Roots ou bien Pharrell.
The Midnight Hour c’est une déclaration musicale, culturelle et politique mettant à l’honneur la musique noire américaine. Un voyage à travers la soul, le jazz et le hip-hop. Un album qui aurait pu être samplé par tous les groupes et artistes de l’âge d’or du hip-hop. Un album fait de classiques instantanés réunissant entre autres Cee Lo Green, Laetitia Sadier, Questlove
Rencontre avec Adrian Younge et Ali Shaheed à Manchester, lors du dernier concert de leur tournée européenne. Continuer « The Midnight Hour – L’heure bleue »

Catégories interviewÉtiquettes , , , , ,

The Midnight Hour – Blue is the Colour

Adrian Younge and Ali Shaheed Muhammad / The Midnight Hour
Adrian Younge and Ali Shaheed Muhammad – The Midnight Hour / Linear Labs

The Midnight Hour is an encounter between two producers, Adrian Younge and Ali Shaheed Muhammad. The first is an analogue freak, a fan of good old soul and psychedelic music, whose productions range from the soundtrack of Black Dynamite – a tribute to Blaxpoitation –, to Ghostface Killah’s latest albums. The latter, Ali Shaheed, or “Mr Mohammad”, is a founding member of legendary band A Tribe Called Quest, but also The Ummah (with J Dilla & Q-Tip) as well as Lucy Pearl (with Raphael Saadiq and Dawn Robinson), whose innovative productions have revolutionized the hip-hop sound and influenced a number of performers such as D’Angelo, Erykah Badu, Yasiin Bey, The Roots or Pharrell.
The Midnight Hour is also a musical, cultural, and political declaration, which honours American Black music. A journey through soul, jazz and hip-hop. An album which could have been sampled by every band and performer of the Golden age of hip-hop, made up of instant classics combining, among others, Cee Lo Green, Laetitia Sadier, Questlove
An encounter with Adrian Younge and Ali Shaheed in Manchester, during the last concert of their European tour. Continuer « The Midnight Hour – Blue is the Colour »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , , ,

Froth, Duress (Wichita Recordings)

Chaque semaine, je suis enthousiasmée par de nouvelles sorties et il me semble que le printemps qui s’achève a été, à ce niveau, plus fécond que jamais : Cate Le Bon, Vanishing Twin ou Crumb – pour ne citer qu’eux – ont chacun, avec une inventivité folle, rappelé comment l’on pouvait à la fois avoir des influences marquées et proposer une musique novatrice, totalement ancrée dans son époque. J’aimerais pouvoir écrire les raisons pour lesquelles ces albums ont été de tels coups de cœur, mais freinée par la peur de ne savoir leur faire honneur et le regret que l’exaltation soit une fièvre non-contagieuse, je préfère souvent parler de ​ces disques qui m’animent sans me passionner, ceux à propos desquels les avis contraires ne me causent pas d’éruptions cutanées. Froth sera l’exception à la règle puisque me voilà à tenter d’expliquer pourquoi Duress, dernier né du trio de Los Angeles emmené par Joo Joo Ashworth, représente tout ce que je peux espérer d’un groupe en 2019. Continuer « Froth, Duress (Wichita Recordings) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , , ,

Bill Callahan, Shepherd in a Sheepskin Vest (Drag City)

Il y a des jours où je me surprends à penser que mon idée des années 90 tient toute entière dans la discographie de Smog et je me demande parfois si, en tant qu’auteur et musicien autodidacte, j’ai été plus stimulé par qui que ce soit autant que je l’ai été par Bill Callahan, son art et ses manières brusques. Il aura peut-être représenté pour moi et presque à lui seul ce que le punk aura représenté pour la majorité de mes ainés. Si je pousse un peu, j’irais jusqu’à dire que Callahan a été mon Velvet, mes Rolling Stones, mon Dylan, mon Elvis (je laisse à part Leonard Cohen, qui est mon seul Leonard Cohen, bien que Callahan en soit à mes yeux, j’y reviendrai, l‘un des plus probables jeunes cousins). Continuer « Bill Callahan, Shepherd in a Sheepskin Vest (Drag City) »

Catégories chronique nouveautéÉtiquettes , ,

Spencer Radcliffe & Everyone Else, Hot Spring (Run For Cover)

spencer radcliffe hot springIl y a un truc que les Américains savent faire, c’est avoir une sorte de singer-songwriter charmant dans chaque (aéro)port. Ici, c’est l’Illinois, c’est Chicago, ça pourrait être n’importe qui mais c’est Spencer Radcliffe et «Everyone Else», très précisément.

Il y a quelques années (2015), un des ces titres discrets qui ont tout pour se faire oublier avait rejoint ma sélection favorite quasi-instantanément, ça ronflait bizarrement dans le fond, ça rentrait dans la tête facilement, ça s’appelait Mermaid et c’était sur l’album Looking In, avec sur la pochette un poisson qui regardait très absurdement un chat dans un bocal. Continuer « Spencer Radcliffe & Everyone Else, Hot Spring (Run For Cover) »

Catégories À écouterÉtiquettes , ,

Blind Test : Howe Gelb

Howe Gelb
Howe Gelb / Photo : Christoph Voy

Après deux albums de ballades au piano (Future Standards et Further Standards) baignant dans l’atmosphère surannée des standards de Tin Pan Alley, Howe Gelb revient avec Gathered, un disque plus conforme à ses habitudes, qu’il a enregistré au quatre coins du monde, de Tucson à Copenhague, en passant par Dublin, Portland, Amsterdam et même Paris. Un disque sur lequel il retrouve une pléiade d’invités comme Matt Ward, Anna Karina ou Talula Gelb, sa propre fille, pour une poignée de duos bien sentis, dont une superbe reprise de A Thousand Kisses Deep de Leonard CohenQuelques jours après son concert donné sur l’île Séguin, à Boulogne-Billancourt, Howe Gelb a accepté de se plier au jeu du blind test.  Continuer « Blind Test : Howe Gelb »