Catégories 45 tours, chroniquesÉtiquettes , , , , , , , ,

Express 45 #1

Pleasure Principle & Paula / Straight Arrows / Euromilliard

Quelques inconscients continuent de sortir des 45 tours, notamment des nouveautés. Saluons ces têtes brûlées en chroniquant régulièrement les sorties récentes dans ce nouveau format. L’occasion de découvrir ce qui se passe en bas de chez vous (en France) comme aux Antipodes.

Pleasure Principle & Paula, Mariposa (Megattera records)

Pleasure Principle cache un presque vétéran de la scène underground parisienne : Paul Ramon (à ne pas confondre avec McCartney bien sûr). Nous avons croisé l’intéressé aux fûts de nombreux bons groupes au fil des années : La Secte du Futur, Marietta, Skategang, The Dolipranes, etc. Actuellement dans les Bryan’s Magic Tears, il profite de son temps libre pour enregistrer des morceaux pop et électroniques assez inclassables sous le nom de Pleasure Principle, parfois accompagné (comme ici) de Paula de J.C. Satàn. Les chansons ont tapé dans les oreilles du jeune label Megattera créé par Baptiste (Bracco) et Juliette (Station Station) afin de venir en aide aux migrants (pour en savoir plus). Au delà du principe fort louable, cette première sortie de la structure francilienne en vinyle est une très belle surprise, en particulier l’excellente face B Venera 16 (Mariposa n’est pas mal non plus). Sur un motif répétitif de synthétiseur quasi Berlin School), le duo développe une chanson synth-pop dansante construite comme un lent crescendo halluciné. L’ensemble étonne par sa fraîcheur et son originalité, et donne clairement envie d’en entendre plus de la part de Paul, peut-être à nouveau épaulé par Paula ?

Euromilliard, Élève Modèle (Pollymaggoo)

Sur son bandcamp, le label Pollymaggoo précise : « Pas de téléchargement, vous achetez le vinyle 45 tours seulement ». Au moins nous sommes prévenus ! Nous ne savons si le nom de la structure fait référence au film de William Klein ou à la géniale chanson, néanmoins les nouveaux venus d’Euromilliard s’inscrivent dans une certaine tradition rock pas si éloignée d’Asphalt Jungle. À l’écoute de ces deux chansons, nous pensons en effet à la morgue de Blutt associé à des riffs répétitifs entre Marie et les Garçons et le Velvet Underground. Si nous avons une petite préférence pour la face B (Indolore) un peu plus rock & roll, l’ensemble tient très bien la route. Peut-être est-ce du à la présence d’un effectif expérimenté derrière cette nouvelle formation ? En tout cas nous pouvons compter sur Etienne Nicolas (Cheveu, Shake Shake Bolino), FX (Pluton, Splash 4, Volt), Jean et Nico (Grégoire 4) pour faire parler d’eux dans les prochains mois et contribuer à la florissante scène francophone indépendante actuelle (de Tôle Froide en passant par Entracte Twist).

Straight Arrows, 21st Century (Goodbye Boozy)

Dernière entrée de ce premier article les Australiens de Straight Arrows. Le groupe publie régulièrement des albums depuis 2010, le premier It’s Happening avait d’ailleurs eu un certain écho en France dans les cercles garage. Extrait de leur dernier album On Top! (2018), 21st Century reçoit un traitement 45 tours bienvenu chez les italiens de Goodbye Boozy toujours dans les bons coups (de Ty Segall à la scène australienne…). Le morceau est une petite bombe garage-rock groovy, super efficace et qui se prête merveilleusement au traitement single. En face B, nous trouvons un remix. L’exercice est souvent médiocre quand il est question de rock mais nous devons reconnaître l’habilité de DJ Soup et King OPP pour en tirer un morceau très intéressant. Accentuant le coté lascif de la composition originale, les producteurs plonge la chanson dans une ambiance madchester/baggy au tempo modéré porté par un redoutable breakbeat , parfait contrepoint à la face A. Le genre de sortie parfaite pour un 45 tours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *