Catégories mixtapeÉtiquettes , , ,

Mixtape Section26 #6 : Studio Electrophonique

Début juillet, lorsque notre ami Pascal Blua nous envoyait ce message révélant la première composition d’un jeune artiste de Sheffield qui figurerait sur le tout premier ELP de Studio Electrophonique (dont il avait réalisé la belle pochette), nous n’en sommes pas tout à fait revenus. Jayne nous a littéralement dévastés, et Christophe Basterra a presque instantanément pris la parole, comme c’est le cas quand quelque chose d’aussi important qu’un coup de coeur se produit dans sa vie : « Très vite, on pense au Velvet Underground du troisième album, à Candy Says, à Pale Blue Eyes, et c’est plutôt une bonne chose. Surtout quand un clavier qui sonne comme un orgue vient souligner la mélodie avec une discrétion parfaite. » Avec les six titres de son ELP au compteur, qu’il est venu défendre à Paris au début de l’automne devant une poignée de spectateurs instantanément attachés à ce jeune homme d’une simplicité désarmante, James Leesley nous a convaincus qu’il s’agirait très certainement du début d’une belle histoire. Dans la chronique de son disque, Christophe Basterra disait : « Je n’ai à ce jour aucune idée de quels sont ses disques de chevet. Je sais juste que le sien va devenir l’un des miens. » Voici quelques éléments de réponse, qu’il a accepté de nous livrer dans une mixtape d’une heure, teintée des couleurs pâles de l’hiver, au moment où l’on n’a envie que d’une chose : retrouver un peu de chaleur, d’une façon ou d’une autre.

TRACKLIST
Fred Neil, A Little Bit Of Rain
Jimmy Campbell, Dulcie it’s December
Richard Hawley, Caravan
Billy Fury, Suzanne in the Mirror
The Field Mice, Emma’s House
The Coral, Cobwebs
Felt, Ballad of the Band
The Smiths, Stretch out and wait
Beach House, Chariot
Wayes Blood, Mirror Forever
Bonnie Prince Billy, A King at Night
Saint Etienne, Hobart Paving
The Beach Boys, The nearest faraway Place
Pulp, What do you say
John D. Loudermilk, Laura
The 23rd Turnoff, Michael Angelo
Stuart Murdoch, Another Saturday
The Lilac Time, Grey Skies and Work Things
Jake Thrackray, Lah Di Dah

 

Studio Electrophonique, Buxton Palace Hotel (Violette Records)Studio Electrophonique, Buxton Palace Hotel (Violette Records)
A relire : la chronique du disque par Christophe Basterra.
Merci à Pascal Blua.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *