Catégories chroniques nouveautésÉtiquettes , , , , , ,

Unknown Mortal Orchestra, Sex & Food (Jagjaguwar)

Depuis 2011, le néo-zélandais Ruban Nielson, aidé de l’américain Jacob Portrait, poursuit son œuvre avec une agréable constance, éditant en moyenne, tous les deux ans, un long format. Trois ans après le clivant Multi-Love (2015), Unknown Mortal Orchestra publie ainsi son quatrième album, Sex & Food, le troisième pour la maison Jagjaguwar (Bon Iver, Foxygen, Preoccupations etc.).

Les deux singles lancés en éclaireurs ces derniers mois tracent les orientations générales d’un disque somme toute cohérent, renouant avec certains fondamentaux du groupe, moins présents dans le précédent. American Guilt provoque ainsi une charge électrique de rock musculeux et saturé, quand Not In Love We’re Just High invite le falsetto de Prince dans un long crescendo voluptueux et hallucinatoire. S’il ne s’agit pas des zéniths de Sex & Food, ils forment une déclaration d’intention pour son auteur : plus heavy que jamais (Major League Chemicals), psychédélique et funky.  La production, un peu moins lo-fi qu’aux débuts, n’en reste pas moins emblématique de la formation de Portland : un son compressé et dense, dans le sillon de Tame Impala et de Foxygen. La comparaison s’arrête cependant là. Michael Jackson, période Off The Wall, corrompt la voix de Ruban Nielson sur l’excellente Everyone Acts Crazy Nowadays. Hunnybee est une ode charnelle à la langueur et aux déhanchements moites de corps imbibés d’alcool. Le spectre princier enveloppe de sa magnificence la cotonneuse The Interne of Love (That Way). Unknown Mortal Orchestra convoque surtout, immanquablement, les expériences de Jimi Hendrix. L’âme du guitariste gaucher rôde en effet sur les très belles balades mélancoliques Ministry Of Alienation et If You’re Going To Break Yourself.  Unknown Mortal Orchestra extirpe de ces influences classiques une matière originale, contemporaine et personnelle et prouvent avec Sex & Food leur capacité à durer dans la longueur, à défaut de toujours surprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *