Selectorama : SUUNS

SUUNS
SUUNS

Retour sur la route des tournées pour les montréalais SUUNS, partis défendre ce cinquième album The Witness face à un public enfin retrouvé. En presque 15 ans d’existence, le groupe est désormais devenu un trio après le départ du claviériste Max Henry, présent depuis leurs débuts. Cette fois, ils ont travaillé en symbiose avec leur époque, en auto-enregistrant et autoproduisant ces huit titres pendant l’année noire, en 2020. Le résultat dénote, surprend, et nous envoie dans une sorte d’écho à ce monde parallèle vécu, où tout s’est ralenti et confiné. Mélodies minimales et éthérées, tempos ralentis, tout prête à l’introspection. Pour ce nouveau chapitre, ils ont accepté de nous livrer quelques-unes des clés de leur univers.

Propos recueillis par David Jégou
01. Nadah El Shazly, Afqid Adh-Dhakira

Cette incroyable chanteuse et musicienne égyptienne propose des interprétations complètment modernes. Elle a récemment déménagé à Montréal, dans notre ville natale, et sa musique est devenue une source d’inspiration pour le groupe. La façon dont elle utilise sa voix et qu’elle produit des jams aussi originaux et expérimentaux… Je ne sais pas comment elle y arrive.

02. Parrenin/Weinrich, L’incantation de héros aux yeux bandés (feat. Ghedalia Tazartès)

Un fantastique disque entre deux grands artistes. Emmanuelle Parrenin et Detlef Weinrich ont sorti cet album passionnant et profond l’an dernier. Ce morceau en particulier révèle le talent expérimental de Ghedalia Tazartès, disparu récemment. Parfois un disque emprunte sa propre voie, et celui-ci est passionnant du début à la fin, comme s’il avait réussi à capturer un éclair dans une bouteille.

03. Tomaga, More Flowers

Un autre duo exceptionnel. Tomaga, dans une veine expérimentale, a toujours marqué une connexion particulière avec nous. Un groupe formidable qui a brouillé certaines lignes. La batterie est dingue, et ils ont toujours de très bonnes idées.

04. My Bloody Valentine, She Found Now

Rares sont les groupes qui font leurs meilleurs disques tard dans leurs carrières. Bien sûr, MBV est une grande influence dès leurs tout débuts. Mais sortir un disque pareil avec tant d’années au compteur à travers ce que je considère comme leur meilleur album est juste incroyable.

05. Talk Talk, Ascension Day

Encore un groupe qui a développé quelque chose de complètement nouveau sur le tard. Ce disque a été très important pour nous quand nous avons travaillé sur ce nouvel album, il a vraiment guidé notre travail. Il m’est apparu aussi combien Radiohead sonne comme ce groupe parfois. Laughing Stock (1991) comporte cette équilibre parfait entre jeu relâché et composition linéaire, avec beaucoup d’âme.

06. Activity, Earth Angel

J’adore ce groupe et leur jams sont super cool. Quelque chose dans l’esprit de Pavement transparait, avec d’excellents sons et paroles. Comme une nouvelle découverte, l’album entier est particulièrement inspirant. Il donne envie de continuer à faire de la musique.

07. Christos Chondropoulos, Smile Again

08. The Besnard Lakes, New Revolution

Ce groupe (dont nous vous avions parlé ici, ndlr) ont joué un rôle énorme dans l’histoire de SUUNS. Ils nos ont donné notre première chance et sont devenus la base de ce qu’est la scène musicale de Montréal. Toujours inspirants et fidèles à eux-mêmes depuis le premier jour.

09. Longbutter, Honey

Un des énormes talents de la scène underground de Montréal. Un fantastique groupe de scène aux inflexions très puissantes. J’adorerais jouer de la guitare avec eux !


The Witness par SUUNS est disponible chez Joyful Noise Recordings, distribué par Modulor. Le groupe sera en concert à Paris, à la Maroquinerie, le 8 Novembre.

</style=”text-align:>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *