Catégories billet d’humeur, playlistÉtiquettes , ,

Playlist d’été #2 : La nouvelle école


Au départ, une vingtaine de disques que j’avais envie de défendre et faire découvrir. Les chansons me semblaient avoir toutes en commun une certaine douceur de vivre, idéales pour l’été et la chaleur ambiante. Au final, avec l’aide des excellentes propositions de quelques camarades de Section 26 (Coralie Gardet et Thibaut Morinière), ainsi que d’Etienne Gimenez et Benjamin Vanhove, il y a cinquante groupes différents, qui tous tracent à leur manière les contours de notre époque. La pop indépendante actuelle mérite certainement que l’on s’y penche : à défaut de créer des nouveaux genres, elle contribue à en décloisonner et créer un syncrétisme propre à notre époque, unique en son genre.S’il n’est pas nécessairement évident de trouver une ligne directrice, ils ont quelques points en commun évident : un groove indolent, des influences soul/funk et soft rock, des accords un peu plus riches que la moyenne (avec des septièmes etc.), du chorus à balle sur les guitares, et les synthés ou un goût pour les tempi mesurés… Certains de ces groupes sont des têtes d’affiche de la scène actuelle (Mac DeMarco, Tame Impala, Jacco Gardner, Allah-Las, Foxygen, Unknown Mortal Orchestra, Melody’s Echo Chamber, Requin Chagrin ou Toro Y Moi), d’autres des figures cultes (Mild High Club, Homeshake, La Luz, Morgan Delt, Infinite Bisous, Chris Cohen ou Part Time), il y aura aussi, je l’espère, de vraies découvertes pour vous. J’en ai d’ailleurs fait un certain nombre !

Voici donc une playlist de cinquante groupes différents, des États Unis (Drugdealer, Vinyl Williams, Triptides, Levitation Room), d’Australie (Redspencer, Good Morning) , de France (Ojard, Biche, Pearl and the Oysters), du Royaume Uni (Proper Ornaments), du Brésil (Boogarins), du Canada (Jons) ou d’Espagne. L’ensemble se déguste au bord de la piscine pour les plus chanceux, mais ça le fait aussi au taff pour s’évader un peu et se laisser porter par la vague.

2 réflexions sur « Playlist d’été #2 : La nouvelle école »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *